Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sécurité régionale : Dix pays volent au secours des Talibans
Publié dans Albayane le 24 - 10 - 2021


Nabil El Bousaadi
L'Afghanistan qui est à feu et à sang depuis plus de 3 décennies n'a toujours pas connu la paix même si les derniers soldats étrangers qui y étaient stationnés – à savoir, les forces américaines et les soldats de l'OTAN – s'en sont tous retirés le 30 Août dernier car après leur désengagement, ceux-ci ont laissé un pays meurtri et exsangue, confronté à la double-menace d'une grave crise humanitaire et sécuritaire du fait notamment de la présence de combattants du groupe jihadiste «Khorasan» rattaché à l'organisation Etat islamique.
Ainsi, après le retrait des forces étrangères d'Afghanistan, les Talibans ont pris possession d'un pays en proie à des attentats qui, depuis 2018, visent essentiellement la minorité chiite «hazara» qui représente entre 10 et 20% de la population afghane victime et qui est considérée comme étant une secte hérétique.
Ce fut le cas notamment de l'attaque qui, le 8 mai dernier avait visé un lycée de jeunes filles situé dans le quartier chiite de la capitale afghane et qui n'avait laissé aucune chance à une quarantaine d'entre elles âgées de 13 à 18 ans, de l'attentat-suicide qui, par la suite, avait visé la mosquée chiite de Kunduz, dans le nord-est du pays, au moment où quelques 300 fidèles s'apprêtaient à accomplir leur grande prière hebdomadaire et qui avait fait au moins 55 morts et plus d'une centaine de blessés, du double-attentat qui, le 26 Août dernier, avait pris pour cible l'aéroport de Kaboul et s'était soldé par la mort de 182 personnes dont 13 soldats américains et, plus récemment, de l'opération kamikaze qui a visé la mosquée Id Gah de Kaboul où se tenait une cérémonie funéraire en hommage à la mère de Zabihullah Mujahid, le porte-parole du gouvernement des Talibans et ennemi-juré de l'organisation Etat islamique, morte quelques jours auparavant, et qui avait fait 5 morts et des dizaines de blessés.
C'est donc pour instaurer la paix dans le pays que, ce mercredi 20 Octobre, Moscou a abrité les premiers pourparlers internationaux entre les Talibans, en tant que nouveaux maîtres de l'Afghanistan, et la Russie, la Chine, l'Iran, le Pakistan, l'Inde et les cinq anciennes républiques soviétiques d'Asie centrales ; à savoir, l'Ouzbékistan, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et le Turkmenistan.
Aussi, en considérant que l'actuel régime afghan est confronté à «l'activité d'organisations terroristes», la Russie, la Chine et l'Iran ont, dans une déclaration commune diffusée à l'issue de ces entretiens, souligné leur volonté de coopérer en matière de sécurité pour «contribuer à la stabilité régionale», «réaffirmé leur volonté de continuer à promouvoir la sécurité dans le pays pour contribuer à la stabilité régionale » et exhorté, en conséquence, les Talibans à mettre en place des «politiques modérées» à l'intérieur du pays et des «politiques amicales à l'égard des pays voisins » pour pouvoir atteindre «les objectifs communs d'une paix durable, de la sécurité et d'une prospérité sur le long terme» et, enfin, à «respecter les droits des groupes ethniques, des femmes et des enfants».
Etant soucieux, par ailleurs, de faire éviter à l'Afghanistan, la grave crise humanitaire qui se profile à l'horizon, les participants à la rencontre de Moscou ont demandé à l'ONU d'organiser «une conférence internationale des donateurs».
Enfin, dans leur déclaration commune, les pays signataires ont clairement indiqué que le «fardeau» de la reconstruction économique et du développement de l'Afghanistan devrait être porté par «les acteurs (du conflit) qui étaient dans le pays ces 20 dernières années» faisant, par-là, allusion aux forces occidentales notamment américaines dès lors que Washington avait soumis le pays à des sanctions internationales et gelé les réserves de la Banque centrale afghane.
Ces «déclarations» seront-elles suffisantes pour ramener la paix en Afghanistan ? Rien ne l'indique pour l'heure mais, comme tout commence par un premier pas, tous les espoirs restent permis ; alors, attendons pour voir...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.