Djokovic achète 80% d'une biotech danoise développant un traitement anti-covid    UE: les 27 déterminés à verdir leurs importations, divisés sur l'énergie    Blinken consulte les alliés européens avant le face-à-face russo-américain    CAN 2021: Première séance d'entraînement des Lions de l'Atlas en vue des 8ès de finale    La Cour suprême inflige un revers à Trump dans l'enquête sur l'assaut du Capitole    L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    La pandémie de Covid-19 a fragilisé l'ensemble des droits humains dans le monde, selon l'ONU    Maroc-Mexique : Une coopération universitaire qui se fortifie    Météo Maroc: temps assez froid sur l'intérieur du pays ce jeudi 20 janvier    CAN 2021: voici l'adversaire des Lions de l'Atlas aux huitièmes de finale    Le Chery Tiggo 7 Pro remporte le prix du SUV le plus vendu de l'année au Qatar    Tourisme. Des solutions ponctuelles à une crise structurelle    L'ancien président du Wydad, Abdelmalek Sentissi, n'est plus    Auteur de deux agressions, le meurtrier de Tiznit interné à l'hôpital psychiatrique Errazi de Salé    Le PPS appelle à la réouverture des frontières    Accord entre le gouvernement et les syndicats d'enseignement les plus représentatifs    Cervantes, le théâtre centenaire de Buenos Aires    «Il est temps de vous libérer du complexe du colonisé»    Le poète et militant, Houcine Kamari, n'est plus    La circulation temporairement coupée sur ce tronçon routier    USA: Bilan mitigé de Biden après un an à la Maison Blanche    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 Janvier 2022 à 16H00    Maroc : La DGI lance un assistant virtuel «chatbot»    «L'autonomie, sous souveraineté marocaine. Autonomie entérinée par l'ONU» : en Espagne, le rapprochement entre Rabat et Berlin scruté    Le PPS critique la faible présence politique du gouvernement et appelle à l'ouverture des frontières    Espagne : L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    Casablanca : Interpellation de sept individus, dont un agent de sécurité, présumés impliqués dans l'enlèvement et la séquestration    Ouverture de la billetterie pour la Coupe du monde de football 2022    CAN2021-Arbitrage : La Marocaine Bouchra Karboubi assiste l'Ethiopien Tessema à la VAR du ''Soudan-Egypte'' (20h)    Consommation : Les ménages entre espoir et incertitude pour 2022    L'Oriental Fashion Show retrouve la scène de la mode parisienne    Maroc-Gabon : Le superbe golazo de Hakimi impressionne Mbappé et fait le tour de la toile    CAN: Halilhodzic s'exprime après le match Maroc-Gabon    Covid: nouveau record de contaminations en Allemagne    Ceuta. Les frontières avec le Maroc fermées jusqu'en juin    Covid-19: Abdelilah Benkirane hospitalisé suite à des complications    L'UA condamne "l'attaque terroriste" des houthis contre les Émirats Arabes Unis    Les ports de Casablanca et Jorf Lasfar ont réalisé 70,5% du trafic national en 2021    Bain de foule dans un souk populaire pour Najat Aâtabou (VIDEO)    Attaque des Houthis contre les Emirats : Pr Zakaria Abouddahab fait le point (VIDEO)    Emirates suspend des vols vers les Etats-Unis en raison de la transition 5G    L'Egypte en pleine confiance face au Soudan    Lucile Bernard présente «A l'aube de nos rêves» en février à Marrakech    Fès : Session de formation sur l'éducation inclusive et l'autisme    Khalifa Mennani, membre de Fnair, lance «Mi Lalla»    Affaire Ghali : Le directeur adjoint de la police nationale entendu par le juge Lasala    "أحسن Pâtissier", la deuxième saison bientôt de retour sur 2M !    Enseignement/Dialogue social : l'accord MEN-syndicats, "un accord d'étape" pour la FNE qui "augure du positif"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La vaccination, seule issue de la crise pandémique
Publié dans Albayane le 17 - 08 - 2021

La seule issue pour sortir de la crise sanitaire pandémique passe forcément par la vaccination, a affirmé le médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, Tayeb Hamdi.
« En l'absence de traitements efficaces contre la COVID-19, la seule issue de cette crise sanitaire pandémique passe par la vaccination », a souligné le chercheur dans un article.
« On espérait mettre fin à cette pandémie par le biais de l'immunité collective mais l'émergence de nouveaux variants plus transmissibles les uns que les autres, en décide autrement », a-t-il noté, expliquant que l'immunité collective correspond au niveau de la protection immunitaire d'une population vis-à-vis d'un agent infectieux, qui permet d'arrêter une épidémie en empêchant la transmission de l'agent infectieux à de nouvelles personnes immunisées ou non.
D'après lui, l'immunité collective, quand atteinte, correspond à une sorte de barrière immunitaire qui empêche le virus de se propager et de trouver des hôtes potentiels pour sa multiplication. Ainsi, a poursuivi M. Hamdi, la population est entièrement protégée, celle immunisée comme celle qui ne l'est pas pour des raisons diverses, grâce à cette barrière.
Il a, ensuite, noté que le taux de cette couverture varie en fonction de la contagiosité du virus. Pour le variant Delta dont le R0 avoisinerait la valeur 8 au lieu de 3 pour la souche classique, le taux de couverture à atteindre pour l'immunité collective est estimé à plus de 85% de la population, c'est dire pratiquement toute la population ou presque, a fait observer le chercheur en politiques et systèmes de santé.
En plus, a-t-il enchainé, ce variant réduit l'efficacité des vaccins et infecte une partie de la population déjà infectée ou déjà vaccinée. Des personnes vaccinées peuvent attraper le virus et même le transmettre, moins que les non vaccinées, au moins trois fois moins. Heureusement, les personnes complètement vaccinées ont une forte chance de ne pas faire des formes graves et décèdent rarement à cause de la COVID.
Au vu de toutes ces données, a relevé Dr. Hamdi, le variant Delta continuera à chercher et à infecter toutes les personnes qui ne sont pas immunisées. « On verra certainement l'émergence d'autres variants qui seraient plus risqués que Delta, tant que le virus se multiplie librement dans plusieurs régions dans le monde à cause de l'injustice vaccinale », a-t-il soutenu.
Pour lui, la barrière immunitaire espérée et constituée par l'immunité collective sera calquée sur la vaccination collective : pour se protéger, il ne sera plus possible de compter sur la vaccination des autres (immunité collective) mais sur sa seule propre vaccination (vaccination collective et protection individuelle).
L'association de cette large vaccination à un respect des mesures barrières nous permettra de revenir à une vie presque normale avec plus de libertés, plus d'activités, plus de sécurité, en attendant la fin de la pandémie à l'échelle planétaire, seul gage d'un vrai retour à la vie normale, en se préparant à affronter plus sagement les causes profondes de ces crises sanitaires.
Au Maroc et grâce à l'approche anticipative et proactive sous l'impulsion de SM le Roi Mohammed VI, le Royaume peut emprunter cette voie qui n'est malheureusement possible que pour quelques pays qui ont su et réussi à vacciner une bonne partie de la population et continuent de le faire, a souligné Dr. Hamdi.
Pour une année ou deux à venir, le retour à une vie presque normale et la reprise de la croissance économique dépendront largement de cette approche, a-t-il conclu, prévenant qu'une fracture se creusera de plus en plus dans le monde entre ceux qui ont pu vacciner et ceux qui sont à la traine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.