Nouzha Bouchareb : Le Maroc s'engage à contribuer au plan ONU-Habitat    Elections britanniques: Premier face-à-face entre Johnson et Corbyn    Eliminatoires CAN-2021 : Les Lions de l'Atlas dominent le Burundi (0-3)    Lutte contre le SIDA, la région MENA doit encore fournir des efforts    Immobilier. Accor et le groupe Yasmine se rapprochent    Marché des capitaux. L'AMMC muscle ses contrôles    Insolite. Deux américains parviennent à transformer l'air...en vodka !    Coupe du Trône de futsal : Le Fath de Settat s'offre le titre aux dépens de la Ville Haute de Kénitra    Luis Enrique reprend les commandes de la sélection espagnole    Pour Washington, la colonisation israélienne ne viole pas le droit international    Arrestation à Marrakech d'un individu pour trafic de drogues dures    Charte de déontologie de la presse    Lâayoune Charkia: un policier dégaine son arme pour neutraliser un individu dangereux    Bolivie: Les dessous du complot anti-Morales…    Vidéo. Un camion chargé de migrants fonce dans un poste-frontière de Bab-Sebta    Zineb El Rhazoui, la marocaine qui "divise" en France    Mustapha Iznasni, un Grand de la Presse nationale s'est éteint    Aminux lance sa radio ?    Le Maroc se prépare au grand froid    Marrakech : Artcurial met en vente un chef d'œuvre d'Etienne Dinet    Que veut-on ?    Destitution: Trump « envisage » de témoigner, les auditions s'accélèrent    Jerome Powell rappelle à Donald Trump l'indépendance de la Fed    Ouverture du 24e FICAR: Wafaa Amer et Daoud Aoulad Syed honorés    Transport de marchandises. Les conditions d'accès préoccupent les partenaires sociaux    Edito : Anticiper    Projets verts «Rhamna E-Mob» : 30 motos électriques remises aux autorités locales    Association africaine de l'eau : Abderrahim El Hafidi annonce la couleur à Kampala    Un centre de dialyse et un autre de santé urbain inaugurés à Hay Hassani    Météo : Le ministère du transport appelle à la vigilance    Modèle de développement. L'Istiqlal et le RNI croisent le fer    Marrakech : des uniformes pour les conducteurs des calèches touristiques    Du nouveau dans l'affaire du "semsar" ayant promis d'intervenir pour alléger la peine d'une détenue    Moustapha Cissé Lô : Le Maroc intégrera bientôt la CEDEAO    Driss Lachguar : L'USFP a toujours servi les intérêts de la nation    Hommage à Bruxelles à la première génération des Marocains de Belgique    Les jeunes leaders de la Méditerranée à l'honneur à Essaouira    Le cheval Rajeh remporte le GP de S.M le Roi Mohammed VI du pur-sang arabe    1000 taekwondistes présents au tournoi international d'Oujda    Le flux des migrations n'est pas près de s'estomper    Le Onze national sommé de secouer le cocotier à Bujumbura    Le plan Maroc vert, un modèle à suivre    "Le Mans 66" en tête du box-office    L'art plastique marocain s'invite à Tunis    L'artiste plasticien Salem Chouatta ou l'art de rendre visible l'invisible    Forum euro-méditerranéen d'Essaouira: Maryam AIT MOULAY remporte «Prix pour Jeunes Leaders»    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le projet de loi-cadre sur la voie du consensus
Publié dans Albayane le 15 - 07 - 2019

Le projet de loi-cadre sur le système d'éducation, de formation et de recherche scientifique est sur la voie du déblocage au parlement.
En effet, un consensus autour de ce projet, bloqué en commission parlementaire en raison des divergences entre les composantes de la majorité gouvernementale, pourrait être dégagé, ce mardi 17 juillet, lors de la réunion de la commission parlementaire chargée de la culture et de la communication à la Chambre des représentants. Cette étape consensuelle baliserait ainsi la voie à la validation du projet N° 51.17 qui sera soumis au vote des membres de ladite commission.
En cas de passage à ce niveau, où le texte est resté environ quatre mois, ledit projet sera soumis au débat en plénière avant d'être validé par la Chambre des représentants. A ce propos, le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani avait insisté sur la question de consensus étant donné que ce projet intéresse les générations actuelles et futures. La pomme de discorde était l'enseignement des matières scientifiques en langues étrangères.
Ce projet a été programmé entre les deux sessions du parlement, en convoquant une session extraordinaire les 2 et 3 avril, sans parvenir à une issue consensuelle. Ce qui a ouvert la porte à des polémiques et des calculs politiciens. Ce projet propose la généralisation du préscolaire aux enfants âgés de quatre à six ans dans un délai de trois ans de l'entrée en vigueur de la loi-cadre en question. Ce préscolaire sera désormais intégré au primaire.
Les deux niveaux constitueraient ainsi un même cycle qui, avec le collège, seraient obligatoires. L'objectif est d'assurer la généralisation de la scolarisation à tous. Des mesures sont également prévues pour la scolarisation des filles dans le monde rural, le renforcement de l'appui aux couches défavorisées et la multiplication des écoles communautaires.
Le projet prévoit aussi le renforcement des structures scolaires et de formation. Sur ce registre, l'Exécutif se donne six ans pour venir à bout de ce déficit, et trois ans pour mettre en place un plan national de réhabilitation des écoles.
De même, le plan compte en finir avec l'analphabétisme avec un programme d'insertion professionnelle. Pour le supérieur, le texte évoque une restructuration globale du secteur avec des pôles et des campus intégrés. Le chantier est immense. En cas de sa validation, il sera le projet qui clôturera cette session de printemps.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.