USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Message de condoléances et de compassion de SM le Roi aux membres de la famille de feu le Professeur Yves Coppens    L'ONCF déploie son plan Eté 2022    Maroc : Les e-visas au grand bonheur des professionnels du tourisme    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    Maroc. Smeia dévoile en avant-première la nouvelle Série 7 et le X7    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Assaut à Melilla/Nador: Pedro Sanchez accuse les "mafias" de trafic d'êtres humains    Mali: l'armée annonce avoir «neutralisé» plus de soixante djihadistes    FRMF: plusieurs joueurs du WAC et du Raja lourdement sanctionnés    Tirage des éliminatoires / CAN de Beach Soccer 2022 : Le Maroc affronte la Côte d'Ivoire    Equipe nationale : Coach Vahid, de plus en plus, sur un siège éjectable!    Hakim Ziyech aurait choisi sa prochaine destination    Mohamed Mehdi Bensaid testé positif au covid-19    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Appel à la mobilisation pour accompagner le retour des MRE    Fusillade à Oslo: la police enquête sur un « acte terroriste »    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    La junte algérienne vit mal la participation tunisienne à l'exercice «African Lion 2022»    ONMT. Le «Light Tour» fait sensation à Sao Paulo    Latifa Akherbach : «Les doubles standards antagonisent les opinions publiques et renforcent l'incompréhension entre les sociétés»    Températures prévues pour le dimanche 26 juin 2022    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    Le jeune pianiste marocain Marouan Benabdallah anime avec brio un concert à Rome    Insolite : un Marocain de 68 ans fait Amsterdam-Dakar à vélo !    Sécurité alimentaire mondiale : lettre ouverte des Ambassadeurs et Chefs de mission près le Royaume du Maroc    L'aéroport Mohammed V de Casablanca dans le Top-5 des aéroports «les plus améliorés» au monde    Organisation d'opérations d'émigration clandestine : huit interpellations à Laâyoune    USA: Biden fustige la décision de la Cour suprême sur le droit à l'avortement    Fouzi Lekjaa réélu à la tête de la FRMF pour un troisième mandat    CA de l'Agence Maroc PME: Hausse importante des réalisations 2021    Paris : Ouverture du 17e Salon de l'immobilier marocain «SMAP Immo»    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Assaut de clandestins subsahariens sur Mellilia: le bilan s'alourdit    La météo pour ce samedi 25 juin 2022    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    Classement 2022 des World Airport Awards : L'aéroport Med V de Casablanca au Top 5    Les jeunes astronomes à l'honneur lors de la 10e édition du festival d'astronomie d'Ifrane    C'est parti pour la première édition de l'évènement « Anfa Park en fête » (VIDEO)    Seul le courage paiera [Par Jamal Berraoui]    Soirée à Dublin sous le signe de la culture et de l'histoire du Maroc    Covid-19/Maroc : 33 nouveaux cas admis en REA en 24H    Ouverture à Rabat du Bureau de formation de l'ONU contre le terrorisme    Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU sur les silences, les mensonges et les obstructions de l'Algérie    Nuit des musées et des espaces culturels : C'est parti pour la première édition !    Le Maroc propose d'installer une usine d'engrais au Guatemala    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une grâce à fructifier
Publié dans Albayane le 13 - 04 - 2022


Par Mohamed ID SIMOUH- MAP
S'il est vrai que l'oisiveté, mère de tous les vices, est un travers déconseillé tout au long de l'année, le temps libre durant le mois sacré de Ramadan est en contrepartie une grâce qu'il importe de fructifier.
Il n'est donc pas étonnant que nombre de fidèles redoublent d'efforts, la rétribution étant double en ce mois béni, pour marquer une pause d'introspection, en vue de s'investir autrement dans des actions louables et rompre avec le cycle infernal des jours ordinaires du reste de l'année.
Les tendances à fructifier le trop-plein de temps que fournit ce mois béni varient selon les penchants des individus. Si certains cherchent à affûter leurs connaissances, d'autres préfèrent verser dans les prières, alors que d'autres encore se font un honneur de multiplier les actions d'entraide et de solidarité.
Dans la foulée de cette dynamique vertueuse portée par le caractère éminemment sacré de ce mois béni, des habitudes louables font florès depuis quelques années.
Ainsi en est-il des « tables du Miséricordieux », de la distribution gracieuse des paniers du Ramadan, du règlement des dettes des nécessiteux et des déshérités, outre l'organisation d'activités culturelles, dont des concours de récitation et de psalmodie du Saint Coran, entre autres.
Toutefois, le mois de Ramadan n'est pas qu'un fleuve tranquille pour tout le monde, puisque le jeûne s'avère, pour certains, synonyme d'actes et de comportements répréhensibles qui se trouvent complètement aux antipodes des vertus et des valeurs de ce mois béni.
On n'insistera jamais assez sur le phénomène « Tramdina » et le lot malencontreux d'obscénités verbales et de violences physiques qu'il charrie à longueur de journées de « jeûne », autrement dit d'abstinence, hélas !
A y regarder de plus près, ce torrent de comportements déplorables émane d'un ressentiment de frustration profonde exacerbée par la vacuité et l'oisiveté, des travers que le Prophète Sidna Mohammed a déconseillé aux fidèles.
A ce propos justement, Abderrahmane Khaldi, coordinateur éducatif national du programme de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées, soutient que le Prophète considère le temps libre comme un bienfait suprême au même titre que la santé physique pourvu que l'homme en fasse bon usage en le fructifiant pour son bien personnel et le bien de la communauté.
« Dans leur rapport avec le temps libre durant le mois de Ramadan, comme durant les autres jours de l'année d'ailleurs, les gens sont de deux types : les premiers l'investissent pour en tirer avantages et profits, les seconds le dilapident et finissent par le regretter », a-t-il indiqué dans une déclaration à la MAP.
Il a souligné que si l'homme est tenu en tout temps de faire bon usage de son temps libre pour le fructifier, il serait plus judicieux de s'y prendre à deux fois durant le mois sacré de Ramadan.
Aussi a-t-il appelé à mettre à profit les opportunités qu'offre ce mois béni pour s'investir corps et âme dans le jeûne, la prière, la lecture du Coran, sa méditation et son apprentissage en famille, et œuvrer davantage pour servir, avec abnégation et altruisme, ses proches et semblables, et fournir aide et assistance aux démunis.
Et de conclure que le Ramadan est une école dont le lauréat devrait, au bout de quelques jours, sortir grandi de vertus et auréolé de bienfaits qui, sur la voie de la soumission et de la résignation, le rapprochent toujours un peu plus du Créateur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.