L'Arabie saoudite vise la neutralité carbone d'ici 2060    Covid-19 : Le CHU Ibn Sina dément le décès d'une étudiante à cause du vaccin    L'exercice conjoint bilatéral Pakistan-Maroc 2021 touche à sa fin (Vidéo)    Coronavirus : Le vaccin Pfizer efficace à 90% chez les 5-11 ans    Aérien. Le Maroc actualise la liste des pays de la liste B    Aérien. Le Canada rouvre les vols directs en provenance du Maroc    Sahara marocain: La Jordanie réaffirme son soutien à l'autonomie dans le cadre de l'intégrité territoriale du Maroc    Afghanistan: L'état islamique revendique une attaque à l'origine de la panne de courant à Kaboul    En quoi la décision royale dérange le clan Aziz Akhennouch ?    Football féminin : Rencontre entre le président de la Fédération espagnole et Mme Khadija Ila, présidente de la Ligue nationale    Football : Assemblée générale ordinaire à distance de l'IRT    Officiel: un pass vaccinal « provisoire » dès la première dose    Meurtre du député britannique David Amess : le suspect sera jugé en mars 2022    Royal Air Maroc. Vols Casablanca-Montréal: ce qu'il faut savoir    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 22 octobre 2021 à 16H00    Rendez-vous de L'Opinion : A bâtons rompus avec Habboub Cherkaoui (Vidéo)    Chambre des représentants : séance plénière le 25 octobre consacrée aux questions orales    Moscou dément tout «refroidissement» dans les relations avec Rabat    Amical : L'Espagne bat le Maroc en match de préparation à la CAN féminine    Sahara : Le Qatar réitère son soutien à la souveraineté marocaine    Sahara Marocain: Alger doit prendre part aux tables rondes, tranche l'ONU    Le Maroc agit pour la stabilité politique en Libye    Deuxième édition du Global Women Summit à Dakhla    Les députés obligés de présenter le pass vaccinal pour accéder au Parlement dès lundi    Région. L'investissement au cœur des actions du CRI Marrakech-Safi    Selon le rapport "perspectives économiques régionales", du FMI, la reprise post-covid va se renforcer au Maroc    Faut-il continuer à s'endetter ?    Le Maroc d'aujourd'hui n'est pas le Maroc d'hier    Economie verte : Un nouveau chapitre s'écrit    Tanger-Tétouan-Al Hoceima en quête de nouvelles opportunités d'investissement    Elections 2021: Dépôt des comptes des campagnes électorales dans un délai de 60 jours à compter de la date de l'annonce officielle des résultats    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    Suite à la suspension des vols avec le Royaume-Uni : L'ONMT déploie sa task force sur le World Travel Market    Ivan Rioufol : «Le régime algérien s'est épargné l'introspection, il en vient à voir la France comme un pays conquis»    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mohamed Benhammou désigné président de la Fédération africaine de cybersécurité
Publié dans Albayane le 19 - 09 - 2021

La 1ère édition du Forum «Brazza-cybersecurity» a eu lieu, les 16 et 17 septembre à Brazzaville, et a été sanctionnée par l'officialisation de la constitution de la Fédération africaine de cybersécurité, dont la présidence a été confiée au Marocain Mohamed Benhammou.
La tenue de ce Forum s'inscrit dans la dynamique de la 10e édition de la conférence internationale sur la sécurité en Afrique «Marrakech Security Forum», tenue à la Cité ocre, les 8 et 9 février 2019, et au cours de laquelle a été adoptée «la charte africaine de la cybersécurité», de la conférence de Kinshasa qui s'est déroulée en septembre 2019 sur la validation du plan du numérique, ainsi que des 23 webinaires sur l'Afrique face au défi de la cybersécurité, organisés en 2020 et le premier semestre de 2021, en partenariat entre le réseau [email protected]écurité et le Centre et le CMES.
Dans une allocution prononcée à l'occasion de la plénière d'ouverture, Benhammou, président du Centre marocain des études stratégiques (CMES), a indiqué que l'espace numérique doit être conçu et perçu à travers le prisme de la géographie, de la géostratégie et de la géopolitique.
Il a précisé que l'installation, la description et l'analyse d'infrastructures physiques de réseaux font l'objet d'une cartographie et deviennent un enjeu stratégique et géopolitique.
Considéré comme un cadre juridique, d'expertise, de conseil et de recherche, la Fédération africaine de cybersécurité a également désigné le Congolais Chrysostome Nkoumbi-Samba, secrétaire général, Mohamed Al Nokaly, (Egypte), directeur exécutif régional Afrique du Nord, Mme Katra Sambili (Kenya), directrice exécutive régional Afrique de l'Est, Abdullah Omaki (Nigeria), directeur exécutif régional Afrique Centrale, Abdoul Latif Aidara (Sénégal), directeur exécutif régional Afrique de l'Ouest et Dangor (Afrique du Sud), directeur exécutif régional Afrique australe.
«La digitalisation constitue la nouvelle force d'implosion de la mondialisation, avec un accroissement spectaculaire des échanges immatériels (données, informations …)», lit-on sur la déclaration de l'acte constitutif de la Fédération, ajoutant que ce phénomène a des impacts positifs, mais il engendre des menaces à caractères polymorphe ayant une multitude d'acteurs et d'origines.
La déclaration souligne que le cyberespace est à la fois un enjeu et un espace où se cristallisent des rivalités en des conflits virulents, notant que sur le plan africain, cette cyber-anarchie s'y retrouve aussi sur fond d'un impérialisme numérique et de cyber-ingérence.
Les événements internationaux de cette dernière décennie ont placé le phénomène de cyberespace au cœur de la politique et de la réflexion stratégique des Etats, relève la même source, affirmant que la cybersécurité n'est plus un enjeu essentiellement technique, mais à la fois politique, économique, social, diplomatique, militaire, industriel, de sécurité et de stabilité politique et sociale.
Ainsi, ajoute-t-on, relever les défis et faire face aux menaces protéiforme du cyberespace exige une meilleure appréhension des enjeux sécuritaires endogènes et exogènes en matière de cybersécurité, ainsi que leurs évolutions et les incidences qui y sont liées, la résilience du Continent face aux risques émergents consécutifs à la numérisation et le développement d'un numérique de confiance et d'infrastructures d'interconnexion et d'hébergement de données sur le continent.
Il s'agit également de construire l'anatomie stratégique africaine pour la sécurité numérique et permettre aux pays africains de sauvegarder leur souveraineté numérique et de développer une résilience numérique, de plaider au niveau continental pour faire du numérique un bien de développement durable et d'émancipation pour les états africains, de disposer de cadre juridique et réglementaire adaptés, permettant de renforcer la capacité des autorités à faire face à l'évolution des cyber-menaces, de consolider la coopération en matière de cybersécurité à l'échelle continentale et internationale, de constituer un vivier de compétence et de former les experts en cybersécurité, et de consolider une vision africaine durable et autonome en matière de cybersécurité.
La première édition du Forum «Brazza-cybersecurity» a été marquée par un programme d'activité très riche comprenant plusieurs ateliers traitant des problématiques relatives à cette thématique.
Il s'agit notamment de «Cybersécurité et géopolitique», «L'ABC de la sensibilisation aux risques de cybersécurité», «Quelle stratégie de cybersécurité pour accompagner la transformation digitale?», «Digitalisation, dématérialisation et économie numérique», «La cybersécurité et la géopolitique», «Cyber finance, quels défis?», L'intelligence collective et les Cyber menaces.
Outre Benhammou , plusieurs personnalités ont également pris part à cet événement, en l'occurrence, Léon Juste Ibombo, ministre des postes, télécommunications et de l' économique numérique de la République du Congo, Thierry Lezin Moungalla, ministre de la communication et des médias, porte-parole du Gouvernement du Congo, Honoré Tabuna, commissaire à l'environnement, ressources naturelles, agriculture et développement rural de la commission de la CEEAC, Guéorguy Tchepik, ambassadeur de la fédération de Russie au Congo, ainsi que d'autres ministres, directeurs et personnalités éminentes s'activant dans le domaine de la cybersécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.