Tunisie : Kais Saed vainqueur de la Présidentielle    Averses orageuses fortes avec chute de grêle et rafales dans plusieurs provinces du royaume    World Policy Conference 2019 : Ce qu'a dit Mezouar sur l'Algérie…    CGEM : Mezouar annonce sa démission    Le chapitre Mezouar fermé, que se passera-t-il à la CGEM ?    Mezouar démissionne de la CGEM pour "contraintes personnelles majeures"    Salaheddine Mezouar annonce son départ de la CGEM    Zagora : clôture du 7ème Festival international du conte et des arts populaires    WPC 2019: Mezouar voit positivement les mutations que connaît le Maghreb    Emouvantes obsèques à Seddina «Tétouan» d'Abderrahmane Karkich    Agir pour un tourisme créatif!    Transport de marchandises : les professionnels suspendent leur sit-in    Sahara: des pétitionnaires latino-américains mettent en avant l'initiative marocaine    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    Le groupe Renault se sépare de son Directeur général    Le PDG de Laprophan n'est plus !    Le thyphon Hagibis atteint les côtes du Japon    Les chants désespérés et pathétiques des supporters    Gouvernement : A la recherche de l'efficacité    Fès : Saisie de plus de 2t de chira    Eradication du mariage des mineurs    Epidémiologie cancer du col de l'utérus au Maroc    Marrakech : Trois morts et 22 citoyens écrasés par un conducteur en état d'ébriété    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    Falsification de billets de banque : Deux arrestations à Marrakech    Arrivée au Maroc du président rwandais Paul Kagame    «La culture est le meilleur moyen d'échange»    Fatima Attif: «Il n'y a pas beaucoup d'écriture pour la femme dans le cinéma marocain»    Faouzi Skali présente la culture soufie devant le Sénat français    L'édition 2020 du Symposium business et santé en Afrique (AHBS) aura lieu au Maroc !    Maroc – Libye : « Beaucoup de travail reste à faire », dixit Halilhodzic    Casablanca ne sera pas privé d'électricité le 20 octobre (ONEE)    Le secrétaire général des Nations unies épingle le Polisario    Les distributeurs africains des produits pharmaceutiques fédèrent leurs énergies    La Belgique première qualifiée à l'Euro 2020 : Les Pays-Bas se font peur    Le Sud-Africain Giniel De Villiers remporte le Rallye du Maroc 2019    Un ressortissant étranger arrêté in extremis en possession de 26 faucons vivants    Divers sportifs    La Banque mondiale prévoit une accélération de la croissance de l'économie marocaine    Le jour où Elton John a vu la reine Elizabeth II perdre son sang-froid    Les Tunisiens élisent leur président après un mois riche en rebondissements    Angelina Jolie : Je ne me suis jamais cantonnée dans un confort physique ou émotionnel    Beyoncé de nouveau enceinte    Bentalha victime d'une escroquerie    Institut français du Maroc. Que la saison commence !    Maroc-Lybie : Tout ce qu'il faut savoir sur cette rencontre    Wydad et Raja dans des groupes plus ou moins difficiles    Vahid Halilhodžić n'a pas encore trouvé l'équipe type    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sédentarité et surpoids au banc des accusés
Publié dans Albayane le 19 - 09 - 2019


Journée mondiale de l'arthrose
L'arthrose est une maladie qui s'attaque aux articulations et, progressivement, les déforme. L'arthrose est caractérisée par des douleurs lors des mouvements et une raideur des articulations. On estime qu'en 2050, ce ne seront pas moins de 315 millions d'êtres humains de plus de 60 ans qui souffriront d'arthrose dans le monde et que, parmi ceux-ci, 105 millions présenteront un handicap sévère causé par la maladie.
A l'instar de la communauté internationale, le Maroc a célébré mardi 17 septembre, la journée mondiale de l'arthrose. Une journée dédiée entièrement à cette maladie dégénérative de l'articulation marquée par une destruction du cartilage suivie de lésions osseuses. En effet, le cartilage doit donc être à la fois rigide et déformable pour encaisser des chocs tout en répartissant de façon équilibrée les pressions qui s'exercent sur l'articulation.
C'est la raison pour laquelle il est composé à 70% d'eau, mais aussi de collagène et de différentes protéines formant une sorte de réseau de mailles et fonctionnant comme une éponge qui s'imprègne du liquide synovial. C'est ce qui va assurer son élasticité et le mouvement articulaire. Il contient également des cellules spécialisées dans la synthèse du cartilage appelées chondrocytes. Ces dernières assurent le renouvellement du cartilage.
Avec l'âge ou suite à une sollicitation répétée due au sport ou à une maladie congénitale, le cartilage peut s'user progressivement. À la longue, il finit par disparaître et laisse les os en contact direct. Les surfaces osseuses ne sont plus protégées, des douleurs apparaissent, c'est l'arthrose.
Les médecins spécialistes (Rhumatologues) définissent l'arthrose comme étant une maladie liée à des facteurs biologiques qui stimulent la destruction du cartilage qui s'use progressivement avec l'âge. Au cours de la destruction cartilagineuse, de petits morceaux de cartilage peuvent se détacher et «flotter» à l'intérieur de l'articulation. Ils y déclenchent alors des poussées inflammatoires mécaniques qui se traduisent par une hypersécrétion de liquide et par un gonflement de l'articulation.
L'arthrose est une maladie qui augmente avec l'âge, mais elle est surtout liée au mode de vie et plus particulièrement au surpoids et à la sédentarité.
Les parties du corps les plus touchées
Les parties qui souffrent le plus sont les articulations portantes. C'est la hanche (coxarthrose) et le genou (gonarthrose). C'est ce dont se plaignent le plus les patients. Mais, il y a aussi l'arthrose de la colonne vertébrale cervicale (cervicarthrose) et lombaire (lombarthrose), et dans une moindre mesure, celle de la cheville et du pouce. En général, les signes ou symptômes de l'arthrose vont surtout apparaitre entre l'âge de 50 ou 60 ans. On distingue trois types de symptômes. Premièrement, une douleur articulaire d'intensité variable. Généralement elle touche une ou plusieurs articulations lors d'un mouvement bien particulier, toujours le même, répétitif. Cette douleur est particulièrement présente à l'effort, et avec le temps, elle est présente même au repos la nuit par exemple.
Le deuxième signe important, c'est la raideur de l'articulation. Elle s'exprime surtout le matin au réveil ou après une immobilité prolongée, une position assise lors d'un voyage par exemple. Cette raideur va limiter l'amplitude de certains mouvements selon l'articulation concernée.
Autres signes, ce sont les craquements articulaires du genou, des doigts, chevilles qui pourront se faire entendre.
Une maladie du vieillissement, mais pas seulement…
L'image de l'arthrose est associée au vieillissement, ce qui est une idée en grande partie inexacte. Et contrairement aux idées reçues, ce n'est pas uniquement une maladie de «vieux» car elle n'épargne pas l'homme de 40 ans.
On ne peut nier que le vieillissement a bien sa part de responsabilité, mais c'est loin d'être le seul facteur de risque et de déclenchement pour cette maladie.
On estime généralement la prévalence de l'arthrose entre 12 et 15 % au sein de la population tout âge confondu. Elle peut atteindre 60 % chez la population de plus de 65 ans. Avec pas moins de 300 millions de personnes souffrant d'arthrose dans le monde, cette maladie est reconnue comme étant la plus répandue des maladies articulaires au niveau mondial.
En France, on sait que cette maladie touche entre 10 et 15 millions de personnes, soit environ 18 % de la population.
Au Maroc, les chiffres concernant cette maladie restent approximatifs en l'absence d'un registre national, mais le nombre de malades est très important et très inquiétant aussi, car cette maladie est handicapante.
Les autorités sanitaires mondiales estiment que d'ici 2050, ce ne sont pas moins de 600 millions de personnes qui pourraient être atteintes. Plusieurs facteurs sont à l'origine de l'arthrose. Tout d'abord, le vieillissement naturel du cartilage. Un phénomène qui prend de l'ampleur avec le vieillissement de la population.
Le Maroc est très concerné par le vieillissement de la population, particulièrement les personnes âgées de 60 ans et plus dont le nombre est aujourd'hui estimé à 3,2 millions d'individus.
Mais selon les projections démographiques du Haut-commissariat au plan (HCP), en 2050 le Maroc comptera 10,1 millions de personnes âgées. C'est dire toute la problématique et les enjeux sanitaires que posera l'arthrose au sein de notre population.
Informer, sensibiliser et éduquer
La prévention de l'arthrose est possible. Elle passe aussi par celle des facteurs de risques associés, en particulier l'obésité et le surpoids. Il est très utile de rappeler ici qu'une personne obèse aura trois fois plus de risques d'avoir de l'arthrose.
A cet effet, les spécialistes sont formels. Il est possible de diminuer la prévalence de l'arthrose de manière significative en sensibilisant et en informant la population grâce à des messages de prévention contre l'obésité et le développement de l'activité physique.
Contre l'arthrose du genou, les études ont prouvé que la marche était bénéfique. Par exemple, 6000 pas par jour en moyenne protégeraient les articulations.
Perdre du poids n'est pas seulement bon pour le cœur mais aussi pour les articulations ! Si vous êtes en surpoids, en plus d'une activité physique quotidienne, n'hésitez pas à prendre conseil auprès de votre médecin
Il est aussi nécessaire d'éduquer les enfants et les adolescents, dès leur jeune âge à l'école, à une meilleure pratique sportive comprenant des échauffements et des exercices pour stabiliser les articulations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.