Compteur coronavirus : 1.240 nouveaux cas confirmés et 1.361 guérisons en 24H    Cosumar accompagnera 10 auto-entrepreneurs    Un nouveau partenaire de Bank Of Africa en Chine    À Tamernoute (province d'Azilal) : Un enfant sauve tout un douar    CMC : financement externe "maitrisé et soutenable"    « Un maire de ville doit être un très bon gestionnaire »    Sahara : Le Gabon réaffirme son appui à l'Initiative marocaine d'autonomie    Maire : Un «boulot» bien payé    Technologie digitale intelligente: FRDISI et ONEE créent un centre à Casablanca    Proximité culturelle et sportive    Tourisme: Abdellatif Kabbaj élu personnalité de l'année    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Nador : Enquête judiciaire pour identifier les impliqués dans une tentative de trafic de 2.380 kg de Chira    Grandes villes : À quoi servent les maires ?    Vaccins anti-Covid-19 : Guterres crie sa grande déception    Mondial Handball : Ce soir à 18h00, le Maroc face au Portugal sans se faire des illusions !    ONU : la hausse des migrations internationales a ralenti de 27% en raison de la COVID-19    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    CHAN 2021 : Ce soir, Cameroun/Zimbabwe en ouverture à 18 heures    CHAN : Cameroun 2020 ou Cameroun 2021 ?    Omar Hilale : la coexistence entre musulmans et juifs est ancrée dans l'ADN des marocains    "Atlantide KM 130 " Rencontre entre l' artiste photographe Imane Djamil et la ville de Tarfaya    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Vaccination anti-covid : Biden dévoile le successeur de Moncef Slaoui    Le Cameroun est prêt    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    Initiative marocaine d'Autonomie: Un fort soutien formulé lors de la conférence ministérielle    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Les équipes à suivre de très près    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Al-Ahly – Zamalek, une finale 100% endiablée
Publié dans Albayane le 26 - 11 - 2020


Ligue des champions d'Afrique
La finale de la Ligue des champions d'Afrique oppose pour la première fois deux clubs d'un même pays, mais aussi d'une même ville: les grands rivaux cairotes Al-Ahly et Zamalek, dont les duels enflammés dominent depuis longtemps le football égyptien et africain.
L'ex-patron de la Ligue arabe Amr Moussa, lui-même né au Caire, a même été jusqu'à les surnommer «les deux plus grands partis populaires» d'Egypte.
La rivalité historique entre Al-Ahly et Zamalek s'est encore exacerbée récemment, en particulier après leur rencontre de Supercoupe d'Egypte en septembre 2019, remportée par Al-Ahly 3-2. Le match avait été suivi d'incidents.
«Ahly et Zamalek sont comme des frères, et malheureusement le fanatisme existe seulement parmi les supporters», assure Hazem Emam, ex-joueur de Zamalek et de l'équipe nationale.
Al-Ahly a déjà remporté huit fois le titre de la Ligue des champions d'Afrique et 42 fois celui de champion d'Egypte. Zamalek a empoché le titre africain cinq fois, à égalité avec le club congolais du Tout Puissant Mazembé, et compte 12 titres égyptiens.
Lundi, le ministre égyptien des Sports Ashraf Sobhi a appelé à une rencontre pour dire «non au fanatisme», au stade international du Caire.
Malgré cet appel à la modération, les esprits ont commencé à s'échauffer sur les plateaux de télévision, ce qui a incité l'Autorité nationale des médias à suspendre plusieurs programmes.
Les gouvernorats du pays sont en alerte maximale en raison de possibles incidents entre supporters, mais le gouvernement dit ne pas avoir imposé de couvre-feu.
Les fans devraient pouvoir regarder le match à la télévision dans des clubs ou centres pour la jeunesse, mais pas dans les cafés et lieux publics. Les services de sécurité devraient limiter le nombre de supporters au stade, tant pour cause de pandémie que pour les risques de violences.
Selon l'ancien joueur d'Al-Ahly, Walid Salah el-Din, la tenue du prochain Mondial des clubs au Qatar en février, avec notamment la participation du Bayern Munich champion d'Europe, «a ajouté de l'intensité à la confrontation», ticket d'entrée pour la compétition.
Parallèlement, le Covid-19 est venu perturber les deux équipes après l'infection des joueurs d'Ahly Walid Suleiman, Mahmoud Abdelmoneim «Kahraba», Saleh Gomaa et de celui de Zamalek Mahmoud Hamdi «Al-Wansh», ainsi que l'entraîneur adjoint Medhat Abdelhadi.
D'autres joueurs, comme Hazem Emam et Mohamed Hassan de Zamalek, sortent de convalescence.
Selon Hazem Emam, le «football collectif» constitue le trait distinctif d'Al-Ahly depuis l'arrivée de l'entraîneur sud-africain Pitso Mosimane en octobre. Ahly peut également compter sur le défenseur Tunisien Ali Maaloul, le milieu de terrain Malien Aliou Dieng et l'attaquant Nigérian Junior Ajayi.
«Mosimane a libéré les joueurs des restrictions imposées par l'ancien entraîneur Weiler, ce qui leur donne l'avantage face aux joueurs de Zamalek», selon Salah el-Din.
Entraîneur de Zamalek, le Portugais Jaime Pacheco se dit pour sa part confiant en ses joueurs, leurs fortes personnalités, leur capacité à «faire plaisir aux supporters».
Avec son ancien entraîneur français Patrice Carteron, Zamalek avait remporté la Supercoupe d'Afrique en février aux Emirat arabes unis contre l'Espérance Tunis (3-1).
Pour atteindre cette finale, Al-Ahly s'est qualifié en battant le Wydad de Casablanca (2-0 et 3-1). Et Zamalek l'a emporté sur le Raja Casablanca (1-0 et 3-1), après plusieurs reports de matches en raison du nouveau coronavirus.
Les deux équipes se sont déjà affrontées en Ligue des champions en 2005, 2008, 2012 et 2013. Al-Ahly l'a emporté cinq fois et trois matches se sont soldés par un nul. Mais c'est la première fois que les deux rivaux cairotes s'affrontent pour le titre suprême du football africain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.