Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    Le Discours de la clarté et de l'espérance    Mise en place d'un pacte pour la relance économique et l'emploi    France/Covid-19: Macron annonce une nouvelle mesure    Entretien avec Omar Menzhi, expert en épidémiologie    Fortes chaleurs: Soyons vigilants    Casablanca: le personnel médical exprime son rejet de la décision d'Aït Taleb    Football: La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Officiel : Wail Sadaoui rejoint le Raja    Belhanda sur les pas d'Amrabat?    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Biélorussie: Svetlana Tsikhanovskaia en passe de détrôner Loukachenko    Les charges communes sont loin d'être des charges exceptionnelles    Alsa Al Baida suspend les lignes de bus Casa-Mohammedia    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    Notre e-mag Challenge revient en début septembre    Covid-19 : le Vietnam attaqué par une souche plus virulente    Accident d'Agadir: ce que l'on sait    Troubles de l'érection. La solution existe    Une transaction sur 50 est frauduleuse    Message d'Antonio Guterres au roi Mohammed VI    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Approvisionnement en eau potable à Demnate: L'ONEE s'explique    Les répercussions de la Covid-19 sur les banques marocaines    Casablanca: violent incendie au quartier Beauséjour    Covid-19 : Les autorités de Tanger serrent la vis pour contenir la propagation de la pandémie    L'application TikTok sera bannie aux Etats-Unis si...    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Hypertension artérielle : Faites de l'exercice !    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Aggravation du déficit commercial en 2019    C1, C3, C1 dames, L1... Top départ d'un mois d'août fou de foot    Le Raja met la pression sur le WAC    Le surf à l'ère du coronavirus    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    Koert Debeuf : L'importance du Maroc dans le conflit libyen réside dans sa neutralité    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    Amitabh Bachchan, légende de Bollywood, est sorti de l'hôpital    Ligue 1: le Marocain Azz-Eddine Ounahi quitte Strasbourg pour rejoindre ce club    Bourita: Il y a une convergence de points de vue entre le Maroc et l'Arabie Saoudite    Le Sénat italien lève l'immunité parlementaire de Matteo Salvini    Espagne. Les homosexuels marocains accueillis à bras ouverts    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rassemblement des artistes autour de «L'art pour l'espoir»
Publié dans Albayane le 15 - 07 - 2020


Omayma Khtib
Hassan Hajjaj, Safaa Erruas, Abdelkébir Rabi', Fatiha Zemmouri et plusieurs artistes marocains dévoilent une part intime de leur vie dans l'exposition collective «L'art pour l'espoir» qui a débuté hier le 14 juillet et ce jusqu'au 15 août à la galerie d'art L'Atelier 21, à Casablanca.
«L'art n'a jamais été aussi nécessaire. Il n'a jamais été aussi salvateur», ont souligné les organisateurs de cette exposition. En effet, ces derniers n'ont pas pu proposer une exposition collective sans tenir compte de la pandémie à laquelle fait face le monde. Cet ennemi invisible qui tue peut, dans une logique d'autodépassement, les a élevés aussi face à l'adversité. C'est ce message de force, d'espoir, cette transcendance du réel, qui sous-tend la thématique de cette exposition collective. Chaque artiste a été libre d'en saisir et d'en exprimer la teneur comme il le sent.
«L'art pour l'espoir » est une exposition collective qui réunit les œuvres de 27 artistes marocains qui ont accepté de dévoiler une part intime de leur vie au regard du public. Parmi les artistes, Hassan Hajjaj, Safaa Erruas, Fatiha Zemmouri, Mo Baala, Fouad Bellamine Mohamed El Baz ou encore Mehdi Qotbi qui démontrent la force de l'art face à l'adversité.
«Plus que jamais, dans cette épreuve que nous vivons tous de l'enfermement et de la peur face à la pandémie, nous avons besoin de ce que l'art crée de sens, de force et de beauté», comme l'explique la galerie d'art dans un communiqué, avant d'ajouter quelques lignes plus loin que «l'art n'a jamais été aussi nécessaire. Il n'a jamais été aussi salvateur».
«L'année en cours sera indéniablement celle où l'humanité entière a été mise, promptement, face à sa vulnérabilité et à ses déficiences. Abusés par les performances économiques et technologiques qui leur donnent l'illusion d'avoir un pouvoir infini sur le monde, ceux qui en ont le monopole ont cru, pendant longtemps, pouvoir tenir les rênes de la destinée. Ils ont occulté délibérément la vérité éternelle qui règle l'ordre naturel de toute existence, sans se rendre compte que c'est la survie de leurs semblables qui est mise en péril », comme l'explique la galerie d'art dans un communiqué.
En ajoutant, « C'est dans cette logique que se situe le projet de l'exposition L'art pour l'espoir initié par la galerie d'art L'Atelier 21 ». Selon les organisateurs, cette exposition, dont le titre allusif donne à réfléchir, semble être, en ces temps indéterminés, une gageure destinée à braver l'état de psychose qui déferle sur le monde.
Il est à noter que, cette exposition rassemble aussi, Mohamed Abouelouakar, Saïd Afifi, Saâd Ben Cheffaj, M'Barek Bouhchichi, Mustapha Boujemaoui, Mounat Charrat, Larbi Cherkaoui, Bouchta El Hayani, Nabil El Makhloufi, Mohamed Fariji, Majida Khattari, Fouad Maazouz, Najia Mehadji, Mohamed Melehi, Houssein Miloudi, Lamia Naji, Mohamed Qannibou, Abdelkébir Rabi', Zakaria Ramhani, et Yamou.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.