Mondial 2022. Les Lions de l'Atlas face aux Matadors espagnols en 1/8è    Météo: les prévisions du vendredi 2 décembre    Maroc-Espagne : Convention sur l'appui à la consolidation des CTI    Mondial 2022 : L'esprit combatif et collectif a fait la victoire du Maroc, selon Walid Regragui    L'ouverture d'un consulat à Dakhla renforce les relations entre Guatemala et Rabat    Mort d'un homme en garde à vue : les précisions qui font taire définitivement les rumeurs    Canada – Maroc : Les 11 Lions de l'Atlas face aux Canucks    Mondial 2022 : Le Japon bat l'Espagne et termine premier de son groupe    Soirée de folie dans les villes du Maroc après la qualif' des Lions (VIDEOS)    Conférence d'après match contre le Canada: Walid Regragui rend hommage à Hakimi    Mondial 2022: la RAM annonce une bonne nouvelle aux supporters marocains    Mondial 2022 : l'Allemagne à terre, quitte la compétition    Décès de Yassine Chibli : le Procureur général du Roi dévoile les résultats de l'enquête    Le roi ordonne l'augmentation progressive de l'allocation mensuelle des imams    Le prince héritier de Dubaï félicite chaleureusement les Lions de l'Atlas après leur qualification en 8ème    Mondial-2022 (3è journée/Groupe F): Le Maroc bat le Canada 2 à 1 et va aux 8-èmes de finale    Le gouvernement déterminé à réussir le chantier de réforme du système national de santé    Palestine : Les USA s'engagent à rouvrir le consulat palestinien    Liberté de la presse : Mediapart obtient gain de cause auprès de la justice française    15 morts et 27 blessés dans une attaque contre une école afghane    Démarrage de l'AMO pour les personnes dans l'incapacité de s'acquitter des cotisations    Covid-19/Maroc : 1.290 cas actifs à l'échelle nationale dont 7 cas admis en REA    Casablanca / Opéra Royal du Maroc : La métropole vibre au rythme du 1er Gala    Une nouvelle exposition de l'artiste Mahi Binebine    Le raï algérien désormais inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO    Le Maroc entend injecter 14 milliards de dollars dans « le Fonds Mohammed VI pour l'investissement » (ministre)    La République du Guatemala ouvre un consulat général à Dakhla    Révision annuelle des listes électorales générales: le délai d'inscription expire le 31 décembre    L'UGTM appelle le gouvernement à préserver la dignité des travailleurs    Chambre des conseillers : présentation en commission du budget sectoriel du Secrétariat général du gouvernement    Algérie: Un ancien ministre des travaux publics condamné à 12 ans de prison pour corruption    Espagne : Expulsé d'Allemagne, un Marocain arrêté pour endoctrinement djihadiste    ADM: plus de 306.000 nouveaux Pass Jawaz vendus en 2021    Rabat : L'Espace Rivages accueille une exposition du Maroco-italien Abdelkader Meskar    Sidaction : coup d'envoi de la campagne 2022    Alerte météo : Fortes averses parfois orageuses et chutes de neige ces jeudi et vendredi    Mariages des mineures: Ouahbi promet d'interdire les autorisations judiciaires    Rabat: collaboration entre les Archives du Maroc et les Archives nationales de Turquie    Pour la facilitation et la promotion des échanges commerciaux entre les deux pays : Le Maroc et la Chine signent à Rabat un mémorandum d'entente    Afrique du Sud : le scandale du cambriolage agite le sommet de l'Etat, l'argent sale mis en cause    Inflation : impact négatif sur les salaires réels (OIT)    Patrimoine culturel immatériel : Le Royaume immunise ses trésors humains    L'Association «Maroc Impact» lance son projet «Genious Medina»    Nouveau single: «Ha Mama» de Sabrina Belfkih récolte 2 millions de vues en peu de temps    L'Institut du Monde Arabe rend hommage à la grande cinéaste Izza Génini    Secteur non financier: le crédit bancaire progresse de 6,3% en octobre 2022 (BAM)    Banques participatives: les financements augmentent de 23,8% à fin octobre (BAM)    A vos parapluies ; il va pleuvoir ce jeudi 1er décembre 2022    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Climat insurrectionnel en Colombie
Publié dans Albayane le 15 - 09 - 2020

Les rues de Bogota, Cali et Meddelin sont prises d'assaut, depuis plusieurs semaines, par des colombiens outrés par la politique menée par le président Ivan Duque depuis son arrivée au pouvoir en 2018 et notamment par la dégradation de la situation sécuritaire en Colombie.
La diffusion d'images montrant l'arrestation musclée de Javiez Ordonnez, par la police qui lui administrait des chocs électriques et, plus tard, sa mort, dans la nuit de mardi à mercredi, dans un commissariat de Villaluz, dans le quartier d'Enbativa, a vraiment mis le feu aux poudres. Le décès de cet ingénieur de 46 ans qui poursuivait des études de droit pour devenir avocat a poussé Carlos Holmes Trujillo, le ministre colombien de la défense qui déplore cette «bavure», à demander «pardon» à la population au nom de la police nationale.
D'après sa famille, Javiez Ordonez aurait été accosté, ce soir-là, par deux motards de la police qui lui ont demandé de leur montrer ses papiers alors qu'il se trouvait en compagnie de certains amis avec lesquels il était sorti pour acheter de l'alcool.
Or la version donnée par la police est tout autre puisqu'elle révèle que l'intéressé avait essayé de «frapper» les deux agents qui, pour l'immobiliser, furent contraints d'utiliser une «arme non létale» pour pouvoir l'emmener au commissariat. Arrivé sur les lieux, ce dernier aurait présenté des «complications médicales» qui obligèrent les policiers à le conduire à l'hôpital. Il y a rendu l'âme quelques temps après.
Mais si l'on en croit les premiers résultats de l'enquête médico-légale tels que révélés par les médias locaux, ce sont sept policiers qui se seraient acharnés sur Javier Ordonez au moment de son arrivée au poste de police. Présentant neuf fractures crâniennes, ce dernier serait donc mort des suites d'un violent coup à la tête. Le ministre de la Défense a indiqué que les deux policiers ayant procédé à l'interpellation de Javier Ordonez font, actuellement, «l'objet d'une enquête disciplinaire et pénale».
Mais cette décision n'a point calmé la population car, dès le lendemain, ce sont des centaines de personnes qui se sont rassemblées devant le commissariat où Javiez Ordonez a été conduit par les deux policiers incriminés, ont aspergé, de peinture rouge, les murs du bâtiment de la police et jeté des pierres en direction des policiers obligeant ceux-ci à faire usage de grenades assourdissantes et de bombes lacrymogènes pour les obliger à quitter les lieux.
Dans leur fuite désordonnée, les protestataires ne s'empêchèrent pas de saccager et d'incendier aussi bien les postes de police que les voitures et autres autobus qui se trouvaient sur leur chemin; ce qui poussa les forces de l'ordre à réagir de manière violente en tirant, à balles réelles en direction des manifestants. Ainsi, si l'on en croit les autorités, dix manifestants seraient tombés sous les balles des forces de l'ordre; à savoir, sept à Bogota et trois à Sacha et 175 auraient été blessés alors que du côté du média d'investigation «Cuestion Publica», douze personnes seraient mortes au cours de ces manifestations. Claudia Lopez, la maire de Bogota, a déclaré, de son côté, que plus d'une centaine de policiers auraient été blessés.
Le bilan provisoire de ces manifestations dénonçant la politique du président Duque et la répression policière qui sévit à Bogota a fait état d'une douzaine de mort et de près de 250 blessés dont 58 par armes à feu. Est-ce à dire que çà ne «rigole» pas au pays d'Ivan Duque et que les colombiens n'ont qu'à bien se tenir face à une répression policière qui redouble d'intensité au fil du temps ? Attendons pour voir...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.