Le roi adresse ses condoléances aux membres de la famille d'Yves Coppens    Coronavirus au Maroc: 3.235 contaminations ce samedi, plus de 100 cas graves    USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Maroc : Les e-visas au grand bonheur des professionnels du tourisme    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    Maroc. Smeia dévoile en avant-première la nouvelle Série 7 et le X7    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Assaut à Melilla/Nador: Pedro Sanchez accuse les "mafias" de trafic d'êtres humains    Mali: l'armée annonce avoir «neutralisé» plus de soixante djihadistes    FRMF: plusieurs joueurs du WAC et du Raja lourdement sanctionnés    Tirage des éliminatoires / CAN de Beach Soccer 2022 : Le Maroc affronte la Côte d'Ivoire    Equipe nationale : Coach Vahid, de plus en plus, sur un siège éjectable!    Hakim Ziyech aurait choisi sa prochaine destination    L'ONCF déploie son plan Eté 2022    Mohamed Mehdi Bensaid testé positif au covid-19    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Appel à la mobilisation pour accompagner le retour des MRE    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    La junte algérienne vit mal la participation tunisienne à l'exercice «African Lion 2022»    ONMT. Le «Light Tour» fait sensation à Sao Paulo    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    Latifa Akherbach : «Les doubles standards antagonisent les opinions publiques et renforcent l'incompréhension entre les sociétés»    Températures prévues pour le dimanche 26 juin 2022    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    Fusillade à Oslo: la police enquête sur un « acte terroriste »    Le jeune pianiste marocain Marouan Benabdallah anime avec brio un concert à Rome    Sécurité alimentaire mondiale : lettre ouverte des Ambassadeurs et Chefs de mission près le Royaume du Maroc    Insolite : un Marocain de 68 ans fait Amsterdam-Dakar à vélo !    Maroc : des instigateurs d'un vaste réseau d'immigration clandestine arrêtés    L'aéroport Mohammed V de Casablanca dans le Top-5 des aéroports «les plus améliorés» au monde    Fouzi Lekjaa réélu à la tête de la FRMF pour un troisième mandat    CA de l'Agence Maroc PME: Hausse importante des réalisations 2021    USA: Biden fustige la décision de la Cour suprême sur le droit à l'avortement    Paris : Ouverture du 17e Salon de l'immobilier marocain «SMAP Immo»    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    La météo pour ce samedi 25 juin 2022    Assaut de clandestins subsahariens sur Mellilia: le bilan s'alourdit    Classement 2022 des World Airport Awards : L'aéroport Med V de Casablanca au Top 5    Les jeunes astronomes à l'honneur lors de la 10e édition du festival d'astronomie d'Ifrane    C'est parti pour la première édition de l'évènement « Anfa Park en fête » (VIDEO)    Seul le courage paiera [Par Jamal Berraoui]    Soirée à Dublin sous le signe de la culture et de l'histoire du Maroc    Ouverture à Rabat du Bureau de formation de l'ONU contre le terrorisme    Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU sur les silences, les mensonges et les obstructions de l'Algérie    Nuit des musées et des espaces culturels : C'est parti pour la première édition !    Le Maroc propose d'installer une usine d'engrais au Guatemala    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Chawkbazar, la douce rupture du jeûne
Publié dans Albayane le 06 - 04 - 2022

Les mosquées et les marchés grouillent de gens attirés par l'odeur des sucreries et le fumet des mets épicés dans les pays d'Asie du Sud où plus d'un demi-milliard de musulmans rompent le jeûne du ramadan après la tombée du jour.
Pendant le ramadan, mois sacré de l'islam qui a commencé ce week-end, les croyants sont invités à s'abstenir de manger, de boire, de fumer et d'avoir des relations sexuelles entre le lever et le coucher du soleil.
Selon l'islam, le ramadan marque la période pendant laquelle le Coran a été révélé à Mahomet.
Le jeûne est une lutte spirituelle contre la tentation des plaisirs terrestres mais l'heure du repas nocturne, l' »iftar », est une fête pour les familles qui se réunissent. Les activités sociales sont traditionnellement intenses.
Le vieux marché de Chawkbazar, à Dacca, capitale du Bangladesh, est un lieu de rencontres nocturnes durant le ramadan, avec ses centaines d'échoppes d'alimentation et de stands ouverts pour l'occasion, proposant de la viande grillée et des mets traditionnels.
Des foules ont inondé le quartier dimanche pour la première fois depuis le début de la pandémie de coronavirus.
« Je suis tellement heureux de voir les gens ici », a déclaré Ramzan Ali, qui cuisine des brochettes de caille sur le marché depuis quatre décennies, rappelant que ces « deux dernières années ont été douloureuses ».
Les classiques « pakoras » (beignets) et soupes de lentilles, mais aussi des kebabs de testicules de taureau ou de cervelle de chèvre frite, sont proposés entre autres viandes rôties et recettes à base de légumes.
Les musulmans pakistanais profitent aussi de la levée des restrictions sur les rassemblements publics depuis quelques semaines.
Les mosquées sont éclairées par des lanternes et les marchés voisins s'animent de promeneurs venus goûter des pâtisseries grasses et sucrées, et faire des provisions destinés aux pauvres, les musulmans étant aussi invités à pratiquer l'aumône pendant le ramadan.
En Inde, dans la capitale New Delhi, à la grande mosquée Jama Masjid, l'un des plus importants lieux de culte du pays, on vient savourer des dattes et des brioches sucrées, avec des infusions de noix de coco ou de cerises.
Des soirées moins fastes sont organisées en Afghanistan, où la population souffre d'une crise humanitaire aiguë depuis le des troupes américaines en 2021, suivi du retour au pouvoir des talibans.
Le plat de rupture du jeûne le plus populaire est le « kabuli pulao », riz safrané avec des fruits secs, dont des raisins noirs.
Des pickles épicés spéciaux et des « jalebis », boules de pâte frites trempées dans un sirop, régalent les familles.
Mais pour beaucoup, les dépenses cette année ont été réduites au minimum en raison de la pénurie alimentaire que subit le pays.
Shahbuddin, un habitant de Kaboul, se plaint que « les prix des denrées alimentaires (aient) tellement augmenté pendant le ramadan ».
L'islam est la deuxième religion en Asie du Sud après l'hindouisme. La région abrite environ un tiers des musulmans du monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.