Compteur coronavirus : 1.240 nouveaux cas confirmés et 1.361 guérisons en 24H    Cosumar accompagnera 10 auto-entrepreneurs    Un nouveau partenaire de Bank Of Africa en Chine    À Tamernoute (province d'Azilal) : Un enfant sauve tout un douar    CMC : financement externe "maitrisé et soutenable"    « Un maire de ville doit être un très bon gestionnaire »    Sahara : Le Gabon réaffirme son appui à l'Initiative marocaine d'autonomie    Maire : Un «boulot» bien payé    Technologie digitale intelligente: FRDISI et ONEE créent un centre à Casablanca    Proximité culturelle et sportive    Tourisme: Abdellatif Kabbaj élu personnalité de l'année    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Nador : Enquête judiciaire pour identifier les impliqués dans une tentative de trafic de 2.380 kg de Chira    Grandes villes : À quoi servent les maires ?    Vaccins anti-Covid-19 : Guterres crie sa grande déception    Mondial Handball : Ce soir à 18h00, le Maroc face au Portugal sans se faire des illusions !    ONU : la hausse des migrations internationales a ralenti de 27% en raison de la COVID-19    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    CHAN 2021 : Ce soir, Cameroun/Zimbabwe en ouverture à 18 heures    CHAN : Cameroun 2020 ou Cameroun 2021 ?    Omar Hilale : la coexistence entre musulmans et juifs est ancrée dans l'ADN des marocains    "Atlantide KM 130 " Rencontre entre l' artiste photographe Imane Djamil et la ville de Tarfaya    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Vaccination anti-covid : Biden dévoile le successeur de Moncef Slaoui    Le Cameroun est prêt    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    Initiative marocaine d'Autonomie: Un fort soutien formulé lors de la conférence ministérielle    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Les équipes à suivre de très près    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Déconfinons et vivons avec lui!
Publié dans Albayane le 06 - 05 - 2020


Coronavirus, santé publique et économie
Najib Amrani
Et si ce Covid-19 ne se décide pas à s'en aller? Si cet invité, lourd et collant, compte passer avec nous le reste du printemps et le prochain été ? Aucun pays au monde aussi puissant soit-il, ni aucune économie même des plus solides, ne pourrait supporter un aussi long confinement. Que faire alors?
Très sollicités, les scientifiques restent toujours indécis et imprécis. Les politiques eux, pris entre le marteau de la dégradation de la Santé publique et l'enclume de l'effondrement total de l'économie, sont aux abois. La situation s'envenime et devient, avec le temps, plus inconfortable qu'insupportable.
Depuis le début de la pandémie, trois options étaient envisageables : le confinement des populations, avec la distanciation sociale, les mesures barrières et le port de masque obligatoire, appuyé de tests de dépistage massif. L'objectif étant d'isoler les foyers d'infections et de mettre en quarantaine les cas positifs. La majorité des pays ont opté pour ce scénario qui peut paraitre efficace, mais a un coût économique extrêmement exorbitant quand il dure dans le temps.
La deuxième option consistait à ne rien faire et laisser se développer une immunité de troupeau. Ainsi, certains pays, dont le Royaume Uni et des pays d'Europe du nord ont essayé de faire le pari d'une immunité collective, estimant que si 60% de la population est infectée, cela permettrait d'éviter une seconde vague épidémique. Une stratégie qui a vite fait ses limites et que peu de scientifiques soutiennent aujourd'hui.
Enfin, il existe une troisième voie. Soutenue par un certain nombre de médecins et de scientifiques depuis le début de la pandémie, mais peu entendue: vivre avec le virus. «On est parti pour des mois de cohabitation avec le virus, tant qu'on n'a pas trouvé de vaccin. Si on finissait par en trouver un, ce dernier ne serait pas prêt avant l'horizon 2021», préviennent les experts.
On sera alors obligé de déconfiner progressivement, pour des raisons purement économiques et à nous protéger par une hygiène de vie et un régime alimentaire immunisant. Donc, cela ne relève plus du pouvoir des Etats ou des autorités publiques, mais de chacun d'entre-nous. Si cet ami lourd et collant ne compte pas partir, alors déconfinons, acceptons-le et préparons-nous à vivre très longtemps avec lui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.