Impots: la DGI fait une annonce destinée aux contribuables    CCISCS : Un partenariat stratégique pour encourager l'entrepreneuriat    Les sociétés de distribution sur la sellette    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Le Bayern rassure sur la blessure de Jérôme Boateng    La promotion des droits sociaux et économiques de la femme au cœur des objectifs majeurs de l'INDH    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    L'or inexploré tchadien dans la ligne de mire du marocain Marita Group    CNSS : Les crèches privées seront indemnisées    Ligue des champions : Le Zamalek et Al Ahly en difficulté    Une semaine sous le signe de la stabilité    Alerte météo: fortes averses prévues au Maroc ce dimanche    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    Le Maroc reçoit 500 000 doses de vaccin de la Chine    L'émancipation des femmes passe par casser le «plafond de verre»    L'égalité des genres au centre des efforts de relèvement de la crise    VIDEO. Ksar Sghir : dégâts très lourds après les inondations    L'étape actuelle exige une implication de tous    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    CAN U20 : Le Ghana, champion d'Afrique !    Ligue des champions Afrique (3è journée): le point sur le groupe C    Hauteurs de pluie: jusqu'à 43 millimètres au Maroc    Interview avec Rachid El Guenaoui : Il brise les codes du luxe et revendique une mode « sport homme-femme » décomplexée    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    Programme des principaux matchs du dimanche 7 mars    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar        Des femmes qui comptent : Siham Alami    Obésité et Covid-19 : le choc fatal entre deux pandémies    Maroc : Les barrages remplis à 50%    Botola Pro D1: le classement provisoire (9e journée)    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    1ère Chambre: les députés absentéistes risqueront désormais la révocation    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    L'étape actuelle exige une implication de tous dans les efforts d'élection des institutions représentatives    Des femmes qui comptent : Siham Alami    Chambre des représentants: Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Ghana    La députée du PAM Faraj Touriya débarquée d'un vol «Raynair»    Armée américaine et insurgés du Capitole    La victoire du peuple algérien, " confisquée par un coup de force pour sauver le système "    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agriculture-Pluies: l'année s'annonce prometteuse
Publié dans Albayane le 17 - 01 - 2021

Les récentes pluies, abattues sur les différentes régions du Royaume, ont redonné vie aussi bien aux terres assoiffées qu'aux barrages, laissant présager une bonne campagne agricole qui permettra de panser les plaies de la crise de 2020. Mais gare à l'euphorie !
Qualifiée, jusqu'à l'instant, l'année de relance par excellence, 2021 démarre sous de bon auspice pour l'Agriculture qui a souffert l'année écoulée d'une double crise (la pandémie du nouveau coronavirus – covid-19 et le sévère déficit pluviométrique). Une semaine de pluie, presque non-stop, a été suffisante pour semer les graines de l'espoir dans les esprits des agriculteurs.
"Certainement les précipitations récentes auront un impact positif sur la compagne agricole actuelle. Elles permettront une nette amélioration de la production des cultures en Bour qui occupent plus de 80% des superficies cultivées, notamment celle des céréales (56%) et des arbres fruitiers (16%)", a souligné Abdelmonaim Abourrig, professeur à l'université Ibn Zohr d'Agadir et membre de l'équipe de recherche en innovation, finance et économie des territoires.
Ces précipitations contribueront aussi à améliorer les réserves du Royaume en eau, ce qui augmentera la production des cultures irriguées, qui malgré la limite de leur superficie, elles participent à 45% de la valeur ajouté agricole, a-t-il ajouté, notant que les coûts de l'élevage devrait également diminuer.
Toutefois, la réalisation d'une très bonne récolte durant l'ensemble de la campagne agricole actuelle reste tributaire de la poursuite des conditions climatiques favorables pendant les saisons hivernale et printanière, a fait valoir M. Abourik.
Et de soutenir: "Mais dans tous les cas, la production de cette année sera plus importante que celles des deux dernières campagnes, compte tenu de la généralisation des précipitations sur la majorité du territoire national et l'importance du cumul pluviométrique moyen actuel par rapport à l'an dernier".
L'universitaire a, en outre, indiqué que l'agriculture a manifesté sa résilience à la crise du Covid-19, relevant que "le cumul pluviométrique actuel est plus important que celui des deux dernières années de sécheresses consécutives et promet une bonne campagne agricole actuelle".
En admettant la poursuite des conditions climatiques favorables pendant les saisons hivernale et printanière, cette campagne agricole serait en mesure de réduire les effets de la crise sur le produit intérieur brut (PIB), a-t-il estimé.
Pour ce faire, cette campagne s'appuierait sur nombre de mécanismes, dont l'amélioration de la valeur ajoutée agricole, de l'activité de mise en valeur des produits agricoles et du pouvoir d'achat des citoyens qui sera possible avec la diminution des prix des produits agricole, ainsi que la création de l'emploi, malgré sa saisonnalité, et un état d'esprit favorable pour l'investissement et la consommation, a expliqué M. Abourik.
Et si on ajoute à tous ce qui précède, l'assurance d'un cadre institutionnel sain qui motive l'investissement, l'année 2021 serait celle de la relance par excellence, avec le lancement des plans de relance comme le programme Intelaka", a-t-il poursuivi.
Ces récentes pluies ont eu aussi un impact positif sur les barrages du Royaume. Le taux global de remplissage est passé de 36,98% au 31 décembre 2020 à 44,22% au 13 janvier 2021.
En revanche et malheureusement, ces précipitations rappellent encore une fois la nécessité de promouvoir la recherche scientifique pour aboutir à des solutions innovantes en matière de drainage, particulièrement celui urbain, en vue de gérer d'une manière optimale les eaux pluviales. Une gestion qui devrait à la fois lutter contre les inondations et tirer profit de ces eaux et ce, dans une approche écologique et durable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.