Une délégation de députés marocains à Johannesburg pour prendre part aux travaux du Parlement panafricain    Début du sommet du G7 en Bavière – « plan Marshall » pour l'Ukraine    Températures prévues pour le lundi 27 juin 2022    Pauvreté des apprentissages : 70 % des enfants de 10 ans sont incapables de lire et comprendre un texte simple    Futsal: La sélection marocaine progresse au 10ème rang mondial    Zimbabwe. Des mesures face à l'inflation    Argan : les ambitions du Maroc déclinées dans un nouveau contrat programme    D'après le PDG d'Exxon Mobil, toutes les voitures neuves particulières vendues en 2040 seront électriques    Annulations de vols aux USA: Echange d'accusations entre les compagnies aériennes et les autorités    Le Maroc et le FMI négocient une nouvelle ligne de liquidité    Tennis : Après les championnats d'Afrique des U14 et U16...Nos garçons se qualifient pour les championnats du monde !    Madagascar. La vanille, cette précieuse épice    Kenya. De moins en moins d'adeptes aux abonnements téléphoniques    Clôture du Gnaoua Festival Tour qui a fait vibrer 120 000 festivaliers    Botola Pro D1 28ème journée/ HUSA-RCA (2-3) : Le Hassania en danger, une toute, toute, toute petite lueur d'espoir du Raja !    Summer 2022 : Les Marocains de plus en plus séduits par les destinations sans visa    Transition énergétique : Le Maroc, fournisseur majeur d'hydrogène vert d'ici 3 ans    La pastèque : Le fruit d'été aux mille et une vertus    Douleurs & ballonnements : Des automassages pour soulager son ventre    L'épidémie de la variole du singe n'est pas actuellement une urgence de portée mondiale (OMS)    Assaut contre la clôture métallique dans la province de Nador : le bilan passe à 23 morts    Magazine : Soyons fous, aimons l'art    Festival / Electro : Dakhla into the wild    Photographie : L'abstraction vue par Abdelkader Badou    Le ministère du Tourisme dément l'annulation de la gratuité du transport pour ses fonctionnaire    Ce n'est pas sur le fronton de la scène du Marrakech du rire qu'on lira « Castigat ridendo mores »    Le temps qu'il fera ce dimanche 26 juin 2022    Le président sénégalais Macky Sall salue la participation d'une forte délégation du Maroc à la célébration du Centenaire de la disparition de Cheikh El Hadj Malick Sy    Futsal : Les Lions de l'Atlas progressent au 10è rang mondial    Décès du professeur Yves Coppens: les condoléances du roi Mohammed VI    L'assaut de Melilla: l'Espagne dénonce « les mafias » et salue les sacrifices de la gendarmerie marocaine    Laâyoune: le RNI tient son congrès régional    L'Espagne annonce un nouveau plan d'aide de neuf milliards d'euros pour surmonter l'inflation    Drame de Melilla : PP et Podemos pointent le Maroc, Sánchez accuse la mafia    Assaut de migrants à Nador: 2 membres des forces de sécurité et 33 migrants à l'hôpital    Plusieurs joueurs du Raja et Wydad sanctionnés par la FRMF    Le Gnaoua Festival Tour un Succès Populaire Grandissant Porté Par Les Alizés    USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    Droit à l'avortement: Biden fustige la décision de la Cour suprême    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La célébration bat son plein
Publié dans Albayane le 18 - 04 - 2022


Par Hajar Erraji – MAP
Tenues et plats traditionnels, spiritualité, chaleur familiale et solidarité...la célébration du mois de Ramadan bat son plein en Italie. La diaspora marocaine, attachée à ses traditions séculaires, ne lésine pas sur les moyens pour revivifier l'atmosphère unique, magique et enchanteresse de ce mois sacré empreint de valeurs pures et de saveurs alléchantes.
Il est 16h, femmes et hommes s'arrachent les paniers d'emplettes faites avec soin et déambulent les rayons du Porta Palazzo à Turin, envahi par les effluves d'encens et les odeurs du miel, des graines de sésame et des cacahuètes et amandes grillées qui fusionnent avec les senteurs du pain et des crêpes marocaines.
En direction du Corso Giulio Cesare, les saveurs s'intensifient et il demeure de plus en plus difficile de se frayer un chemin entre les étals des délices marocaines destinées à garnir la table de la rupture du jeûne dont la fameuse Chebakia, ainsi que d'autres produits prisés durant ce mois béni. Des panneaux en arabe, des mannequins exposant des tenues traditionnelles et des stands de décoration au henné viennent s'ajouter également au décor, restituant ainsi l'image des marchés marocains lors du mois béni.
« Ici, je me sens comme au pays. La communauté marocaine, dont la majorité s'est installée en Italie depuis des dizaines d'années, est fortement présente à Turin », explique à la MAP Ihssan, une Marocaine installée en Italie depuis 16 ans, qui faisait ses courses en compagnie de sa fille de 11 ans, toutes les deux vêtues en Djelabas de cachemire brodées.
Des morceaux de citrouilles, des carottes et des courgettes sortaient de son panier. « J'ai acheté les légumes nécessaires pour préparer le couscous, obligatoire pour célébrer la moitié du Ramadan », lance-t-elle avec un grand sourire.
Pour cette maman de trois enfants originaire de Casablanca, il est important de vivre et de transmettre à sa progéniture toutes les traditions, pour qu'ils restent liés à leurs origines tout en s'adaptant à la culture italienne, qui s'avère compréhensive et tolérante.
"Les Italiens connaissent nos traditions et nos rituels religieux, faisant preuve d'un sens élevé d'empathie", poursuit-elle, notant que "la plupart des centres de formation du soir distribuent des dattes et de l'eau à leurs étudiants à l'heure de la rupture du jeûne".
Outre les friandises, les grands bazars du Porta Palazzo, le plus grand marché à ciel ouvert en Europe, proposent les épices de la cuisine marocaine, qui attise les appétits par ses multiples formes, textures, couleurs et parfums. Ils étalent également tous les produits traditionnels nécessaires pour une expérience authentique au bain maure, situé aux côtés du marché, de quoi se détendre et se préparer aux festivités liées à ce mois de purification.
Dans les alentours du "Mercato", installé en plein centre-ville à la Piazza Repubblica, l'ambiance bat son plein même après le ftour. Les mosquées du quartier se remplissent de fidèles pour la prière des Tarawih.
"La communauté musulmane a finalement pu se rassembler après deux années perturbées par le Covid", s'est félicité Mohamed, Imam marocain d'une mosquée à Turin, affirmant à la MAP que la solidarité, l'entraide et l'altruisme sont au rendez-vous entre les membres de la communauté musulmane.
Selon lui, c'est devenu désormais une habitude louable chez la diaspora marocaine qui se voue à des opérations de bienfaisance destinées aux nécessiteux.
« Grâce à leurs dons, les mosquées organisent quotidiennement des Iftars collectifs où les valeurs de partage deviennent les maîtres mots en ce mois de ressourcement spirituel", a-t-il dit.
Dans le même esprit, les associations marocaines en Italie multiplient les initiatives pendant le mois sacré. Outre le volet humanitaire, la société civile marocaine organise des activités culturelles et sportives allant des soirées littéraires aux tournois de football, véritable rituel ramadanesque marocain.
De Turin à la Sardaigne, passant par Rome, le Ramadan demeure un fort repère culturel et religieux, dont l'ambiance est proportionnelle selon l'importance de la communauté musulmane dans chaque région. Une purification spirituelle, des saveurs culinaires, une richesse sensorielle et une convivialité inspirante en sont les dénominateurs communs. Les Marocains d'Italie profitent pleinement de ce mois sacré, une opportunité pour se ressourcer et raviver les souvenirs de la patrie malgré les contraintes de la vie occidentale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.