Le PJD aura malgré tout un groupe parlementaire    Un ex-ministre algérien des Finances sous mandat de dépôt    Collectivités territoriales: 1,93 MMDH d'excédent à fin février 2021    Algérie : La harga fait un drame en haute mer    Meknès: célébration du 200è anniversaire du décès de Rabbi Raphaël Berdugo    Le peuple dans la rue, craint «un retour à la dictature Ben Ali»    Les opportunités d'investissement présentées aux hommes d'affaires chiliens    Une compétition alliant protection de l'environnement et action sociale et solidaire    Le Maroc à l'honneur !    Usyk détrône Joshua aux points et à l'unanimité    Rentrée universitaire : à quand une révision du décret de la création de l'ISADAC?    Un septembre automnal à Paris    France: le Prix Caméléon 2021-2022 met le Maroc à l'honneur    Parution :partis politiques et protestations au Maroc (1934-2020)    Le PI remporte la présidence de 5 communes sur 6 dans la province d'Aousserd    Armement : Ankara lorgne vers un nouveau lot de S-400 russes    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 septembre 2021 à 16H00    Coronavirus. Les patchs de vaccination arrivent !    L'Opinion : En attendant l'allégement...    MoulZeri3a.com l Une plateforme digitale pour « pérenniser » un métier traditionnel    Entretien entre l'ambassadeur du Maroc et le nouveau ministre libanais des AE Beyrouth    Sahel : La mission Barkhane serait « de plus en plus difficile politiquement »    Lutte contre les menaces NRBC : David Greene relève l'efficacité des FAR    La malédiction Brahim Ghali hante le gouvernement Espagnol    Rabat-Salé-Kénitra : première session du conseil régional consacrée à la refonte du règlement intérieur    Foot africain : Le Ghana vire son sélectionneur national    Coupe du monde de futsal (Lituanie 2021): "Le Maroc a bousculé l'équipe la plus titrée de la compétition", selon la FIFA    Australie : La pratique de l'alternance au Maroc saluée lors d'un séminaire    Reim Partners va gérer le premier OPCI de la CMR    Participation du Maroc à la 2e édition de l'exposition économique et commerciale Chine-Afrique    Ministère de la jeunesse, ministère de la culture... la force et l'âme !    Botola Pro D1 "Inwi" (4ème journée): Aujourd'hui à 19h15, la Jeunesse de Soualem face à l'Olympique de Khouribga    Rapt au Nigeria : libération de dix étudiants    Séisme en Grèce: Un mort et 11 blessés    Tourisme: une stratégie de relance se prépare à Agadir    Attijariwafa bank, « Banque la plus sûre en Afrique » selon Global Finance    Construction/Industrie manufacturière : Les chefs d'entreprises se montrent optimistes    Sept personnes interpellées : Saisie de 2 tonnes de chira à Agadir    Sinopharm et Pfizer: le Maroc recevra des quantités importantes de vaccins    Covid-19 : Plus de 8,26 millions de cas confirmés en Afrique    L'ancien patron de Tesco veut investir 22 milliards de dollars à Guelmim pour résoudre la crise énergétique au Royaume-Uni    Canada. ASMEX promeut le Halal et le Bio «Made in Morocco»    Allemagne : Le parti social-démocrate remporte les élections législatives    Mondial de futsal: le Maroc vaincu par le Brésil    Témoignage : «Monkachi, un homme politique»    Exposition : Voyage dans l'âme de Zokhrouf    Image : La FNM célèbre la photographie artistique    Festival: Il était une fois... le Street Art (Part I)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vient de paraître: «Couronne d'épines» de Ali Benziane aux Editions Orion
Publié dans Albayane le 25 - 07 - 2021


Par M.G
Le poème surgit d'un besoin impérieux : donner un nom au mal mystérieux qui nous hante. Chercher les causes et les lueurs d'espoir. Sans répit, envers et contre tout. Telle est la subtile fatalité du poète.
« À chaque effondrement des preuves, le poète répond par une salve d'avenir « , nous dit l'imposant René Char.
Les poèmes qui composent le recueil « Couronne d'épines » expriment la quête d'une lumière dans une nuit emplie d'incertitude. La promesse d'un espoir au bout d'une errance aux allures de purgatoire interminable. Un entre-deux qui laisse l'ancien ordre des choses dans une agonie insoutenable en nous projetant sans crier gare vers un nouveau monde aux contours flous.
Ce recueil est composé de vingt poèmes écrits en quelques jours, alors que le monde entier se tenait recroquevillé sur lui-même, craignant les foudres pandémiques d'un ennemi invisible et destructeur.
Au cours des jours et des nuits de huis-clos, seuls face à nous-mêmes dans un tunnel sombre et sans fin, l'ennemi tant redouté s'est peu à peu transformé pour nous apparaître comme notre propre ennemi intérieur, le seul véritable. Dès lors, l'introspection, cette exploration des abîmes de l'âme, s'est imposée comme une vitale nécessité… Des questions surgissant comme des leitmotivs implacables qui ne nécessitent aucune réponse... tel un chœur tragique s'adressant à des auditeurs poussés, bon gré mal gré, à sonder leur propre vérité. En ce sens, ce recueil est traversé par l'angoisse existentielle des tragédies grecques antiques, et notamment l'Orestie d'Eschyle dont le souffle se cache dans le premier poème…
Et le sentiment lancinant d'un sacrifice démesuré vient peupler ces longs moments d'attente, ces observations où l'œil solitaire embrasse une réalité vidé de tout sens que la pensée en quête de salut doit à tout prix transcender...
« Profondeur douloureuse de la prunelle :
La paupière ne barre pas la route, le cil ne compte pas ce qui entre », nous chante Paul Celan dont l'esprit tellurique plane sur ce recueil…
« Seul demeure le vert silence des iris
Comme une vérité muette
Sur un champ d'obsidienne », rétorque le poète qui voit son chant sublimé par la magnifique couverture de l'artiste-peintre Nadia Chellaoui.
Un chemin de croix, un parcours christique aux allures de quête initiatique. Chaque poème est une étape de cette véritable épreuve dans laquelle l'humanité s'est engagée. Mais l'humanité n'est pas autre chose qu'un ensemble d'individus en mal d'identité, en quête éperdue de soi. Cette rupture soudaine avec un monde qui s'effrite sous nos yeux ébahis renvoie à d'autres ruptures que chaque être ressent au plus profond de lui-même. Ainsi, ce véritable Golgotha auquel l'humanité semble condamnée se transforme en épreuve individuelle faite de renoncement, de chutes, mais aussi d'ascension et de renaissance... La symbolique est forcément hermétique: un langage codé où se cachent les différentes étapes de cette science de la transmutation intérieure qu'est l'alchimie.
Aux Editions Orion. Juillet 2021.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.