Bank Of Africa-BMCE Group : Un produit net bancaire consolidé de 13,9 MM DH en 2019    Coronavirus : le CCM propose 25 films marocains en streaming gratuit    Marché national et coronavirus : l'approvisionnement est normal et les prix sont stables    Covid-19: Employeurs affiliés à la CNSS, ceci vous concerne    Contaminé par le coronavirus, voici les dernières nouvelles du prince Charles    Covid-19 au Maroc: le bilan grimpe à 534 cas, 33 décès    Coronavirus : Crédit Agricole du Maroc décide du report des échéances de crédits    La planète se claquemure et guette le pic de l'épidémie    La Plateforme «Allo 300» enregistre près de 38.000 appels    En Algérie, la persécution judiciaire s'abat sur les opposants du régime en pleine pandémie de coronavirus    Fake news: arrestation d'un conseiller communal à Errachidia    Proche d'un retour, Xavi veut révolutionner l'effectif du Barça    En confinement : Voici une sélection de livres marocains à lire    Hassan El Fad fait son come-back avec sa célèbre série «Kabbour»    On connaît les nouvelles dates des JO de Tokyo    Opération de soutien provisoire: la mise au point de l'Intérieur    Covid-19 : Le Conseil provincial de Tiznit au chevet de la population locale    Coronavirus: Cuba exporte ses médecins…    Levinas, le visage, l'humanité    Coronavirus: la valeur de transfert des footballeurs a baissé    Lucile Bernard: «l'écriture comme unique porte de sortie, comme rédemption»    Nigeria : face au coronavirus, Lagos et Abuja se murent    Enseignement : Report des vacances du printemps    Temps stable dans tout le Maroc, ce lundi 30 mars    Covid-19: Ces solidaires… pour plaire    L'examen cyclique de l'humanité!    Un test en cinq minutes pour les automobilistes aux EAU    Les aides du Fonds spécial face à un dilemme de ciblage    Les effets du COVID-19 sur l'alimentation et l'agriculture à l'échelle mondiale    ADM maintient ses services sur le réseau autoroutier au standard de sécurité et de qualité    La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Abderrahim Nouri : Ça se passe bien avec Appie    Outre les meetings de Stockholm et Naples : La Diamond League reporte le meeting de Rabat    Le coronavirus chasse les dirigeants du Polisario des camps de Tindouf    Le quotidien du Premier secrétaire de l'USFP durant le confinement sanitaire    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    "Les artistes luttent contre le déplaisir du confinement    Bob Dylan sort une chanson taillée pour cette période    Le Bolchoï diffuse ses meilleurs spectacles sur YouTube    Algérie : le journaliste Khalid Drareni incarcéré en détention préventive    Vahid: Taarabt, un nouvel homme    Sondage: la cote de popularité de Macron s'envole    Coronavirus: décès de l'ex-ministre Patrick Devedjian    Hongrie: Viktor Orban renforce ses pouvoirs…    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Proscrire la violence!
Publié dans Albayane le 22 - 07 - 2019

Le crime crapuleux dont fut victime, il y a juste quelques jours, une trentenaire à fleur de l'âge, par d'odieux agresseurs, ébranle le pays, toutes souches réunies. La malheureuse fut violentée, violée et abjectement déflagrée sans pitié ni retenue.
Une ignominie flétrie qui ne dit pas son nom, une avanie infâme qui dépasse toutes les limites imaginables. La jeune Hanane, torturée et abattue est à présent, comme tant d'autres, une honte sur le front d'un pays dit émergent. Il n'y a guère d'aussi horrifiant dans notre société où la stabilité de ces constituantes nationales enragent les nervis féroces de tout acabit. Aujourd'hui, grâce aux évolutions sensibles mises en place par les forces vives, les marges de liberté se sont élargies permettant ainsi le droit d'action et de réaction pour davantage d'égalité sociale, de progrès équilibré. Mais, il semble bien que le marasme sociétal persiste semant de l'émoi dans la vie commune.
Il est bien évident qu'au regard des attitudes des ennemis de notre démocratie fragilisée, la vigilance devra être de mise et la mobilisation de toutes forces actives de la nation est censée être pleine et sans répit, en vue d'inventer et de poursuivre les réformes multidimensionnelles, toute en fortifiant les fronts intérieurs de notre pays. La violence n'a jamais été le fort d'une nation comme la nôtre. Depuis des siècles, notre pays est réputé pour son registre manifeste de tolérance et d'ouverture. Cette notion a accompagné l'évolution du Royaume durant les années cruciales de son histoire. La situation politique, socioéconomique et culturelle nécessite en effet, une vaste mobilisation pour l'amélioration des conditions de vie, à travers des approches de concertation et d'unicité de visions et d'efforts.
Toutefois, il convient également de souligner que les signes de violence, qui peuvent dégénérer à tout moment, continuent à préoccuper tant que le front interne n'est pas consolidé. Nombre de dysfonctionnements d'ordre social attisent encore les mouvements de protestation dans tel ou tel secteur. De même, les disparités ne cessent de provoquer des malaises saillants au sein des souches marginalisées, tant que les ressources ne sont pas équitablement réparties. La violence tient toujours à un fil et il suffit d'une étincelle de souci pour que la quiétude tourne au vinaigre!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.