MAPA : Conférence internationale sur les addictions    France : Des opérations escargots sur des routes à forte circulation    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    L'Otan adopte une déclaration finale    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    Tilda Swinton, l'insaisissable icône du 7e art    Comment protéger vos données personnelles    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Infantino va entrer au CIO en janvier    Le WAC vise une cinquième victoire face au Mamelodi Sundowns en Ligue des champions    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    La filière oléicole assure une entrée de devises équivalente à 1,8 milliard de DH par an au Maroc    L'Afrique n'est pas la principale source des flux migratoires    La lutte contre la sextorsion requiert des mécanismes développés de surveillance et de traçage    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    Académie du Royaume du Maroc : Concert mémorable de l'orchestre de l'opéra national du Pays de Galles    Le PLF 2020 passe le cap des Conseillers    L'AMMC présente son guide de lutte contre le blanchiment d'argent    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    Deuxième plainte de Huawei contre l'administration Trump    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    Coupes africaines : Wydad-Mamelodi Sundowns, deux géants qui se connaissent bien    JO 2022 : Les organisateurs cherchent 39.000 bénévoles    Tous à Londres, personne à Madrid!    Nouvel élan pour les relations entre le Maroc et les Etats-Unis    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    18ème Festival international du film de Marrakech : Mouna Fettou dédie son hommage à son fils    Lancement du plan national de lutte contre la mendicité des enfants    Pyongyang s'inquiète d'une « rechute du gâtisme » de Trump    Hakimi en lice pour le titre des jeunes, Ziyech chez les grands    Salon de l'emploi : 1.000 postes à pourvoir pour une 1ère édition    «La mer est un personnage principal dans Lalla Aïcha»    Les Verts sont à Kinshasa. Coulisses d'un voyage    Le Congrès va entamer la rédaction de l'acte d'accusation de Trump    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parlement: 25 amendements du PPS au PLF 2020
Publié dans Albayane le 13 - 11 - 2019

Objectif: Satisfaire les besoins sociaux de la population et des régions
La protection du pouvoir d'achat des citoyens et la réalisation de la justice fiscale, sociale et spatiale au centre des amendements proposés par les députés du PPS au PLF2020
Œuvrant inlassablement pour apporter au PLF2020 les correctifs nécessaires et l'orienter vers la satisfaction des besoins sociaux de la population et des régions et dans le but d'en faire un outil au service de la justice fiscale, sociale et spatiale, le Groupement du progrès et du socialisme à la Chambre des représentants a présenté pas moins de 25 projets d'amendements.
Pour les parlementaires du PPS, qui vient de joindre les rangs de l'opposition en quittant un gouvernement dépourvu de vision, de visibilité et d'homogénéité, le PLF 2020 ne sort malheureusement pas la logique des équilibres macroéconomiques à préserver à tout prix et de maitrise du déficit budgétaire.
Les propositions d'amendements des députés (es) du PPS visent surtout :
1) le soutien du pouvoir d'achat des citoyens, la préservation de la santé des consommateurs et la consolidation des bases de la solidarité,
2) la réalisation de la justice fiscale,
3) le renforcement du tissu entrepreneurial national et de l'investissement dans les zones reculées et…
4) le rejet de la politique des amnisties, du non respect des décisions de justice et de la privatisation des services sociaux pour alimenter les finances de l'Etat.
Dans ce cadre, les parlementaires du parti proposent d'exonérer de l'impôt sur le revenu les salaires de moins de 60.000 Dirhams par an. Ils proposent un taux d'imposition de 10% aux salaires de plus 60.000 et de moins de 120.000 DH par an, et de 20% aux salaires de plus de 120.000 et de moins de 150.000 DH.
Dans le but de protéger davantage le pouvoir d'achat des citoyens, les parlementaires du PPS proposent également d'augmenter à 3600 DH le montant annuel des charges familiales qui font l'objet d'un dégrèvement de l'IR.
Sur un autre plan, le GPPS propose d'habiliter le chef du gouvernement de répartir 200 postes d'emploi à consacrer à des personnes en situation de handicap.
Il appelle aussi à faire bénéficier les veuves des retraités d'une dispense de l'IR, outre une remise de 60% du montant global annuel des pensions de retraites au lieu du taux actuellement en vigueur. Pour ce faire, il est proposé de supprimer le plafond de 168.000 DH, actuellement en vigueur.
Selon le groupement, ce sont là, entre autres, quelques mesures nécessaires pour rendre justice aux retraités, eux qui ont sacrifié leurs vies au service du pays.
D'autres projets d'amendements sont également proposés dans ce sens par le GPPS qui insiste sur la nécessité de promouvoir davantage de justice fiscale, de rechercher de nouvelles ressources de financement et d'étendre l'assiette fiscale pour ce faire.
Dans ce cadre, le GPPS a proposé la création à partir du premier janvier 2020 d'un impôt annuel sur la fortune.
Les parlementaires du PPS proposent par ailleurs d'exonérer certains médicaments d'impôts, les voitures automobiles de plus de 25 ans de la vignette annuelle, l'épicier du quartier du droit de timbre, d'encourager les opérations de construction pour habitat personnel et de lutter contre l'évasion fiscale.
Différentes autres mesures sont également proposées par les députés (es) du PPS dans le cadre des projets d'amendements qu'ils ont présentés dans le but d'enrichir le PLF2020.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.