ANP: Les ports de Casablanca et Jorf Lasfar réalisent 70,5% du trafic en 2021    Blinken à Kiev au chevet de la crise russo-ukrainienne    Vahid Halilhodzic : « Ce soir, je vais bien dormir... »    Le match contre le Gabon, «une belle leçon pour la suite de la compétition» (Halilhodžić)    Les Etats-Unis et l'Espagne souhaitent unir leurs forces pour trouver une solution au conflit du Sahara    Décès du docteur Noufissa Kabbaj. Un autre s'est éteint pas sa lumière [Par Jamal Berraoui]    Eruption volcanique aux îles Tonga : Trois décès confirmés (agence de l'ONU)    آيت الطالب: أزمة أدوية الزكام وكورونا مختلقة ولدينا مخزون يكفي لتغطية الحاجيات من 3 أشهر إلى 32 شهرا    Aït Taleb dément les allégations concernant une pénurie de médicaments    Réactions des Lions de l'Atlas après le partage face aux Panthères    CAN-2021 : Le Maroc fait match nul face au Gabon (2-2)    Akhannouch réagit à l'accord gouvernement-syndicats d'enseignement    Météo Maroc: jusqu'à -5 degrés prévus ce mercredi 19 janvier    Les syndicats d'enseignants : l'accord est un jalon "important" pour résoudre les enjeux pédagogiques    Les ports de Casablanca et Jorf Lasfar réalisent 70,5% du trafic en 2021 (ANP)    Covid-19 au Maroc: on connaît le prix du médicament Molnupiravir    Autoroute de contournement de Casablanca: démarrage des travaux d'élargissement    Maroc-Gabon: voici le Onze de départ des Lions de l'Atlas    Le Datacenter du ministère de l'Economie et des Finances certifié « Tier III » d'Uptime Institute    Pétrole: les prix au plus haut depuis 2014    Un triste bilan sur le plan économique et social    Ronaldo honoré pour son record de buts en sélection    Le ministère de la culture bien déterminé à promouvoir le théâtre et le cinéma au Maroc (Ministre)    « Le Point de Déclin » de Fatiha Morchid    «Art& Lights» associe deux univers oniriques    « INTROSPECTION » ou le « Voyage d'arts d'abstraction Russe par l'œil de l'artiste Marocain »    Musées : la FNM tient la première réunion de son comité directeur    Compteur coronavirus : les contaminations repartent à la hausse, 7.756 nouveaux cas en 24H    Résidence culturelle : appel à projets 2022 sur le fait religieux    La mère de Gad El Maleh va livrer du couscous marocain dans le monde entier    Dominic Cummings, l'ex-éminence grise devenu l'ennemi juré de Boris Johnson    Tarfaya: 45 candidats à l'immigration sauvés par la Marine    HCP: une majorité gouvernementale hégémonique implique une dynamique des réformes    Azrou : Arrestation d'un individu en état d'ivresse, ayant provoqué un accident    Covid-19. Omicron représente 95% des cas positifs au Maroc [Ministère de la Santé]    M. Daki: La justice numérique, un des piliers de la réforme globale du système judiciaire    Maroc-Espagne : les mots insuffisants de Pedro Sánchez    CAN 2021 / Halilhodzic: « C'est la Fédération Royale Marocaine de football qui paye mon salaire et non la CAF ! »    Présidence du Parlement européen: quatre candidats à la succession de David Sassoli    Commerce international : un partenariat CGEM-ADII pour l'accompagnement des entreprises    Tourisme : Le gouvernement accorde un montant de 2MMDH pour soutenir le secteur    Sécurité routière: NARSA dévoile son plan national de contrôle (2022-2024)    Session de formation sur l'éducation inclusive et l'autisme    Un séisme de 4,9 secoue le centre de la Turquie    Sahara : Washington réitère son soutien à l'envoyé onusien de Mistura    Une tempête de neige balaie le Canada    Conseil de gouvernement : la marque «Morocco Tech», en tête de l'ordre du jour    Peu de réussites, beaucoup de fustrations: un an de mandat Biden    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hicham Dguig, un entraîneur qui a tracé son chemin en toute discrétion
Publié dans Albayane le 14 - 06 - 2021


Par : El Mustapha Ennasri
Le sélectionneur de l'équipe nationale de futsal, Hicham Dguig, est un pur produit du football marocain, dont le chemin a été plein de générosité et d'affirmation de soi qui l'ont conduit au sommet du futsal africain et arabe. Dguig, qui a évolué dans toutes les catégories d'âge de l'Athlétic Club de Kénitra, s'est frayé, doucement mais sûrement, une place parmi les meilleurs cadres nationaux, en tant que joueur et entraîneur, notamment lors de la cinquième édition de la Coupe arabe de futsal au Caire, avec à la clé une victoire de l'équipe nationale en finale (4-0) aux dépens de la sélection égyptienne.
A la faveur de cet exploit et à l'image de leur sacre africain le 7 février 2020 à Laâyoune face au même adversaire (5-0), les Lions de l'Atlas ont imposé leur domination au niveau continental, après leur premier titre gagné en Afrique du Sud en 2016.
En mai dernier au Caire, la sélection nationale s'est emparée de tous les prix individuels de la Coupe arabe. Le joueur du club italien Cybertel Aniene, Anass El Ayane, a été élu meilleur joueur, alors que Mohamed Achraf Saoud, qui évolue au Chabab de Mohammédia, a remporté le titre du buteur du tournoi avec 7 buts.
Youssef Jawad a été élu meilleur joueur lors de la finale, tandis que le gardien Reda El Khayari, qui joue au Dynamo Kénitra, a remporté le titre de meilleur gardien de but.
Grâce à ces résultats honorables, Hicham Dguig, qui était joueur international entre 2000 et 2007, en plus de sa participation à de nombreux tournois et ligues locaux et continentaux, s'est fait un nom en tant que sportif et technicien talentueux qui, avec son jeune groupe et son staff technique, a permis à l'équipe nationale d'atteindre le sommet du futsal africain et arabe.
Dans une déclaration à la MAP, le technicien marocain n'a pas manqué de mentionner qu'il doit cette expérience et ses premiers pas au sein de l'équipe nationale de futsal en 2010 au journaliste sportif Mohamed El Jaffal, qui était à l'époque membre du comité technique de futsal au sein de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), et qui a cru en ses capacités et compétences pour diriger la sélection nationale.
Hicham Dguig a été à la hauteur des attentes. Il a commencé sa carrière en signant des résultats très honorables au championnat d'Afrique du Nord et aux Jeux méditerranéens en Libye, où l'équipe marocaine s'est classée cinquième parmi 16 équipes lors de sa première participation internationale. Cela a incité les organisateurs à le nommer meilleur entraîneur de la compétition, vu le parcours exceptionnel des Lions de l'Atlas.
Titulaire de nombreux certificats d'entraîneur, Dguig, qui était également à la tête de la direction technique de différentes catégories au sein du KAC, qui ont participé à des tournois européens, aux côtés de clubs français, belges et espagnols, avant d'être sélectionneur national pour la première fois en 2010, est un modèle pour les cadres issus du football marocain.
La persévérance du sélectionneur marocain n'a pas tardé à porter ses fruits. Ainsi, sous sa houlette, l'équipe nationale s'est qualifiée pour la première fois de son histoire au mondial de futsal en 2012, avant de remporter son premier sacre en Coupe d'Afrique en 2016. S'en est suivie une qualification au Mondial tenu en Colombie, avant un 2è sacre africain à domicile, à Laâyoune en 2020, et récemment la Coupe arabe en Egypte. Ces exploits font de Hicham Dguig un exemple à suivre, lui qui a prouvé sa capacité à relever tous les défis et à briller dans le monde du futsal.
Ces performances ont permis aux Lions de l'Atlas de gagner deux places au dernier classement mondial publié par la FIFA et de figurer désormais à la 21è place avec un total de 1.282 points.
Dguig a souligné que ces exploits sont dus à la stabilité qui a marqué la direction technique de l'équipe nationale, au soutien constant apporté par la FRMF à cette discipline et aux efforts entrepris pour le développement du futsal au Maroc. Néanmoins, il reste conscient de la responsabilité qui pèse sur les épaules de tout le groupe, faisant part de la grande détermination de ses joueurs à faire un bon parcours lors de cette Coupe du monde, prévue entre le 12 septembre et le 3 octobre en Lituanie.
A cet effet, il a confirmé que la sélection nationale, qui jouera dans le groupe C aux côtés du Portugal, de la Thaïlande et des Iles Salomon, croit en ses chances pour se qualifier au 2è tour de la coupe du monde, même si ce groupe est relevé. « Le tirage au sort était équilibré (..) A ce stade, on ne parle plus d'équipes fortes ou faibles, toutes les équipes ont leurs chances. Ce qu'on peut dire, c'est que le Maroc est dans un groupe solide », a-t-il précisé.
L'équipe nationale a accumulé une expérience importante, notamment après sa participation à la Coupe du monde de 2012 en Thaïlande et celle de 2016 en Colombie, a ajouté Dguig.
A propos des matches des Lions de l'Atlas en Coupe du Monde, le technicien marocain a indiqué que la première rencontre face aux Iles Salomon est capitale, sans pour autant sous-estimer l'adversaire.
La Thaïlande est également l'un des pionniers du futsal dans le continent asiatique avec l'Iran, tandis que le Portugal, champion d'Europe et demi-finaliste de la dernière Coupe du monde, reste l'équipe la plus forte sur papier, a-t-il poursuivi.
Au vu des résultats du tirage au sort, le programme de préparation de l'équipe nationale sera modifié, a révélé Hicham Dguig, notant que l'objectif sera d'affronter des sélections favorites au titre.
« Nous espérons surmonter les contraintes imposées par la Covid-19 et tenter de jouer contre des équipes qui visent à aller loin dans cette compétition », a-t-il ajouté.
Grâce à ces réalisations et au bon niveau signé par les protégés de Hicham Dguig, la sélection nationale sera parmi les formations à redouter lors de la phase finale de la Coupe du monde de futsal, prévue en Lituanie entre le 12 septembre et le 3 octobre 2021.
Quatre questions au sélectionneur national, Hicham Dguig :
Quelles sont les chances de l'équipe marocaine de futsal lors de la Coupe du monde en Lituanie ?
En premier lieu, je tiens à confirmer que la sélection nationale, qui jouera dans le groupe C aux côtés du Portugal, de la Thaïlande et des Iles Salomon, croit en ses chances pour se qualifier au 2è tour de la Coupe du monde en Lituanie, malgré que les Lions de l'Atlas se retrouvent dans un groupe solide.
Il est à rappeler que l'équipe nationale a accumulé une expérience importante, notamment après la participation à la Coupe du monde de 2012 en Thaïlande et celle de 2016 en Colombie.
Le tirage au sort vous a placé dans un groupe relevé. Comment pensez-vous aborder les trois matches du 1er tour?
Les joueurs de la sélection nationale sont conscients de la responsabilité qui leur incombe. Ils sont déterminés à honorer le Maroc lors de cette compétition.
Cependant, les Lions de l'Atlas devront se concentrer sur la première rencontre face aux Iles Salomon, tout en étant prudents et éviter de sous-estimer l'adversaire.
La Thaïlande est également l'un des pionniers du futsal dans le continent asiatique avec l'Iran, tandis que le Portugal, champion d'Europe et demi-finaliste de la dernière Coupe du monde, reste l'équipe la plus forte sur le papier.
Comment se préparent les Lions de l'Atlas à cet événement international ?
En prenant en considération les résultats du tirage au sort, le programme de préparation de l'équipe nationale sera modifié. L'objectif est d'affronter des sélections favorites au titre. Nous espérons surmonter les contraintes imposées par la Covid-19 et de jouer contre des équipes qui visent à aller jusqu'aux phases cruciales de la compétition.
Quel bilan tirez-vous de la participation de l'équipe nationale à la Coupe arabe en Egypte ?
La participation des joueurs de l'EN à la Coupe arabe en Egypte a été très honorable, après avoir été sacrés champions de la cinquième édition en s'imposant en finale face à l'Egypte, pays hôte, sur le score de 4 buts à zéro.
Nous espérons que ce titre, qui a consolidé la domination des Lions de l'Atlas en tant que leader africain et arabe du futsal, donnera une grande motivation à l'équipe nationale, l'une des formations à redouter lors de la phase finale de la Coupe du monde de futsal, prévue en Lituanie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.