Dette souveraine : le Maroc veut lever 2 milliards $ sur les marchés    Etat d'urgence sanitaire: ce que dit le projet de loi adopté ce vendredi    Tourisme national : un secteur d'avenir    Prime exceptionnelle pour les professionnels de santé: C'est pour bientôt !    Nouveau modèle du développement : La population carcérale participe au processus de réflexion    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Rentrée scolaire: ce qui va changer au primaire l'année prochaine    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Pacte pour la relance économique et l'emploi : Près d'une vingtaine d'engagements pris par le Patronat    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Greenvillage.ma : Une plateforme ultra moderne pour le Bio voit le jour    Bisazza ouvre sa première vitrine virtuelle au Maroc    Botola Pro D1 : Le Wydad rate le coche à Berkane    Change: les devises étrangères contre le dirham marocain    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    HCP: cinq régions concentrent plus de 70% des chômeurs    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    OMS: Six vaccins en phase III des essais cliniques    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    La fondation Mohammed V entame l'envoi d'aides alimentaires au Liban    Casablanca : un dangereux malfrat retrouvé à Ain Harrouda    Le bilan s'alourdit au Liban    Foot féminin: Le contrat d'objectifs signé    Tour de Pologne : L'état de Jakobsen stabilisé, coureur placé dans le coma    Saaid Amzazi : Le concours commun d'accès aux Facultés de médecine vise à assurer l'égalité des chances    Quelle carrure économique pour le football national ?    Le Raja continue sa pression sur le WAC    Une édition virtuelle : Festival International Maroc des Contes    Guéri du Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout harcèlement    Le CCM prolonge les délais pour le dépôt des demandes de soutien    La convention contre les pires formes de travail des enfants enfin ratifiée    Le patrimoine financier des ménages s'élève à 833 MMDH à fin 2019    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen au sujet du détournement de l'aide humanitaire par le Polisario et l'Algérie    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    US Round Up du jeudi 6 août – Eric M. Garcetti, Kodak, Jerry Falwell Jr., Alyssa Milano, Mississippi    Soutien aux projets cinémato-graphiques : Le CCM prolonge les délais pour le dépôt des demandes    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Football: L'AS Rome reste propriété américaine    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    Le CNDH présente son mémorandum sur le nouveau modèle de développement    Message de condoléances de S.M le Roi au Président libanais    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parlement: 25 amendements du PPS au PLF 2020
Publié dans Albayane le 13 - 11 - 2019

Objectif: Satisfaire les besoins sociaux de la population et des régions
La protection du pouvoir d'achat des citoyens et la réalisation de la justice fiscale, sociale et spatiale au centre des amendements proposés par les députés du PPS au PLF2020
Œuvrant inlassablement pour apporter au PLF2020 les correctifs nécessaires et l'orienter vers la satisfaction des besoins sociaux de la population et des régions et dans le but d'en faire un outil au service de la justice fiscale, sociale et spatiale, le Groupement du progrès et du socialisme à la Chambre des représentants a présenté pas moins de 25 projets d'amendements.
Pour les parlementaires du PPS, qui vient de joindre les rangs de l'opposition en quittant un gouvernement dépourvu de vision, de visibilité et d'homogénéité, le PLF 2020 ne sort malheureusement pas la logique des équilibres macroéconomiques à préserver à tout prix et de maitrise du déficit budgétaire.
Les propositions d'amendements des députés (es) du PPS visent surtout :
1) le soutien du pouvoir d'achat des citoyens, la préservation de la santé des consommateurs et la consolidation des bases de la solidarité,
2) la réalisation de la justice fiscale,
3) le renforcement du tissu entrepreneurial national et de l'investissement dans les zones reculées et…
4) le rejet de la politique des amnisties, du non respect des décisions de justice et de la privatisation des services sociaux pour alimenter les finances de l'Etat.
Dans ce cadre, les parlementaires du parti proposent d'exonérer de l'impôt sur le revenu les salaires de moins de 60.000 Dirhams par an. Ils proposent un taux d'imposition de 10% aux salaires de plus 60.000 et de moins de 120.000 DH par an, et de 20% aux salaires de plus de 120.000 et de moins de 150.000 DH.
Dans le but de protéger davantage le pouvoir d'achat des citoyens, les parlementaires du PPS proposent également d'augmenter à 3600 DH le montant annuel des charges familiales qui font l'objet d'un dégrèvement de l'IR.
Sur un autre plan, le GPPS propose d'habiliter le chef du gouvernement de répartir 200 postes d'emploi à consacrer à des personnes en situation de handicap.
Il appelle aussi à faire bénéficier les veuves des retraités d'une dispense de l'IR, outre une remise de 60% du montant global annuel des pensions de retraites au lieu du taux actuellement en vigueur. Pour ce faire, il est proposé de supprimer le plafond de 168.000 DH, actuellement en vigueur.
Selon le groupement, ce sont là, entre autres, quelques mesures nécessaires pour rendre justice aux retraités, eux qui ont sacrifié leurs vies au service du pays.
D'autres projets d'amendements sont également proposés dans ce sens par le GPPS qui insiste sur la nécessité de promouvoir davantage de justice fiscale, de rechercher de nouvelles ressources de financement et d'étendre l'assiette fiscale pour ce faire.
Dans ce cadre, le GPPS a proposé la création à partir du premier janvier 2020 d'un impôt annuel sur la fortune.
Les parlementaires du PPS proposent par ailleurs d'exonérer certains médicaments d'impôts, les voitures automobiles de plus de 25 ans de la vignette annuelle, l'épicier du quartier du droit de timbre, d'encourager les opérations de construction pour habitat personnel et de lutter contre l'évasion fiscale.
Différentes autres mesures sont également proposées par les députés (es) du PPS dans le cadre des projets d'amendements qu'ils ont présentés dans le but d'enrichir le PLF2020.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.