L'ASADEH appelle les autorités espagnoles à arrêter Brahim Ghali    Le Conseil de Sécurité désavoue le Polisario (papier d'angle)    Sidi Mohamed Abouchikhi, DG de Créditinfo Group : « Les usagers du service de centralisation des chèques irréguliers constateront rapidement une diminution du nombre d'impayés »    Entrepreneuriat : Bank Of Africa signe un partenariat avec Technopark    Une vingtaine de protestataires devant le siège du FUS: "Nous voulons des changements !"    Botola Pro D1 / 13ème journée: FAR-HUSA et RCAZ-MAS en ouverture    Foot français : Les Girondins de Bordeaux menacés de faillite    Espagne : Démantèlement d'une organisation criminelle exploitant des immigrés marocains    Vaccin russe anti-Covid : Berlin envisage de commander 30 millions de doses    "Allayla Sahratena": Du gharnati au Chaâbi, une belle soirée musicale vous attend samedi à 23h00    Maroc Telecom: Le nombre de clients en hausse de 6,8%    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité condamne le blocage à Guergarate    Le président du Sénat mexicain salue la qualité des relations entre Mexico et Rabat    Maroc/Israël : Une conférence de haut niveau à l'ONU, sur la sécurité alimentaire et l'agriculture innovante    Maroc Telecom réalise un chiffre d'affaires de 8,9 MMDH au au premier trimestre de 2021    Commission interministérielle : Un approvisionnement abondant durant le Ramadan    Look et Forme : Prendre soin de ses dents    Inzegan : un incendie ravage dix magasins dans deux souk    McDonald's Maroc relance l'opération #Mta7dine    Le DG de la SFI réitère son soutien à la dynamique du secteur privé marocain    L'hospitalisation du chef des séparatistes en Espagne vue par un politologue    Chelsea: Ziyech encensé par son coéquipier    2020, année la plus chaude jamais enregistrée en Europe    Secousse tellurique de 4,4 degrés au large d'Essaouira (Bulletin)    Sahara Marocain : Réactions aux consultations semestrielles du Conseil de Sécurité (vidéo)    Reportage/Tourisme : L'ONMT dévoile son nouveau plan pour la promotion de la destination Maroc    L'Institut CDG entame son cycle de webinaires pour la saison 2021 [Vidéo]    Mohammédia : Interpellation de deux Subsahariens pour faux et usage de faux    Direction de l'éducation d'Ain Chock : Convention pour promouvoir l'apprentissage du français et de l'anglais    Sahel : de no man's land à no man's power    Maroc/Météo: Temps nuageux ce vendredi 23 avril    Interview avec Safaa Baraka, réalisatrice    La Liga présente son dictionnaire espagnol-arabe de football    Laila Aziz, la styliste marocaine qui habille les stars hollywoodiennes (Forbes)    Sommet sur le climat : le chef de l'ONU appelle à l'action (Vidéo)    La Super Ligue se déballonne, le foot européen reprend son souffle    Des appels à changer « véritablement » l'Amérique    En-Nesyri relance FC Séville dans la lutte pour le titre    «Les femmes du pavillon J» élu meilleur long-métrage    Une exposition célèbre la calligraphie arabe    Le Maroc perd l'une de ses plus belles plumes    Kate Winslet se confie sur les débuts de sa fille Mia Threapleton en tant qu'actrice    Etat islamique : prison à vie pour l'auteur d'un attentat manqué à Manhattan    Le champ miné du Sahel    Urgent : Brahim Ghali, président de la rasd, hospitalisé en Espagne    Fouzi Lekjaa : "Prochain défi, la qualification pour la Coupe du monde"    Infosoir/ Entretien avec Soumaya Akaâboune, actrice émérite et star du feuilleton "Bab Lbhar" (vidéo)    Brexit : le Parlement européen se prononcera le 27 avril sur l'accord commercial UE-Royaume-Uni    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grande exposition-hommage à Bert Flint
Publié dans Albayane le 04 - 03 - 2021

Le Muse e Yves Saint-Laurent (YSL) à Marrakech présente, jusqu'au 30 mai prochain, une exposition qui rend un grand hommage à Bert Flint et dessine le portrait de ce regardeur passionné, qui a su mesurer, par sa proximité avec les différentes cultures marocaines et subsahariennes, leur caractère paradigmatique.
Elle regroupe plus de 200 œuvres de sa collection personnelle que Mouna Mekouar, commissaire de cette exposition, a volontairement sélectionnées avec la complicité de M. Flint, indique un communiqué de la Fondation Jardin Majorelle.
Et la même source d'enchaîner que «tous ces objets témoignent de son regard sur la diversité et de la richesse des traditions rurales et amazighes qui se sont épanouies de l'Atlas a l'Anti-Atlas et du Sahara au Sahel».
Cette exposition s'inscrit aussi dans le cadre d'»une longue histoire d'amitié, d'admiration et de collaboration entre la Fondation Jardin Majorelle et Bert Flint», lit-on dans le communiqué, qui précise que «suite à la généreuse donation faite en 2015 par ce dernier au Musée Pierre Bergé des Arts Berbères, il revenait a la Fondation de lui rendre hommage, avec un ouvrage exhaustif publie en 2018, et désormais, avec cette exposition».
«Pensée comme un vaste poème visuel, l'exposition suit la démarche de Bert Flint, en privilégiant un langage formel. Vanneries, poteries, parures, amulettes, textiles et maroquineries dessinent, ensemble, un paysage emblématique de sa pensée et de son regard sur ces territoires», relève le document.
Ainsi assemblés, ces objets «nous invitent a repenser notre approche des productions artistiques de ces différentes régions».
Comme un voyage imaginaire, l'exposition «traverse les territoires et les sites allant de Marrakech a Tafilalet jusqu'aux régions subsahariennes, du Niger à la Mauritanie».
Chaque étape du parcours est en lien avec une de ces régions qui, porteuse de son histoire, enrichit et transforme les autres régions au contact des populations nomades ou semi-nomades.
Riche de ces échanges, chaque objet expose est en réalité témoin et indice de pratiques culturelles partagées et atteste de la présence d'un socle culturel commun, souligne la même source.
«Avec cette mosaïque qui se développe de part et d'autre, du Maroc au Sahel, il s'agit aussi de penser tous ces mondes comme une seule entité culturelle et artistique», explique-t-on, ajoutant que dans cette perspective, l'exposition parle du regard de Bert Flint sur les œuvres et les mondes qu'elles suggèrent.
«Les œuvres parlent aussi les unes des autres, nous renvoyant une certaine image de cette géographie artistique. Est-Ouest, Nord-Sud, les échanges et les circulations sont comme des traits d'union culturels reliant les traditions marocaines a l'Afrique subsaharienne», note le communiqué.
Et de poursuivre que par ces jeux de rapprochements et de renvois, l'exposition «porte une nouvelle attention a ces cultures et tente de rendre manifestes les apports mutuels de tous ces décors et motifs».
«Elle semble nous dire beaucoup sur Bert Flint mais aussi sur notre monde et se fait l'écho des territoires qu'il a traversés et des cultures qu'il aime», explique-t-on.
Et de conclure que cette exposition, a l'image de la pensée de Bert Flint, «tire sa force de cette façon d'être totalement en phase avec notre époque, une façon d'être profondément contemporaine».
Né en 1931 aux Pays-Bas, Bert Flint est diplômé de l'Université d'Utrecht. Depuis 1957, il habite Marrakech où il était venu enseigner l'espagnol. Passionné des arts populaires marocains, Flint effectue des recherches sur différents aspects de la culture amazighe et collectionne des objets depuis plus de soixante années.
Ardent défenseur de la culture rurale marocaine, il ouvre, en 1996, son propre musée à Marrakech, le Musée Tiskiwin, qu'il finance de manière autonome et où il partage avec le public une collection comprenant des costumes, des bijoux, des meubles, des tapis et des textiles provenant principalement de la Vallée du Souss et de la région subsaharienne du Royaume.
Au travers de ses collections, il témoigne des liens profonds qui unissent le Maroc et sa culture au monde subsaharien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.