Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud    Une nouvelle Ecole Américaine à Benguerir    Tourisme : Harhoura fait peau neuve    BAM : La masse monétaire progresse de 9,2% en janvier    Aménagement d'une villa Casino et violation de l'état d'urgence sanitaire...la DGSN interpelle 29 personnes    L'encours des bons du Trésor devrait s'établir à 609,4 MMDH au 3 mars    Mustapha Ramid sera opéré ce samedi    Mustapha Ramid démissionne du gouvernement pour « raisons de santé »    L'ONCF dévoile ses résultats    Réforme électorale : les très attendus amendements dès la semaine prochaine    Evolution du coronavirus au Maroc : 480 nouveaux cas, 482.994 au total, vendredi 26 février 2021 à 18 heures    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Le Maroc pourrait recevoir un don de vaccins de la part d'Israël    Russie : Washington n'acceptera «jamais» l'annexion de la Crimée, affirme Joe Biden    Rapport du renseignement américain : MbS accusé d'avoir «validé» le meurtre de Jamal Khashoggi    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    Le vice-président du Mali salue le rôle joué par le Maroc dans le processus de transition de son pays    Nouveauté Peugeot Landtrek : un pick-up qui sort ses griffes    Percevoir le cannabis tout autrement    Une rareté en trompe-l' oeil    Immigration : un réseau qui faisait passer des migrants pour des sahraouis démantelé    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    L'ONU demande la libération immédiate de tous les détenus du Hirak en Algérie    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    Tanger Med : tous les indicateurs de l'activité portuaire sont au vert au 4ème trimestre 2020    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    DGSN: opération sécuritaire à l'Agdal, au centre de Rabat    Casablanca : Proparco, BMCI et ARMA s'allient pour la propreté urbaine    Harcèlement sexuel : des voix réclament une enquête sur le gouverneur de New York    Des leaders politiques et élus internationaux adressent une lettre à Joe Biden pour appuyer la décision US reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    Réunion ce vendredi du Conseil de gouvernement    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    Vaccination au Maroc: un bilan encourageant avec plus de 3 millions de personnes vaccinées    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Le partenariat Maroc-CCG, un noyau solide pour un nouvel ordre arabe    Victoire de l'eurocentrisme fiscal    Iran-AIEA : Téhéran commence la restriction des inspections nucléaires    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    Les Lionceaux avec la Côte d'Ivoire dans le groupe A    Le MAS présente son nouvel entraineur, l'Argentin Miguel Angel Gamondi    Le MAT limoge son entraineur Younes Belahmar    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tanger: plusieurs quartiers mis en quarantaine
Publié dans Albayane le 13 - 07 - 2020


Clusters : retour du confinement
Mohamed Khalil
Après la ville de Safi, remise en confinement depuis une dizaine de jours, c'est au tour de la ville de Tanger, objet d'une remise en cause de son déconfinement.
Depuis dimanche à minuit, plusieurs quartiers de la ville du Détroit sont soumis à un contrôle sanitaire rigoureux. Et pour cause… Plusieurs quartiers, dont on ignore les noms et le nombre, où des clusters épidémiologiques sont apparus, sont désormais soumis à une quarantaine.
Leurs habitants ne pourront pas en sortir et ces zones sont interdites d'accès aux habitants des autres quartiers avoisinants. Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, il a été procédé à la fermeture des «entrées des zones cibles dans la ville», sans en préciser les quartiers et les éventuelles unités commerciales et industrielles.
Pour le Ministère de l'Intérieur, ces décisions s'inscrivent «dans le cadre des efforts visant à circonscrire la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) et de limiter ses répercussions négatives».
Outre les déplacements interdits, à moins d'une raison d'extrême urgence ou nécessité et sous conditions, c'est tout l'allègement du confinement dont la ville a bénéficié au même titre que les autres régions, qui est revu à la baisse.
Ainsi, les nouvelles restrictions représentent de nombreuses remises en cause des décisions du dernier déconfinement décidé il y a deux semaines et mis en application.
L'épée de Damoclès...
Désormais et jusqu'à une amélioration de la situation sanitaire, un durcissement des restrictions de précaution et les mesures préventives est en vigueur, avec un renforcement du contrôle pour que « les personnes se trouvant dans ces zones ne quittent leurs domiciles qu'en cas de nécessité extrême tout en observant les précautions nécessaires: distanciation physique, mesures d'hygiène, port obligatoire des masques et téléchargement de l'application « wiqaytna ».
Une autorisation de déplacement exceptionnelle, délivrée par les agents d'autorité, est exigée.
Ainsi les Tangérois, ou tout du moins pour ceux habitant dans les quartiers ciblés, n'auront pas joui longtemps du plaisir des hammams, des salles et les stades sportifs, hélas, soumis à une fermeture générale.
Et pas que, les marchés, les centres, les centres commerciaux, les cafés et les espaces publics (parcs, jardins, lieux publics...) devront fermer à 20H00.
Autre restriction, qui avait cours auparavant, est celle imposée aux habitants de la ville entière et consistant en «l'obligation de disposer d'une autorisation exceptionnelle émise par les autorités locales pour se déplacer en dehors de la ville de Tanger, ainsi (que) toutes les autres restrictions décidées à travers l'état d'urgence sanitaire (interdiction des rassemblements, des réunions, des fêtes de mariage et des obsèques ...)», lit-on dans le communiqué.
Enfin, il faudra souligner que la levée de ces nouvelles restrictions, et donc du reconfinement, restera tributaire de l'amélioration de «la situation épidémiologique dans la ville, de la réalisation de résultats concrets pour circonscrire la pandémie et de la baisse du nombre des personnes infectées, ce qui permettra de freiner la propagation de cette épidémie».
Autrement dit, c'est le message adressé à toutes les régions du royaume, avec une épée de Damoclès sur la tête, en cas de non respect des règles de protection, de distanciation et d'hygiène...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.