Covid-19 : Le Canada recevra 8 millions de vaccins Pfizer supplémentaires mais moins de Moderna    Déficit budgétaire de 6,7 MMDH à fin mars    Fès: des citoyens accomplissent les « tarawih » sur la voie publique (PHOTO)    Portrait de la semaine: Le Maestro Abdelmajid Dolmy, artiste du football marocain    Coupe du Roi: revivez le 31ème sacre du Barça (VIDEO)    Arrestation de cinq manifestants à Alger lors du 113e vendredi du Hirak    Tennis: Coupe Davis : Pleins feux sur Madrid, Turin et Innsbruck    La directrice du FMI a félicité le Maroc    Au menu du Conseil de gouvernement prévu mardi prochain    Coupe d'Angleterre: Ziyech envoie Chelsea en finale ! (VIDEO)    JO de Tokyo: tirage au sort des tournois de football le 21 avril (FIFA)    Bundesliga: Le Bayern bat Wolfsburg (3-2)    La famille royale britannique rend un ultime hommage au prince Philip, époux de la reine Elizabeth II    Regards vers le futur: L'institut CDG fait le bilan de 2020 (VIDEO)    Taounate: Trois morts suite à une agression perpétrée par un individu souffrant de troubles mentaux    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 avril 2021 à 16H00    Covid-19/FORPEL : Première réunion de la commission spéciale pour le recouvrement de la pandémie    Un énième préparatif pour le sommet Rabat-Madrid    Botola Pro : Le Raja et la RSB assurent l'essentiel    Marrakech: un frère et une sœur placés en garde à vue    AstraZeneca: 9 nouveaux cas de thromboses et 4 décès en France    Pêche: Un début d'année marqué par la hausse de la valeur des produits    MAT-RCA (2-3) : Les Rajaouis roulent au super, les Tétouanais à l'ordinaire !    Maroc: Secousse tellurique de 4,3 degrés dans la province de Driouch    Naufrage d'une embarcation de migrants subsahariens au large de la Tunisie : 41 morts, 3 secourus    Le nombre de nouveaux cas hebdomadaires dans le monde a doublé les deux derniers mois    Souad Jamaï "Le Serment du dernier messager" : Un conte du futur pour comprendre le présent    Culture : Lahcen Zinoun signe à Casablanca son autobiographie "Le rêve interdit"    L'ADII lance son plan stratégique 2020-2023    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    L'ONU appelle à accélérer l'investissement dans les infrastructures vertes dans les villes    Conso. Ramadan: Voilà à quoi il faut faire attention    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    Dar Bouazza : découvrez Vert Marine 3 (VIDEO)    Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires destinées aux forces armées et au peuple libanais    Maroc/Météo : Temps stable à passagèrement nuageux ce samedi 17 avril    Miloudi Moukharik: L'UMT va participer activement au chantier de la généralisation de la protection sociale (vidéo)    Affaire Omar Radi : les autorités marocaines déplorent que des ONG tentent d'influencer le cours de la justice    PDES, ONG Suisse : La généralisation de la protection sociale, une consécration de la dimension du développement humain    Indianapolis: l'auteur de la fusillade identifié    La résolution de la crise du barrage de la Renaissance permettra de renforcer l'intégration économique régionale    Qui est Frank Grillo, le nouveau monsieur muscles de Hollywood ?    Nucléaire : l'Iran a commencé à produire de l'uranium à 60 %    Ramadan 2021 : 2M s'accapare 45% de l'audience télévisuelle en prime time    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Iran n'est plus suspendu pour refus d'affronter Israël
Publié dans Albayane le 03 - 03 - 2021

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a annulé la suspension « illimitée » infligée à l'Iran par la Fédération internationale de judo (IJF) en octobre 2019, pour avoir contraint l'un de ses judokas à éviter d'affronter un adversaire israélien.
La juridiction sportive, validant l'analyse de l'instance mondiale du judo, estime que la fédération iranienne a bien « commis de sévères violations » des règles de l'IJF et doit être sanctionnée.
Mais la Fédération internationale ne pouvait prononcer une suspension sans limite de durée, faute de « base légale » dans ses statuts pour une telle mesure, explique la sentence arbitrale.
Le TAS renvoie donc ce dossier diplomatiquement épineux à la commission de discipline de l'IJF, qui pourra statuer de nouveau. Dans l'intervalle, les judokas iraniens peuvent de nouveau rêver des JO de Tokyo, du 23 juillet au 8 août prochain.
La fédération iranienne a d'ailleurs qualifié cette décision lundi de « grande victoire juridique et sportive », malgré l'incertitude sur de nouvelles sanctions.
L'affaire remonte à août 2019, lors des Mondiaux de Tokyo: Saeid Mollaei, champion du monde sortant en -81 kg, s'était incliné successivement en demi-finales, puis dans son combat pour une troisième place, se classant finalement cinquième.
Le judoka de 27 ans avait révélé peu après avoir subi des pressions des autorités iraniennes en ce sens, afin de ne pas combattre contre un Israélien en finale, en l'occurrence Sagi Muki, finalement médaillé d'or.
« J'ai fait exprès de les perdre, à 100% », avait déclaré Mollaei sur une chaîne iranienne d'opposition basée à Londres.
L'entraîneur en chef de l'équipe d'Israël Moshe Fonti avait livré une version similaire au Times of Israel: « Des agents du renseignement iranien se sont rendus à son domicile en Iran et dans la salle de judo pour l'avertir », avait-il déclaré.
Le 22 octobre 2019, l'autorité du judo mondial avait banni l'Iran de toutes ses compétitions jusqu'à ce que le pays « apporte de fortes garanties de son respect des statuts de l'IJF et que ses membres acceptent de combattre contre des Israéliens. »
La Fédération internationale avait vu dans ces pressions une violation du « respect de l'esprit olympique », « du principe de neutralité politique et d'universalité », ainsi qu'une manipulation du résultat d'une compétition.
Le coup était rude pour l'Iran à neuf mois des Jeux olympiques de Tokyo, finalement reportés d'un an, le judo étant l'un de ses points forts.
L'Iran ne reconnaît pas l'Etat d'Israël, qu'elle qualifie de « Grand Satan » au même titre que les Etats-Unis.
Plutôt que de refuser ouvertement d'affronter des sportifs ou des équipes de l'Etat hébreu, les sportifs iraniens se débrouillent généralement pour perdre avant que cela n'arrive, se faire disqualifier ou fournir des certificats médicaux témoignant d'une inaptitude à la compétition.
Ceux qui se risquent à affronter des athlètes ou équipes d'Israël sont sanctionnés. Ainsi le footballeur Masoud Shojaei, alors capitaine de l'équipe nationale, avait été d'abord banni à vie, avant d'être finalement réintégré avant le Mondial-2018, pour avoir joué sous le maillot de son club grec de l'époque face au Maccabi Tel-Aviv en août 2017.
Après ses révélations, Saeid Mollaei avait fui l'Iran et d'abord combattu avec l'équipe des réfugiés internationaux, avant d'obtenir la nationalité mongole fin 2019.
Le CIO avait accepté en mars 2020 de le laisser disputer les JO pour son nouveau pays, bien qu'il faille en principe l'avoir déjà représenté pendant au moins trois ans.
Il y a deux semaines, il a été accueilli en héros en Israël pour y disputer une compétition. Sagi Muki avait publié sur les réseaux sociaux une photo avec son adversaire datant de février 2020, légendée « Welcome brother » (« Bienvenue mon frère ») et accompagnée des drapeaux israélien, iranien et mongol.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.