Le taux de croissance pourrait atteindre 4,8% en 2021    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Bilan bimensuel de la Covid-19 : Une hausse de 10% des cas d'infection depuis début septembre    Bourita: « Le Covid-19 a rappelé au monde la communauté de notre destin »    Entreprises: plus de 5500 radiations en 2018    La FIFA et la CAF entament leurs auditions    USA : séparation des pouvoirs, dites-vous ?    Boujemâa Achefri médite en couleurs    Lance par l'UPEM : Une initiative pour soutenir les éditeurs, auteurs et libraires    Fonds pour le cancer. La bataille n'est pas terminée    Les condoléances du roi Mohammed VI à la famille de Chama Zaz    «Nous souhaitons transmettre le flambeau à des militants capables de le porter»    Le FC Séville s'intéresse à Oussama Idrissi    L'art de l'écriture et le monde de la beauté universelle    Imminent retour des Marocains bloqués à Mellilia, Sebta temporise    Angleterre: Liverpool arrête Arsenal    Coronavirus: Lions de l'Atlas    Le Raja lance un nouveau jeu-concours (VIDEO)    Une situation invivable mais l'espoir demeure    Brexit: les tractations reprennent    Covid-19: prolongement des mesures restrictives dans cette province du Maroc    La Covid, la grève, les problèmes de connexion et le reste    Rachida Dati candidate aux présidentielles de 2022    Artisaanat : Une Start-up court-circuite les intermédiaires (vidéo)    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 29 septembre    L'artiste marocaine Amina livre ses « Confidences »    Le bilan gouvernemental: en déphasage des réalités du pays!    Pétition pour la vie: son initiateur réagit au rejet d'El Othmani    Youssef Amrani réaffirme l'identité africaine du Maroc    «Transform Tomorrow Together», nouveau plan de transformation 2021-2023    2.574 contrats de travail et 2.228 déclarations à la CNSS    Hôpital militaire marocain à Beyrouth : plus de 39.000 prestations médicales    Vives tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Arbitrage : Hicham Tiazi de retour !    Chama Zaz: la dame de la «Taktouka Al Jabalia» n'est plus    La députée Fatima Zahra Barassat interpelle le Chef du Gouvernement    Secteur de l'édition et du livre : 1735 projets soutenus pour près de 9,4 millions de dirhams    Khansa Batma : "Il a fallu puiser dans mon vécu !"    Ahmed Tawfik Moulnakhla, DG de Guichet.com : « Au Maroc, c'est la pérennité du secteur qui est aujourd'hui en jeu »    Procès à distance : Plus de 7.000 audiences tenues en cinq mois    Le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, attendu ce vendredi au Maroc    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    Mohammedia: un Subsaharien interpellé dans une banque    Togo : Victoire Tomegah Dogbé, première femme à la tête de l'exécutif    Le Maroc se distingue au Salon d'Istanbul de l'innovation avec 2 Médailles d'or et 2 Médailles d'argent    France. Les généraux se révoltent    Covid-19: la pandémie franchit la barre du million de morts dans le monde    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières
Publié dans Albayane le 11 - 08 - 2020

Le bureau national de la Jeunesse Socialiste (JS) annonce qu'il attend avec impatience la révélation à l'opinion publique de toutes les circonstances liées à la suspicion de collusion des compagnies pétrolières, appelant à adopter les sanctions nécessaires contre tous ceux dont la responsabilité dans ce dossier aura été avérée.
La JS, qui a rendu public un communiqué sur les derniers développements que le Conseil de la Concurrence a vécus, insiste sur « l'importance de créer une économie nationale forte où la concurrence est saine». Un objectif qui ne peut être atteint «sans un rôle central de l'Etat, sur les plans de l'investissement, de la planification et le mentorat soutenu par des entreprises citoyennes, responsables et capables de s'impliquer sérieusement dans le monde de la finance et des affaires. Tout un monde qui doit être nettoyé de toute forme de rente, de spéculation, de corruption, de fraude, de collusion et d'abus de pouvoir en tant qu'actes qui nuisent gravement à l'intérêt public de notre pays et de notre peuple».
La Jeunesse Socialiste a exprimé sa haute appréciation de la décision royale de former un comité spécialisé chargé de mener les enquêtes nécessaires en la matière.
S'agissant de la situation épidémiologique au Maroc, l'Organisation juvénile, parallèle du Parti du progrès et du socialisme, estime qu'il y a une nécessité absolue de vigilance; ce qui exige que les décisions gouvernementales soient pertinentes et équilibrées, tout en soulignant la nécessité pour tous, individus et groupes, de prendre plus de précaution et de respecter les mesures de prévention et de sécurité sanitaire.
La jeunesse du PPS a également appelé le gouvernement et le patronat à « prendre la situation au sérieux, surtout en ce qui concerne le contrôle du respect des mesures sanitaires sur les lieux de travail, avec la nécessité de prendre des décisions gouvernementales assurant un équilibre entre les facteurs sanitaires, économiques, sociaux, humanitaires et psychologiques, sans négliger aucun de ces derniers».
Introduire des réformes profondes
La jeunesse a également apprécié, fortement, la dernière grâce royale accordée à quelques détenus du «Hirak du Rif», renouvelant son appel pour «la libération du reste des activistes en vue de trouver une solution politique définitive à ce dossier et d'entreprendre une réconciliation réelle avec toutes les régions marginalisées». Et ce selon une vision claire sur la justice spatiale et sociale, fondée sur des réformes politiques, institutionnelles, des droits de l'homme, économiques et sociales, profondes et réelles et en mesure de créer une atmosphère de détente générale, en prélude à la restauration de la confiance et à la construction de l'Etat social sur des bases démocratiques.
La JS a, par ailleurs, exprimé son mécontentement à l'égard des décisions gouvernementales, qu'elle a qualifiées de «intempestives» et en l'absence de toute communication gouvernementale préalable, sans donner un délai approprié aux citoyennes et citoyens pour se préparer à la mise en œuvre des décisions adoptées à la hâte. Ce qui aurait pu « éviter toute confusion les accidents de la route ayant causé des pertes matérielles et humaines». Et ce à la veille de l'Aïd al-Adha, un événement religieux et social annuel, jouissant d'une valeur privilégiée parmi tous les citoyens.
Enfin et en liaison avec les prochaines échéances électorales, en liaison avec le débat entourant ces élections, le communiqué souligne que le bureau national de la jeunesse socialiste a indiqué que «la situation dans notre pays nécessite une réflexion sérieuse et urgente, avec tous les moyens pratiques, avec la participation de tous les partis et acteurs politiques, sociaux et économiques ».
Ce qui ferait sortir le pays de l'impasse économique, sociale et politique. et directement Les réformes fondamentales nécessaires, parmi lesquelles la réforme du secteur public, la réforme fiscale, la réforme judiciaire et l'administration…», soulignant que ces réformes nécessaires et urgentes sont le véritable point d'entrée vers une percée politique. Cela, conclut la JS, permettra d'introduire les réformes fondamentales et impérieuses, dont notamment la réforme du secteur public, la réforme fiscale, la réforme de la Justice et de l'Administration... tant de mesures qui constituent l'entrée en matière réelle pour l'instauration d'une détente politique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.