Maroc: Déficit budgétaire de 22,5 MMDH à fin avril 2021 (TGR)    Arrivée en Jordanie du premier lot de l'aide humanitaire d'urgence au profit des Palestiniens    Coupe d'Angleterre: Chelsea perd en finale face à Leicester 1-0    Le Raja décroche un nul précieux en Afrique du Sud (VIDEO)    Le Maroc réceptionne un nouveau lot de vaccins AstraZeneca    Les transferts d'argents des migrants résistent à la crise du COVID-19 (Banque Mondiale)    Les relations maroco-espagnoles traversent la plus grande crise de leur histoire    SM le Roi adresse un Ordre du jour aux Forces Armées Royales    Taqa Morocco: Hausse des bénéfices au premier trimestre    Un nul bénéfique pour le WAC face au Mouloudia    Le tunisien Fathi Jebal, nouvel homme fort du MAS    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Covid-19 : la France, à l'aube d'une semaine de libertés retrouvées    65 ans d'existence et d'abnégation    Hammadi Ammor, figure de la création nationale, s'est éteint    «Il faut travailler sur des œuvres théâtrales dans l'expectative d'une reprise culturelle»    Le Maroc, grand défenseur du droit des Palestiniens à établir un Etat indépendant    L'ambassadeur de Palestine exprime ses remerciements et sa gratitude à S.M Mohammed VI    Sit-in de solidarité avec le peuple palestinien    Le Polisario et l'Algérie pris la main dans le sac    Vigon Systems lève deux millions de dirhams auprès deWitamax One    Installation des jurys du Prix national des études et recherches sur l' action parlementaire....    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    Le droit à la différence au coeur "La Cigogne Volubile "    Journée internationale des musées: Accès exceptionnel et gratuit mardi aux musées de la FNM    Calcio : La Juve toujours en course pour une place en C1    La situation épidémiologique au 16 mai 2021 à 16H00    Conflit israélo-palestinien : «le carnage doit cesser immédiatement», réclame le chef de l'ONU    OCI: Les ministres des AE saluent le rôle du Comité Al-Qods dans la protection de la ville sainte    Art moderne et contemporain: une pléiade d'artistes marocains de renom à la Menart Fair à Paris    Coupe de la CAF: le RAJA ramène un nul précieux de Johannesburg    Ahmed Fouad El Filali, Directeur de SINMARCO : Difficulté de recouvrement et trésorerie, les questions cruciales de l'après Covid-19    Histoire de la DGSN : les dates phares    Situation en Palestine : Le Maroc participe à la réunion d'urgence des ministres des AE de l'OCI    Maroc-Turquie : la nouvelle version de l'accord de libre- échange est entrée en vigueur    Foot espagnol : Xavi Hernandez futur coach du Barça la saison prochaine !    Covid: Les personnes vaccinées doivent garder le masque dans les régions à forte transmission (OMS)    47ème anniversaire de la disparition du Zaïm Allal El Fassi: Le combat du « Zaïm » pour l'éveil de la conscience    Covid : Le patron de l'OMS appelle à ne pas vacciner les enfants pour donner les doses à Covax    En marge du webinaire de l'Alliance des Economistes Istiqlaliens: Faire de l'acte culturel et créatif, un acte économique    Solidaires dans le meilleur et dans le pire    Algérie : le DG marocain d'Amana Assurance prié de rendre les clés de l'entreprise    Frappe aérienne sur Gaza: 17 Palestiniens tués    Arrivée en Jordanie du premier lot de l'aide humanitaire d'urgence destinée aux Palestiniens    Botola Pro D1 « Inwi » (17è journée): Résultats et programme    Rabat: Le mythique café des Oudayas rouvre ses portes après sa rénovation    Kénitra: interpellation de trois individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mustapha Tossa : un soutien de la France malgré «les postures et effets de manches»
Publié dans Albayane le 20 - 04 - 2021

Face à l'ouverture d'une antenne de LREM à Dakhlaet Agadir
Devant la décision du parti présidentiel "La république en Marche" d'ouvrir une antenne à Dakhla et la réaffirmation par le chef de la diplomatie française Jean Yves Le Drian du soutien de son pays à la solution d'autonomie proposée par le Maroc comme unique sortie de crise, le régime algérien mobilise la "grosse artillerie de son lobbying" dans l'Hexagone, écrit samedi le politologue Mustapha Tossa.
"Devant une telle situation dont la limpidité politique n'est plus à discuter, le régime algérien a eu recours à la grosse artillerie de son lobbying en France", souligne l'éditorialiste dans une analyse dans laquelle il revient sur les raisons de la récente tension entre Paris et Alger et du report surprise d'un déplacement en Algérie du premier ministre français.
"Surfant sur cette décision d'annuler la venue de Jean Castex, il (régime algérien ndlr) a fait appel à ses relais notamment à l'extrême gauche ou ce qui reste du Parti communiste français pour vocaliser son mécontentement et lui donner une ampleur hexagonale", note le politologue dans cette analyse publiée sur le site Atlasinfo sous le titre " France/Maroc: un soutien malgré tout !", faisant observer que cela explique les "interpellations" à l'Assemblée nationale française et les réponses fournies par le Secrétaire d'Etat aux affaires européennes Clément Beaune.
Cependant, précise M. Tossa, dans ses déclarations M. Beaune a tenu à souligner la position constante de la France de soutenir la solution de l'autonomie proposée par le Maroc comme étant la seule issue crédible à ce conflit.
"Il a dit regretter la décision de LREM, sans doute parce que la décision a servi de prétexte au régime algérien pour polluer la visite de Castex et de la délégation ministérielle française et nourrir le torrent de haines algériennes à l'égard des Français, comme cette déclaration officielle d'un ministre qui décrit la France comme ennemi traditionnel et éternel de l'Algérie ou cette volonté de mettre sous tutelle, menaces à l'appui, les activités de l'ambassadeur français en Algérie François Gouyette et l'empêcher de rencontrer des membres de la société civile algérienne", estime-t-il.
A ses yeux, une question de bon sens se pose: "Si la grande puissance américaine a reconnu la souveraineté du Maroc sur ses territoires sahariens, qu'est-ce qui empêcherait un pays aussi proche et aussi intimement lié au Maroc de procéder à la même reconnaissance ?" et si la démarche du parti présidentiel doit-elle être interprétée comme un geste qui prépare aussi bien le terrain que les esprits à une inévitable reconnaissance française et derrière elle européenne, de la pleine souveraineté du Maroc sur son Sahara ?
Il n'empêche que cette problématique doit actuellement faire bien réfléchir dans les cercles français qui fabriquent la décision : La France est-elle réellement libre et souveraine dans ses choix diplomatiques à l'égard des pays du Maghreb ou doit-elle à chaque fois caresser les militaires d'Alger dans le sens du poil pour ne pas avoir à subir ni leur surenchère ni les méfaits de leurs coups tordus ?, s'interroge le politologue.
Dans l'absolu, ajoute-t-il, malgré le "couac" de Clément Beaune à l'Assemblée nationale qui a cédé « sous la pression des lobbies pro-algériens », la France demeure un "précieux soutien" à l'international de la démarche marocaine.
A la veille du 21 avril, date à laquelle les Nations-Unies vont procéder à une discussion et à une mise à jour des paramètres de résolution de ce conflit autour du Sahara marocain, avoir Paris comme un avocat de la solution de l'autonomie est déjà en soi un triomphe marocain et un échec cuisant algérien", note M. Tossa.
"Tout le reste n'est que postures et effets de manches", conclut-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.