Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    La Sûreté nationale célèbre son 65e anniversaire    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Exploration de l'espace : la Chine réussit à poser un robot sur la planète Mars    Heure légale: retour à GMT+1 le dimanche 16 mai à 02H00    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Entre Washington et Pékin, une guerre froide pas si froide que çà...
Publié dans Albayane le 20 - 07 - 2020

«Nous le disons clairement : les revendications de Pékin sur les ressources offshore dans la plus grande partie de la mer de Chine méridionale sont complètement illégales, de même que sa campagne d'intimidation pour les contrôler (...) Le monde ne permettra pas à la Chine de traiter la mer de Chine méridionale comme son empire».
Tels furent les termes du communiqué par lequel, en haussant le ton face aux ambitions maritimes de Pékin, le secrétaire d'Etat américain aux Affaires étrangères, Mike Pompeo a affiché la grande détermination de Washington à s'opposer à toute montée en puissance de la Chine dans le Sud-Est asiatique après avoir déployé, dans la région, dès le début du mois de Juillet, ses deux porte-avions nucléaires le «Nimitz» et le «Ronald Reagan».
Ainsi, deux années après avoir déclaré la guerre commerciale contre Pékin, l'administration de Washington tente d'ouvrir de nouveaux fronts, au moyen de lois extraterritoriales, afin d'exercer des pressions sur le géant chinois. Cette nouvelle offensive américaine porte notamment sur des questions politiques telles que les droits de l'homme dans la région du Xinjiang, l'espionnage pour Huawei ou encore l'autonomie de Hong Kong.
Aussi, la nouvelle loi sur la sécurité à Hong Kong, promulguée par Pékin le 1er Juillet dernier en dépit de la mobilisation des hongkongais fermement attachés à leur liberté, n'a fait qu'ajouter de l'huile sur le feu et poussé le Conseil de sécurité nationale américain a déclarer que «tout est sur la table»; une situation qui a fait dire à Jean-Pierre Cabestan, sinologue à l'Université baptiste de Hong Kong, que «c'est la première fois depuis Tiananmen, en 1989, que des sanctions aussi systématiques sont prises contre la Chine. A l'époque, c'était un massacre. Là, cela punit la répression mais ce qui est visé, c'est l'affirmation de puissance chinoise. La vraie question est désormais : ‘Peut-on laisser une dictature devenir la première puissance mondiale ?».
Déplorant l'ingérence chinoise dans les affaires intérieures de l'ancienne colonie britannique et notamment le non-respect, par Pékin, de la clause «un pays, deux systèmes» dûment fixée par l'acte en vertu duquel le Royaume-Uni avait rétrocédé ce territoire à la Chine, en 1997, le président Donald Trump a déclaré, mardi dernier, avoir signé une loi dite «Hong Kong Autonomy Act» qui met fin au traitement préférentiel, en matière commerciale et financière, initialement accordé à Hong Kong qui se verra, désormais, «traité de la même manière que la Chine continentale» et prévoit des sanctions à l'encontre des fonctionnaires et des entreprises chinoises ayant soutenu la loi sur la sécurité à Hong Kong promulguée par Pékin.
La riposte chinoise ne s'étant pas fait attendre, Zhao Lijian, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a déclaré que Pékin « rejette» et «condamne » les sanctions américaines car elles constituent une «grave violation des normes fondamentales régissant les relations internationales et nuisent profondément aux relations entre les Etats-Unis et la Chine» et sommé, enfin, Washington «de cesser de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine et de cesser de nuire aux intérêts chinois» faute de quoi «la Chine prendra des contre-mesures fermes».
Est-ce à dire que la nouvelle guerre froide qui se déroule entre Washington et Pékin va avoir bien du mal à résister à un réchauffement susceptible de lui donner un tout autre visage ? Attendons pour voir...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.