Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Parlement: Les conseillers préparent leur déconfinement    Spoliation: un juriste harcelé en France!    Casa-Settat: Le wali Ahmidouch anticipe l'après-confinement    AGO, arrêté des comptes... Attention aux délais légaux    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Covid19: 81 nouveaux cas ce jeudi à 18H00    Article 1062894    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Yassine Boujouama signe son premier contrat pro avec Bordeaux    Le tourisme et le transport seront essentiels à la reprise de l'économie nationale après la crise    Débat sur la place de la culture dans le Maroc d'après-pandémie    Retour d'expérience et stratégies de déconfinement    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    La ministre de la Solidarité détaille son action devant la commission parlementaire des secteurs sociaux    La stratégie de développement durable remise sur le chantier    Covid-19 aidant, SAMIR met à disposition ses bacs de stockage    Opération exceptionnelle d'établissement des CNIE pour les MRE    Les éclaircissements de la Chabiba ittihadia    Le Real Madrid prépare un hold-up pour Sancho    «Dire non ne suffit plus»    Trois questions à Adil Terrab, président du Conseil préfectoral du tourisme de Meknès    Des journaux nord-macédoniens soulignent la reconnaissance internationale croissante de la marocanité du Sahara    Des placements privés pour les filiales d'Akwa    Venezuela: La pandémie comme vecteur de rapprochement…    Covid-19: Débat sur la place de la culture dans «le Maroc d'après»    Italie: le foot avec des spectateurs au stade, déjà?    Pourquoi est-il vraiment dangereux d'utiliser son portable au volant ?    Ligue 1: Yassine Boujouama signe son premier contrat pro avec Bordeaux    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Enseignement français au Maroc: les parents d'élèves obtiennent des avancées    Coronavirus : 45 nouveaux cas, 7.967 au total, jeudi 4 juin à 10h    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Le Polisario dans la nasse de la justice espagnole    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    Prolongation de l'exposition "Maroc: une identité moderne" à l'Institut du monde arabe de Tourcoing    L'humoriste «Zerwal» n'est plus    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Formatage néolibéral, débat et combat    Poutine aura bien sa réforme constitutionnelle…    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    L'Amérique et ses démons    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc humaniste!
Publié dans Albayane le 06 - 04 - 2020

La lutte se poursuit sans relâche pour vaincre la pandémie implacable. Notre pays se démène par les moyens dont il dispose en potentiel humain, technique et matériel. On ne cesserait jamais de glorifier les combattants du champ de bataille qui se sacrifient afin de sauver des vies humaines, sans aucun répit, à travers le royaume.
L'escadron médical et infirmier, la légion des pharmaciens et des para pharmaciens déploient avec audace, l'étendard de la guerre, face à un ennemi invisible, mais redoutable. Les cœurs des citoyens ne palpitent que pour ces braves gens de l'auréole nationale.
Non loin de l'aire de combat où les soins vont bon train, d'autres guerriers n'ont de cesse de jalonner les artères et les quartiers pour dissuader les masses à ne pas quitter les domiciles et à ne pas violer les consignes de la prévention et la restriction draconienne.
On n'hésite pas, non plus, d'encenser cette besogne cyclopéenne qui n'incarne, pas seulement la vaillance devant le péril, mais aussi le devoir patriotique truffé de pédagogie et de réconciliation vis-à-vis du peuple. Franchement, ce dont font montre, à coup sûr, les forces de l'ordre, toutes branches réunies, pendant cette rude épreuve, relève de l'acromégalie.
Une autre vertu spécifique au génie de la nation marocaine, ne tarde pas à se valoir. C'est, sans conteste la notion de solidarité, ancrée dans les racines des populations, depuis une éternité. Toute la société se met à pied d'œuvre pour renflouer le fonds spécial et secourir les familles démunies. Les riches usent de leur chéquier pour mettre le paquet à coups de milliards de dirhams. Partout dans tous les coins du royaume, le cri de cœur se fait entendre, à travers la distribution des paniers de denrées alimentaires.
De son côté, l'Etat vire à diverses franges parmi les victimes de la crise, des indemnités, certes piètres mais combien précieuses en ce moment de disette. Cette nation qui se montre encore une fois, massivement solidaire, copieusement sociable, profondément entraidante, donne l'exemple d'entité imprégnée de valeurs humanistes!
Ces mêmes valeurs ont toujours fait de notre symbiose une nation d'exception. Et ces mêmes valeurs qui coulent dans les veines font brandir aujourd'hui au peuple marocain, le fanion d'une société fondée sur les idéaux suprêmes de l'humanité. Une société neuve qui prône l'abolition de l'individualisme immonde, l'abrogation de l'égocentrisme éhonté et l'annihilation du libéralisme sauvage.
En termes plus clairs, avec ces valeurs que le Maroc arbore, à présent, haut et fort, au cœur du brasier viral, ne fait, en effet, que se démarquer des griefs du capitalisme moribond dont souffre une flopée d'apôtres, conduite par les Etats-Unis, en plein gouffre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.