L'Istiqlal se déclare prêt à participer à la future coalition    Algérie : Bouteflika sera inhumé à l'est d'Alger    Afrique du Sud : le nouveau maire de Johannesburg mort dans un accident de la route    Nouvelle secousse de magnitude 3,9 ressentie à Driouch    Festival de Fès de la culture soufie. Une 14ème édition à la fois en présentiel et en digital    Le porte drapeau du Hip Hop psychédélique Marocain    Décès de Bouteflika : SM le Roi Mohammed VI fait part de ses condoléances et de sa compassion    Adolescents & Applications mobiles : Qu'en est-il de la sécurité ?    Apiculture: une niche au chevet des petits exploitants    Magazine : Johnny Hallyday, les dommages d'un hommage    Hallyday, le blues d'une âme rock au Maroc    Tanger Med: Saisie de 75.240 euros et 13.800 dirhams    Guillaume Scheurer : « La démocratie au Maroc est en marche »    Meeting de Kip Keino d'athlétisme: Soufiane El Bakkali remporte le 3.000m steeple    Coupe de la CAF : Les FAR se qualifient au 2ème tour    Botola Pro D1 / DHJ-HUSA (2-1) : Démarrage sur les chapeaux de roue !    Mohamed Sefiani du PI, réélu président du conseil communal de Chefchaouen    Abdellatif Ouahbi du PAM élu président du Conseil communal de Taroudant    Participation au gouvernement : le Conseil National de l'Istiqlal dit oui !    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 18 septembre 2021 à 16H00    Attaque des camionneurs marocains au Mali : certitudes et interrogations    Les obsèques de l'un des deux camionneurs marocains tués au Mali (VIDEO)    Bourse de Casablanca: L'essentiel du résumé hebdomadaire    Immobilier: le secteur est prédestiné à un nouveau cycle d'évolution    Accord entre l'Ethiopie et le Maroc sur la production d'engrais    La Juventus annonce des pertes de 210 millions d'euros    Marché de change: Adjudications d'achat de devises à partir du 20 septembre (BAM)    Un premier semestre dans le vert pour CIH Bank    Exposition: horticulteur attentionné    Samir Goudar élu président de la région Marrakech Safi    Derrière l'arrêt du « Doing Business », un rapport gonflé en faveur de la Chine    Prévisions météorologiques pour ce samedi    Washington : 6 lions et 3 tigres du zoo ont été testés positifs au Covid-19    Assouplissement des mesures restrictives au Maroc: ce qu'en pense un expert    Université Abdelmalek Essaâdi: Création de 10 nouvelles filières du Bachelor    Production des vaccins au Maroc: la fabrication des substances actives démarre dès le début 2022    Archives du Maroc signe un mémorandum de coopération    Le Conseil national du PAM approuve la participation du parti au prochain gouvernement    Décès de l'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika à l'âge de 84 ans    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    Les ministres israéliens de la défense et de l'économie bientôt au Maroc    USA: un multimillionnaire reconnu coupable du meurtre de son amie    Championnat arabe de judo : La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Coupe du monde de futsal : le Maroc se qualifie pour les huitièmes de finale    Archéologie : Découverte des plus anciens outils de confection de vêtements au Maroc    Exposition : l'art à travers trois générations    Mondial de futsal : le Maroc devant un exploit historique    CIH Bank: l'activité repart de plus belle au premier semestre 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les amoureux de la langue de Cervantès persistent et signent
Publié dans Albayane le 24 - 02 - 2021


Par Maria LAAROUSSI – MAP
La pandémie de la Covid-19 a eu un impact sur tous les secteurs y compris l'apprentissage des langues. L'enseignement du castillan comme langue étrangère au Maroc a toutefois dérogé à cette règle puisqu'il n'a pas connu un coup de frein sous l'effet de cette épidémie.
Au fil des années, l'enseignement de la langue de Cervantès a enregistré une nette progression et les cours de la langue espagnole se sont bien déroulés durant cette pandémie.
En ce qui concerne l'institut Cervantès de Rabat, quelque 3.000 inscriptions ont été enregistrées pendant l'année 2020, lit-on dans le site internet de l'institut.
Le centre Cervantès, ajoute la même source, se veut néanmoins rassurant, en relevant que « le réseau des Instituts Cervantès dans le Royaume n'a pas manqué depuis le début de la période du confinement d'accompagner ses élèves et ses étudiants, à travers le recours aux méthodes pédagogiques et informatiques en ligne les plus adaptées à leurs attentes ».
Malgré les contraintes de la situation sanitaire dans le Royaume, l'institut a maintenu son contact avec ses étudiants et son public à distance, en particulier durant période marquée par le confinement, relève le site. « Cervantès » a gardé le contact via, notamment son site web et ses réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Youtube). De même, l'institut a organisé des cours généraux via vidéoconférence, à travers l'utilisation de programmes et de manuels utilisés durant les cours en mode présentiel, sous la supervision de professeurs-tuteurs, et ce par le biais des plateformes ZOOM, Microsoft Teams, WhatsApp et Skype, ou encore la plate-forme d'apprentissage en ligne Ave Global de l'institut.
Les bibliothèques électroniques de l'institut Cervantès ont également permis à leurs adhérents de consulter et lire des livres numériques, d'écouter de la musique, d'accéder aux ressources électroniques et de participer aux clubs virtuels de lecture, ajoute la même source.
Du côté des enseignants, il s'avère qu'un nombre de professeurs n'a pas su bien gérer l'enseignement à distance pendant la pandémie. Pour d'autres, cette méthode adoptée par la plupart des écoles et instituts a porté ses fruits.
« L'enseignement pendant la pandémie a réinventé le modèle pédagogique. Il faut dire que pour tirer profit de la formation en ligne, il faut y croire », a confié à la MAP Ouassima Bakkali Hassani, professeure d'espagnol.
« On ne peut pas commencer un cours à distance avec l'attitude qu'avec cette méthodologie, on n'apprend pas ou que le professeur ne va pas bien expliquer », a commenté Mme Bakkali, précisant que l'enseignement à distance exige un « effort supplémentaire pour retenir l'attention des étudiants, mais il reste une alternative d'apprentissage efficace s'il est bien organisé ».
Selon elle, le présentiel est essentiel pour les étudiants les plus vulnérables et les plus jeunes, puisque les enfants, par exemple, ont besoin de plus d'attention physique et peuvent avoir du mal à suivre l'enseignant. Pour réussir l'enseignement à distance, « vous devez disposer des ressources informatiques et de la connectivité nécessaires pour assurer une bonne interaction », a insisté Mme Bakkali Hassani, également directrice d'une société de services linguistiques.
Au-delà des raisons pragmatiques comme les études ou le travail, il y a des personnes qui apprennent le castillan, entre autres langues étrangères, comme un vrai loisir, voire même une passion. Apprendre une langue par « amour » constitue la meilleure motivation.
C'est le cas de Fadwa G. qui a appris la langue espagnole alors qu'elle avait déjà entamé sa vie professionnelle. « Apprendre une nouvelle langue a été toujours pour moi un désir et une ambition, et apprendre l'espagnol a constitué pour moi un grand défi », a-t-elle déclaré à la MAP.
« J'ai appris cette langue par amour à la poésie de Federico Garcia Lorca et Pablo Neruda ainsi qu'aux romans de Gabriel Garcia Marquez. Je voulais lire leurs textes en version originale », a-t-elle confié. « J'ai commencé le premier trimestre puis le deuxième, ensuite s'en est suivie la première année puis la deuxième. En entamant ma troisième année d'apprentissage, j'ai commencé à voyager en Espagne », a enchaîné cette quadragénaire curieuse et ouverte d'esprit, exprimant son plaisir de parler et communiquer avec cette nouvelle langue.
Pour elle, l'espagnol reste « une langue de joie qui chante et danse ainsi qu'une langue qui parle à son cœur ».
Ainsi, les Marocains hispanophones, professeurs ou étudiants, prouvent de plus en plus leur amour grandissant pour la langue espagnole. Une langue qui rapproche deux cultures, deux peuples et deux pays, dont l'histoire remonte à plusieurs siècles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.