Vidéo. Voici la déclaration de Mezouar qui lui a attiré les foudres du gouvernement    La Journée sans voiture laisse un écho favorable chez les casablancais    Tunisie : Kais Saed vainqueur de la Présidentielle    Averses orageuses fortes avec chute de grêle et rafales dans plusieurs provinces du royaume    World Policy Conference 2019 : Ce qu'a dit Mezouar sur l'Algérie…    Salaheddine Mezouar annonce son départ de la CGEM    CGEM : Mezouar annonce sa démission    Le chapitre Mezouar fermé, que se passera-t-il à la CGEM ?    Zagora : clôture du 7ème Festival international du conte et des arts populaires    Emouvantes obsèques à Seddina «Tétouan» d'Abderrahmane Karkich    Agir pour un tourisme créatif!    Transport de marchandises : les professionnels suspendent leur sit-in    Sahara: des pétitionnaires latino-américains mettent en avant l'initiative marocaine    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    Le groupe Renault se sépare de son Directeur général    Le PDG de Laprophan n'est plus !    Le thyphon Hagibis atteint les côtes du Japon    Les chants désespérés et pathétiques des supporters    Gouvernement : A la recherche de l'efficacité    Arrivée au Maroc du président rwandais Paul Kagame    Fès : Saisie de plus de 2t de chira    Eradication du mariage des mineurs    Epidémiologie cancer du col de l'utérus au Maroc    Marrakech : Trois morts et 22 citoyens écrasés par un conducteur en état d'ébriété    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    WPC 2019: Mezouar voit positivement les mutations que connaît le Maghreb    «La culture est le meilleur moyen d'échange»    Fatima Attif: «Il n'y a pas beaucoup d'écriture pour la femme dans le cinéma marocain»    Faouzi Skali présente la culture soufie devant le Sénat français    L'édition 2020 du Symposium business et santé en Afrique (AHBS) aura lieu au Maroc !    Maroc – Libye : « Beaucoup de travail reste à faire », dixit Halilhodzic    Casablanca ne sera pas privé d'électricité le 20 octobre (ONEE)    Le secrétaire général des Nations unies épingle le Polisario    Les distributeurs africains des produits pharmaceutiques fédèrent leurs énergies    La Belgique première qualifiée à l'Euro 2020 : Les Pays-Bas se font peur    Le Sud-Africain Giniel De Villiers remporte le Rallye du Maroc 2019    Divers    Divers sportifs    La Banque mondiale prévoit une accélération de la croissance de l'économie marocaine    Le jour où Elton John a vu la reine Elizabeth II perdre son sang-froid    Les Tunisiens élisent leur président après un mois riche en rebondissements    Angelina Jolie : Je ne me suis jamais cantonnée dans un confort physique ou émotionnel    Beyoncé de nouveau enceinte    Bentalha victime d'une escroquerie    Institut français du Maroc. Que la saison commence !    Maroc-Lybie : Tout ce qu'il faut savoir sur cette rencontre    Wydad et Raja dans des groupes plus ou moins difficiles    Vahid Halilhodžić n'a pas encore trouvé l'équipe type    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des suites de la disparition de Jamal Khashoggi…
Publié dans Albayane le 17 - 10 - 2018

Les autorités turques ayant affirmé détenir un enregistrement sonore prouvant que le journaliste saoudien Jamal Khashoggi a bien fait l'objet de tortures – sans aucun doute jusqu'à la mort – dans les locaux du consulat de son pays à Istanbul, le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est entretenu au téléphone avec le roi Salmane d'Arabie Saoudite.
Ce dernier, qui dément les accusations d'assassinat et soutient que Khashoggi a bien quitté le consulat après avoir demandé l'obtention d'une autorisation administrative, a, néanmoins, donné son accord pour permettre à la police turque d'entrer à l'intérieur du Consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul et d'y effectuer les investigations requises. Et si la fiancée du journaliste disparu assure qu'il n'en est pas ressorti puisqu'elle est restée à l'attendre dans un véhicule, des sources proches des services de sécurité turcs affirment qu'il a été assassiné, dans l'enceinte même du consulat, par une équipe de quinze «barbouzes» saoudiens qui sont rentrés au consulat peu de temps après lui et qui ont quitté les lieux dès l'accomplissement de leur mission.
Le journal pro-gouvernemental turc «Sabah» a reconnu en ces derniers des officiers des services de sécurité saoudiens ainsi que des proches du prince héritier Mohammed Ben Salmane dont un expert en médecine légale qui travaille au ministère de l'intérieur.
Et si, pour liquider Jamal Khashoggi, sans laisser de trace, les saoudiens avaient tout planifié, ils ne pouvaient pas prévoir qu'il allait entrer dans l'enceinte du consulat en ayant à son poignet une montre intelligente connectée à son téléphone et qu'il allait laisser celui-ci chez sa fiancée. Raison pour laquelle cette dernière a pu suivre, de l'extérieur, les évènements dramatiques qui se déroulaient à l'intérieur du bâtiment : Jamal Khashoggi a été interrogé, torturé avant de mourir après avoir été forcé à ingurgiter une surdose de sédatifs. Pour faire quitter à sa dépouille le consulat à l'abri des caméras de surveillance, celle-ci aurait été démembrée et mise dans différents sacs.
Mais malgré toutes ces «précautions», la disparition du journaliste saoudien n'est pas passée inaperçue et c'est même le branle-bas de combat dans plusieurs chancelleries occidentales qui, à l'instar des Nations-Unies et de diverses ONG exigent que l'Arabie Saoudite fournisse des explications.
Ainsi, aux Etats-Unis, plusieurs parlementaires -aussi bien démocrates que républicains- exigent «un réexamen des relations avec Riyad» et remettent même en cause les contrats de vente d'armes liant leurs deux pays quand bien même Donald Trump s'y accroche encore de peur de laisser ces transactions aux russes et aux chinois.
Richard Branson, le fondateur du groupe Virgin a décidé de « geler plusieurs projets d'affaires » en Arabie Saoudite et ce, alors même que le Prince Héritier saoudien Mohammed Ben Salmane lui avait promis d'investir un milliard de dollars dans ses projets de tourisme spatial.
Le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a annoncé, pour sa part, qu'il n'assistera pas à la fameuse conférence économique dite «le Davos du Désert» qui doit s'ouvrir à Riyad le 23 Octobre prochain.
C'est dire que cette affaire Khashoggi va incontestablement compromettre la stratégie en vertu de laquelle le prince héritier saoudien et nouvel homme fort de Riyad entendait diversifier une économie saoudienne qui repose essentiellement sur les revenus du pétrole.
Et si à la suite de l'accord donné par le Roi Salmane d'Arabie Saoudite, un convoi de 6 véhicules a déposé, ce lundi devant l'enceinte du consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul, plusieurs policiers turcs à l'effet de procéder aux investigations nécessaires à l'intérieur même dudit consulat, quelles seront les conclusions des «enquêteurs» turcs ? Que révèleront-elles que l'on ne sait déjà ? Attendons, quand même, pour voir…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.