Le Parti de l'Istiqlal en tête des élections du Conseil provincial de Khouribga    Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont interpellé en Italie    Le PPS va continuer d'œuvrer pour servir l'intérêt supérieur de la Nation, à partir de sa position dans l'opposition nationale démocratique    Publication d'un guide pratique sur les mécanismes consultatifs de plaidoyer civil dans les foras internationaux    Transports urbains. Casablanca disposera d'un musée dédié    Macron et Biden tentent un « retour à la normale »    Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine    Guatemala : Le volcan Fuego entre en éruption    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Qualification historique pour les Lions de l'Atlas !    MDJS lance « Nt7arko w Nktachfo »    Coronavirus. La pandémie prendra fin dans un an selon le PDG de Moderna    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    Le label New District présente son premier artiste, Hassa1    Tendance baissière du covid-19 au maroc depuis 5 semaines    Qui est Ali Ben Lmadani?    Partenariat Transdev-SIE pour promouvoir des solutions de performance énergétique    Lamiaa Amghar: "Des exonérations fiscales au profit des établissements d'animation touristique"    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Bientôt un test pour distinguer la grippe de la covid-19, fabriqué et commercialisé au Maroc    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Bilan mondial Covid-19 : 4 715 000 morts dans le monde, la pression hospitalière poursuit sa décrue au Maroc    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Khammar Mrabit : « Il est important d'avoir une application nucléaire sûre et sécurisée en Afrique »    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l'UE    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Le Soudan "reçoit" le Maroc au Caire en novembre prochain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    «Intelcia IT Solutions» lance deux business lines dédiées au opérateurs télécoms    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    Le CSPJ annonce l'arrêt de la liste définitive des candidats à l'élection des représentants des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Italie: le foot avec des spectateurs au stade, déjà?
Publié dans Albayane le 04 - 06 - 2020

Bientôt le retour des supporters au stade ? Fini les hologrammes, effigies en carton et autres poupées gonflables dans les travées ? Plus qu'improbable il y a encore quelques semaines, l'hypothèse fait son chemin en Italie, à dix jours de la reprise du football.
La Hongrie a été le week-end dernier le premier pays d'Europe à autoriser de nouveau un nombre limité de supporters à revenir au stade, en plus du Bélarus, où les rencontres avec public n'ont jamais cessé.
La Bulgarie devrait suivre, avant peut-être la Suisse et quelques autres. Mais imaginer des stades remplis en Italie, l'un des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus (plus de 33.000 morts), a quelque chose d'incongru alors que le 15 mai, les clubs n'avaient pas encore le droit d'organiser d'entraînements collectifs.
Les choses se sont pourtant accélérées et le «calcio», interrompu le 9 mars par l'avancée du virus, s'apprête à redémarrer, d'abord par la Coupe d'Italie en fin de semaine prochaine, puis avec le championnat à compter du 20 juin.
Ces premiers matches se joueront à huis clos. Mais l'objectif des clubs et des instances d'ouvrir partiellement les stades avant la fin du championnat le 2 août, est désormais affiché.
La presse sportive italienne a rapporté que le premier à aborder clairement le sujet a été le très influent Andrea Agnelli, président de la Juventus et de l'ECA, le syndicat européen des clubs.
Lors d'une assemblée générale de la Ligue la semaine dernière, le dirigeant turinois aurait ainsi dit s'attendre à ce que «le gouvernement autorise en juillet une première ouverture partielle des stades».
Gabriele Gravina, président de la fédération, a embrayé lundi lors d'une interview sur Radio 24. «Aujourd'hui c'est prématuré. Mais j'ai l'espoir que ça puisse arriver en fin de championnat, je l'espère de tout coeur», a-t-il dit. D'autres clubs, du Genoa à Sassuolo, s'y sont aussi dits favorables.
L'argument est double: d'abord, la situation sanitaire s'améliore nettement, sans indice d'une deuxième vague redoutée. Surtout, à partir du 15 juin, cinémas, théâtres ou parcs d'attraction pourront rouvrir en Italie, avec des jauges limitées et des règles de distanciation précises.
«Si on peut faire tellement de choses en respectant la distanciation, je ne vois pas pour quelle raison on ne pourrait pas faire entrer 10% des spectateurs dans des stades immenses», a argumenté mardi Cosimo Sibilia, le président de la Ligue amateur.
Les clubs espèrent même grimper jusqu'à 20, voire 25%. Selon la presse sportive italienne, certains miseraient en priorité sur les espaces VIP, très rémunérateurs, alors que d'autres réfléchissent à des tirages au sort ou à un système de rotation entre abonnés pour décider qui peut entrer et qui doit encore attendre. Quoi qu'il en soit, l'idée s'installe et ne semble pas écartée par les responsables politiques.
«Rouvrir les stades ? Ça n'a jamais été exclu. (…) Regardons les chiffres et nous verrons si on peut amener des gens au stade, selon des normes de sécurité absolues. Mais pour l'instant, c'est un thème qui n'a absolument pas été abordé», a prudemment déclaré en début de semaine Sandra Zampa, sous-secrétaire du ministère de la Santé.
«Ici, les prévisions sont de zéro contaminé d'ici fin juin. Pourquoi ne pas penser à un siège sur quatre ?», s'est de son côté interrogé Ciro Borriello, adjoint chargé du Sport à la mairie de Naples.
Plusieurs personnalités médicales ont également estimé qu'il n'était pas impensable de voir des spectateurs dans les stades en juillet.
«Les règles de sécurité, la distanciation et les masques obligatoires sont les mêmes dans un stade ou à l'opéra. Et les règles de contingentement sont plus faciles à mettre en place au stade», a ainsi déclaré au Corriere dello Sport Maria Rita Gismondo, virologue à l'hôpital Sacco de Milan.
Sur Radio Marte, son collègue Matteo Bassetti, virologue à l'hôpital San Martino de Gênes, a lui aussi estimé que la présence de tifosi sur les gradins pourrait participer au retour à la normalité.
«Il faut pouvoir recommencer à parler d'autre chose que du Covid, par exemple de football. On ne peut pas parler uniquement de malades et de morts», a-t-il dit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.