Mauvaise gestion du patrimoine architectural de Casablanca: Le gouverneur limogé    Rabat: Laftit se réunit avec les partis non représentés au Parlement    Ouverture partielle des frontières: Les agences de voyages exclues    Coronavirus : une nouvelle tranche d'aides au profit des ménages de l'informel    Présidentielle en Pologne: Le conservateur Andrzej Duda rempile    Maroc/Covid-19: la répartition des 191 nouveaux cas par région    Rush sans précédent sur les vols de RAM    Coronavirus au Maroc: les derniers chiffres inquiètent le département d'Aït Taleb    Mahi Binebine n'ira pas à Perpignan    L'approvisionnement en eau potable pose problème à Meknès et Fquih Ben Saleh    Une première médicale à Dakhla    Reconfinement local suspendu en Espagne, nouveau couvre-feu en Afrique du Sud    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    Spike Lee appelle à déboulonner les statues à l'effigie des "héros" des Etats esclavagistes    Reprise économique et préservation de l'emploi, deux priorités pressantes du PLFR    Le Laboratoire de l'info : Spécial paix au Proche-Orient (Vidéo)    En-Nesyri buteur sur une passe de Bounou    Feddal débarque au Sporting Lisbonne    Pour Mendy, le pic de forme arrive à point nommé    La reprise de la demande intérieure pourrait faire rebondir l'économie marocaine en 20214    Pourquoi Christopher Nolan ne veut pas de chaise sur ses tournages ?    Le CCM dévoile les projets de films admis à l'avance sur recettes    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Abdeladim Chennaoui    Victime de ses clusters : Tanger en portes closes    Le Bureau politique regrette que la majorité n'ait pas été associée à la préparation de la loi de Finances rectificative    Mauvaises langues    Le frère de Serge Aurier tué dans une fusillade    UFC : le nigérian Kamaru Usman conserve son titre!    Vers un reconfinement de Casablanca ?    Fermeture de l'Aéroport Ibn Battouta : Aucune décision prise pour le moment    Le détournement des aides humanitaires destinées aux camps de Tindouf se poursuit    Aïd Al-Adha: plus de 7,2 millions de têtes identifiées    Liga: Lionel Messi égale Thierry Henry !    «L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières»    Des restaurants fermés pour non-respect des mesures de distanciation    Coronavirus: l'urgence d'une relance économique plus verte    Bulgarie: Le président réclame la démission du gouvernement «mafieux»    La relance du tourisme au menu du Conseil de gouvernement    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Monténégro    Essaouira reprend son souffle    Manchester City: le TAS annule la sanction de l'UEFA    Les Frères Naciri réalisent et produisent «Malheur Malheur» de Maître Gims    Lekjaâ veut un contrat programme entre la FRMF et la DTN    La RAM est-elle moins stratégique que Air France-KLM?    Un artiste charismatique s'en va    Données personnelles : Trois programmes Data-Tika lancés par la CNDP    Retour béni    Turquie: l'ancienne basilique Sainte-Sophie redevient mosquée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Poutine aura bien sa réforme constitutionnelle…
Publié dans Albayane le 03 - 06 - 2020

«Nous organiserons le vote national russe sur l'adoption des révisions de la Constitution le 1er Juillet 2020» a déclaré, ce lundi, le Président russe Vladimir Poutine à l'issue d'une réunion tenue en visioconférence avec des responsables de différents départements ministériels et des milieux sanitaires et municipaux afin de s'assurer que rien ne s'opposerait à la tenue de ce scrutin.
Bien qu'après avoir déjà été validée par les deux chambres du Parlement, cette réforme visant à lui ouvrir la voie pour deux mandats supplémentaires n'a plus besoin d'être entérinée par les urnes, Vladimir Poutine avait voulu, tout de même, la soumettre au verdict de ses compatriotes le 1er Avril dernier en promettant de ne pas la mettre en œuvre si les russes venaient à s' y opposer – un scénario hautement improbable – mais la pandémie du Covid-19 s'était interposée et il fut obligé de la reporter.
La situation sanitaire du pays s'étant nettement améliorée après « le passage du pic épidémique » la semaine dernière et la capitale russe s'apprêtant à rouvrir ses commerces fermés depuis deux mois, le président Poutine a annoncé que le 24 Juin se tiendra le grand défilé militaire – du 9 mai reporté du fait de la pandémie – commémorant la victoire de l'armée soviétique sur l'armée nazi et constituant, pour le patron du Kremlin, une aubaine dès lors qu'il lui permet de montrer, aux chefs d'Etat et de gouvernements, conviés pour l'occasion, que la Russie a retrouvé toute sa puissance d'antan en dépit des multiples « sanctions américaines » qui la frappent.
Si donc, dans ses grandes lignes, la réforme constitutionnelle proposée aux russes renforce les prérogatives présidentielles et introduit un salaire minimum garanti, elle permettra, également, à Poutine – qui a 67 ans et qui est à la tête du pays depuis 2000 – de postuler pour deux nouveaux mandats donc d'essayer de se maintenir au pouvoir jusqu'en 2036 quand il aura atteint l'âge honorable de 85 ans.
S'agissant de la nomination du gouvernement, les pouvoirs du président seront renforcés puisqu'il aura, désormais, le droit de dissoudre le Parlement si celui-ci refuse trois fois de suite la désignation d'un ministre ou d'un vice-ministre alors qu'actuellement cette possibilité ne concernait que la candidature du Premier ministre. Autre nouveauté, le président pourra nommer lui-même de nombreux juges, le procureur général et ses adjoints alors que jusqu'à présent tous cette prérogative était de la compétence de la chambre haute du Parlement et, last but not least et non des moindres, le rôle du Conseil d'Etat sera renforcé à telle enseigne qu'il pourrait préserver l'influence de Vladimir Poutine s'il en devient président même si ce dernier venait à quitter le Kremlin.
Dans le nouveau texte constitutionnel il sera bien précisé que le mariage est un acte exclusif entre deux personnes de sexes différents d'où l'inconstitutionnalité des mariages homosexuels qui n'ont jamais été autorisés par Moscou et, enfin, que la Crimée est un territoire qui est russe et qui le restera.
Avec la nouvelle Constitution, la longévité présidentielle de Vladimir Poutine, 36 années, surpassera-t-elle les 30 ans que Saline a passé à la tête de l'Union Soviétique ? Attendons pour voir…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.