Une sûreté sur tous les fronts: La DGSN fête son 65 anniversaire    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Exploration de l'espace : la Chine réussit à poser un robot sur la planète Mars    Heure légale: retour à GMT+1 le dimanche 16 mai à 02H00    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abbès Saladi : un parcours inédit exposé au Musée de Bank Al-Maghrib
Publié dans Albayane le 22 - 02 - 2021

Un peintre majeur, doué et singulier... Abbès Saladi, l'une des figures emblématiques des arts plastiques, est à l'honneur lors d'une grande rétrospective mettant les lumières sur son parcours, son génie artistique mais aussi son œuvre hors du temps et des canons. En effet, les murs et cimaises du Musée de Bank Al-Maghrib accueilleront jusqu'au 30 juin 2021 les toiles de cette palette marocaine dont les travaux ont fait le tour des musées internationaux.
Ainsi, cette exposition événement a été conçue, imaginée et repartie en trois grandes étapes retraçant une carrière artistique évolutive d'à peu près quinze ans de production et de travail. Au total, le public aura alors le privilège de découvrir une soixantaine de tableaux et d'œuvres dont certaines, affirment les organisateurs de la rétrospective, non jamais encore dévoilées au grand public. Un artiste génie échappant à toutes classifications ! Son univers étrange, fabuleux, exotique invite l'œil méditant l'œuvre à un voyage sans frontières et dans une ambiance joviale et fantastique.
«En pénétrant dans l'univers plastique d'Abbès Saladi, on se trouve dans une atmosphère de fable, de rêve métamorphique peuplé de sensations étranges sans commune mesure avec l'état normal de la sensibilité consciente et agissante. Ce sont des brèches surnaturelles dans l'envers des choses d'un visionnaire, un condensé de croyances populaires fantasmées à souhait, une transfiguration de formes et signes hérités du milieu où a vécu l'artiste pareil à un vivier de mythologies qui imposent une double approche de l'histoire de l'art à la fois mystique et phénoménologique »,peut on lire dans le catalogue de l'exposition.
Par ailleurs, les visiteurs de la rétrospective auront le privilège de découvrir pour la première fois des archives sonores inédites qui ont été jamais dévoilés sur la vie et le parcours de l'artiste. A cela s'ajoute des catalogues, des publications, entre autres poésie, roman, contes ou encore des affiches d'expositions qui ont été illustrés par l'artiste. Pour ce qui est du parcours de cette exposition, il a été reparti en trois parties, à savoir « illumination poétique » (fin des années 1970). Puis, envol visionnaire (1980-1985) et la consécration (1986-1992).
Artiste peintre autodidacte, Abbès Saladi, né en 1950 à la ville ocre, interrompt ses études de philosophie à la ville de Rabat pour des raisons médicales. Dès lors, il s'intéresse à la peinture dans sa ville natale, Marrakech. Pour la petite histoire, c'est le directeur de l'American Language Center de Marrakech qui va l'aider à organiser sa première exposition en 1979. Abbès est mort à Marrakech en 1992.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.