Le dirham s'apprécie de 0,32% par rapport à l'euro    Mustapha Ramid démissionne du gouvernement pour « raisons de santé »    Réforme électorale : les très attendus amendements dès la semaine prochaine    L'ONCF dévoile ses résultats    Evolution du coronavirus au Maroc : 480 nouveaux cas, 482.994 au total, vendredi 26 février 2021 à 18 heures    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Nouveauté Peugeot Landtrek : un pick-up qui sort ses griffes    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Le Maroc pourrait recevoir un don de vaccins de la part d'Israël    Russie : Washington n'acceptera «jamais» l'annexion de la Crimée, affirme Joe Biden    Rapport du renseignement américain : MbS accusé d'avoir «validé» le meurtre de Jamal Khashoggi    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    Le vice-président du Mali salue le rôle joué par le Maroc dans le processus de transition de son pays    Percevoir le cannabis tout autrement    Une rareté en trompe-l' oeil    Immigration : un réseau qui faisait passer des migrants pour des sahraouis démantelé    DGAPR : les détenus impliqués dans les événements d'Al Hoceima sont en bonne santé    HCR / JICA: Un projet de 275.000 $ pour soutenir les réfugiés au Maroc en contexte de Covid    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    L'ONU demande la libération immédiate de tous les détenus du Hirak en Algérie    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    Des leaders politiques et élus internationaux adressent une lettre à Joe Biden pour appuyer la décision US reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    Tanger Med : tous les indicateurs de l'activité portuaire sont au vert au 4ème trimestre 2020    Casablanca : Proparco, BMCI et ARMA s'allient pour la propreté urbaine    Harcèlement sexuel : des voix réclament une enquête sur le gouverneur de New York    Questions à El Ec-Cherif Larkem Directeur régional de l'agriculture    DGSN: opération sécuritaire à l'Agdal, au centre de Rabat    TPE : un nombre record de faillites en 2020    Transport touristique : un encours de crédits de plus de 5 MMDH    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Réunion vendredi du Conseil de gouvernement    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    ALM en visite à El Guergarat    Vaccination au Maroc: un bilan encourageant avec plus de 3 millions de personnes vaccinées    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Le partenariat Maroc-CCG, un noyau solide pour un nouvel ordre arabe    Victoire de l'eurocentrisme fiscal    Iran-AIEA : Téhéran commence la restriction des inspections nucléaires    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    Les Lionceaux avec la Côte d'Ivoire dans le groupe A    Le MAS présente son nouvel entraineur, l'Argentin Miguel Angel Gamondi    Le MAT limoge son entraineur Younes Belahmar    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parution de l'ouvrage collectif «Migrations au Maroc: l'impasse?»
Publié dans Albayane le 12 - 12 - 2019

La Maison d'édition «En Toutes Lettres» a fait paraitre lundi dernier, son nouvel ouvrage collectif «Migrations au Maroc : l'impasse ?». Signé par neuf journalistes, l'ouvrage explore à travers des enquêtes, des portraits… la dynamique des migrations au Maroc, les limites de la politique migratoire marocaine, de même que les volets sociaux, religieux, politiques et économiques liés à la présence et l'installation des migrants au Maroc.
L'ouvrage dirigé par Hicham Houdaifa et Kenza Sefrioui aborde la migration dans tous ses états. Neuf textes signés par 6 journalistes professionnels et trois bénéficiaires du programme Openshabab reviennent sur plusieurs problématiques, notamment la question des mineurs migrants non accompagnés, les réfugiés, les médecins subsahariens au Maroc, les difficultés d'accès au logement, à la santé… mais aussi le revival des églises au Maroc avec l'arrivée des Subsahariens. L'ouvrage se penche également sur la migration irrégulière des Marocains et revient sur le cas des jeunes Marocains qui tentent de fuir leur pays, en quête d'un avenir meilleur, même au péril de leur vie. «Dans le dernier texte, nous voulions également rappeler que la migration dite clandestine nous concerne encore, nous Marocains en premier lieu. Et que le hrig fait encore de trop nombreuses victimes marocaines», explique Hicham Houdaifa, directeur de la Collection Enquêtes, dans le préface de l'ouvrage.
En effet, confie-t-il, «la maison d'édition a choisi de dédier cette collection à la migration, parce que l'Etat marocain, en n'allant pas au bout de sa politique migratoire, fait rater au Maroc une belle opportunité». D'ailleurs, c'est la raison pour laquelle l'ouvrage a été intitulé «Migrations au Maroc : l'impasse ?», souligne-t-il. Pour lui, le «point d'interrogation dans le titre est lié au fait que le Maroc est le seul pays du sud à avoir initié une opération de régularisation des migrants subsahariens et syriens, mais a failli à aller jusqu'au bout de sa politique migratoire.
Puisque, aujourd'hui, même disposant de titres de séjour, nombreux sont encore ces migrants qui ne peuvent accéder au travail, peinent à inscrire leurs enfants dans des écoles publiques, accèdent difficilement aux services de santé… «Une régularisation digne de ce nom devrait logiquement déboucher sur la possibilité d'acquérir la nationalité marocaine comme c'est le cas dans les pays du nord. Elle devrait satisfaire toutes ces attentes et demandes légitimes», souligne-t-il. Il est important pour le Maroc d'aller au bout de sa politique migratoire puisque le Maroc n'est plus une terre de passage, mais un lieu d'installation pour de nombreux Subsahariens.
A noter que l'ouvrage qui est financé par la Fondation allemande Heinrich Böll est disponible dans les librairies du royaume. Une cérémonie de présentation de la collection a été organisée lundi dernier au siège de la Fondation à Rabat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.