Réforme électorale : les très attendus amendements dès la semaine prochaine    Mustapha Ramid démissionne du gouvernement pour « raisons de santé »    L'ONCF dévoile ses résultats    Evolution du coronavirus au Maroc : 480 nouveaux cas, 482.994 au total, vendredi 26 février 2021 à 18 heures    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Nouveauté Peugeot Landtrek : un pick-up qui sort ses griffes    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Le Maroc pourrait recevoir un don de vaccins de la part d'Israël    Russie : Washington n'acceptera «jamais» l'annexion de la Crimée, affirme Joe Biden    Rapport du renseignement américain : MbS accusé d'avoir «validé» le meurtre de Jamal Khashoggi    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    HCR / JICA: Un projet de 275.000 $ pour soutenir les réfugiés au Maroc en contexte de Covid    Percevoir le cannabis tout autrement    Une rareté en trompe-l' oeil    Immigration : un réseau qui faisait passer des migrants pour des sahraouis démantelé    DGAPR : les détenus impliqués dans les événements d'Al Hoceima sont en bonne santé    Le vice-président du Mali salue le rôle joué par le Maroc dans le processus de transition de son pays    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    L'ONU demande la libération immédiate de tous les détenus du Hirak en Algérie    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    Réunion vendredi du Conseil de gouvernement    Tanger Med : tous les indicateurs de l'activité portuaire sont au vert au 4ème trimestre 2020    Casablanca : Proparco, BMCI et ARMA s'allient pour la propreté urbaine    Harcèlement sexuel : des voix réclament une enquête sur le gouverneur de New York    Questions à El Ec-Cherif Larkem Directeur régional de l'agriculture    DGSN: opération sécuritaire à l'Agdal, au centre de Rabat    TPE : un nombre record de faillites en 2020    Transport touristique : un encours de crédits de plus de 5 MMDH    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Des leaders politiques et élus internationaux adressent une lettre à Joe Biden pour appuyer la décision US reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    ALM en visite à El Guergarat    Vaccination au Maroc: un bilan encourageant avec plus de 3 millions de personnes vaccinées    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Eau potable : Lydec annonce une perturbation du service dans certaines zones de Casablanca    Le partenariat Maroc-CCG, un noyau solide pour un nouvel ordre arabe    Victoire de l'eurocentrisme fiscal    Iran-AIEA : Téhéran commence la restriction des inspections nucléaires    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    Les Lionceaux avec la Côte d'Ivoire dans le groupe A    Le MAS présente son nouvel entraineur, l'Argentin Miguel Angel Gamondi    Le MAT limoge son entraineur Younes Belahmar    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pas de solution à la question du Sahara en dehors de la souveraineté du Maroc
Publié dans Albayane le 19 - 06 - 2019

Dans sa déclaration, lundi à New York, devant le Comité des 24, organe subsidiaire de l'Assemblée Générale, l'Ambassadeur, Représentant Permanent du Maroc auprès de l'ONU, M. Omar Hilale, a souligné qu'une solution politique, sous l'égide exclusive des Nations-Unies, au différend du Sahara marocain, ne pourra et ne sera être conçue que dans le cadre de la souveraineté du Maroc, de son intégrité territoriale et de son unité nationale sur la base de l'Initiative marocaine d'autonomie.
M. Hilale a ainsi affirmé que la question du Sahara est une question de parachèvement de l'intégrité territoriale du Maroc et nullement de décolonisation. En témoigne son examen par le Conseil de Sécurité, en tant que différend régional, hérité de la guerre froide.
Après avoir énuméré les faits et réalités historiques irréfutables qui confirment l'appartenance du Sahara à la mère patrie, le Maroc, l'Ambassadeur Hilale a indiqué que suite à l'échec de tous les plans précédents et leur enterrement définitif par le Secrétaire général de l'ONU et le Conseil de Sécurité, et en réponse aux appels de ce dernier, le Maroc a soumis le 11 avril 2007, l'Initiative d'autonomie pour la région du Sahara marocain, qualifiée de sérieuse et crédible par le Conseil de Sécurité dans ses 15 dernières résolutions depuis 2007, dont la 2468, adoptée le 30 avril 2019.
«De par son contenu conforme aux standards internationaux les plus avancés en matière de dévolution de pouvoirs et sa conformité au droit international et au principe de l'autodétermination, cette Initiative est l'incarnation de la solution politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis, consacrée par le Conseil de Sécurité» a souligné M. Hilale, qui a réaffirmé que l'Initiative d'autonomie demeure la seule et unique voie pour le règlement définitif de ce différend.
Le diplomate marocain a noté que cette Initiative est la base du processus politique, mené sous l'égide exclusive des Nations Unies et qui est actuellement caractérisé par un nouvel élan et un momentum positifs grâce à la tenue de deux tables rondes à Genève en décembre et mars derniers, avec la participation du Maroc, de l'Algérie, de la Mauritanie et du «polisario». «Ces tables rondes, dont la troisième se tiendra plus tard, dans le même format et selon les mêmes modalités, comme agréé par les 4 participants, ont été érigées, par la résolution 2468, en un véritable processus dont la seule finalité est de parvenir à la solution politique réaliste, pragmatique, durable et de compromis», a-t-il fait savoir, appelant les autres participants à contribuer substantiellement tout au long de la durée du processus.
L'Ambassadeur Hilale a relevé que la résolution 2468 consacre le rôle de l'Algérie en tant que partie prenante principale à ce différend et lui demande instamment de contribuer à la recherche de la solution, au même titre et sur un pied d'égalité avec le Maroc, et ce jusqu'à l'aboutissement du processus politique. «Je voudrais ici, souligner que l'Algérie est citée dans 5 paragraphes de la résolution, soit autant de fois que le Maroc», a fait remarquer M. Hilale.
L'Ambassadeur du Royaume a indiqué que les deux tables rondes de Genève ont été marquées par la participation des élus des deux régions du Sahara marocain qui ont mis en relief les avancées et les réalisations tant politiques, que socioéconomiques au Sahara marocain. «Ce sont ces élus qui se sont exprimés devant nous cet après-midi, comme l'année dernière et comme lors des deux derniers séminaires du Comité des 24 à Grenade en tant que représentants légitimement et démocratiquement élus par les populations du Sahara marocain» a-t-il précisé. Et d'ajouter que les élections régionales et législatives, tenues respectivement en 2015 et 2016, ont consacré l'adhésion indéfectible des populations du Sahara au processus démocratique, au renforcement dele processus de ses objectifs principaux», a-t-il conclu..
Soulignant que la régionalisation avancée est une réalité tangible, avec ses institutions et leurs attributions respectives, il a noté que depuis le parachèvement de son intégrité territoriale, le Maroc a entrepris des efforts colossaux pour assurer le développement socio-économique et l'émancipation politique de ses provinces du Sud.
Enfin, M. Hilale a réaffirmé l'attachement du Maroc au processus politique mené sous les auspices des Nations-Unies, à travers l'autorité du Conseil de Sécurité et les bons offices du Secrétaire Général de l'ONU. Il a ainsi appelé les autres parties à saisir l'opportunité des tables rondes et à privilégier l'esprit de compromis, et de s'engager dans des négociations sur la base de l'Initiative d'autonomie, afin de mettre définitivement fin à ce différend.
«Je voudrais lancer un appel pour mettre à profit l'élan du processus des tables rondes afin de faire preuve de volonté politique réelle pour aller de l'avant vers une solution politique, conformément aux paramètres définis par le Conseil, loin des formules et approches passéistes, éculées, irréalistes et des questions périphériques qui sont souvent évoquées dans les discussions pour dévier le processus de ses objectifs principaux», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.