Elon Musk vend pour 7 milliards de dollars d'actions du groupe Tesla    Attaque à Tessit au Mali: 42 soldats tués    Casablanca : Une Journée nationale du migrant axée sur les Marocains du monde    Dakhla met en avant la contribution des MRE au développement local    Fès se met au rythme de la Journée nationale de la communauté marocaine de l'étranger    Jeux de la solidarité islamique : Le Maroc décroche quatre médailles, dont une en or    Football : La FRMF et Halilhodžić discutent du départ du sélectionneur du Maroc    Maroc : Oujda célèbre les Marocains du monde issus de sa région    Safi : Les Marocains du monde au cœur de la Journée nationale des migrants    Le Maroc se positionne comme un "hub d'affaires" vers l'Afrique    Sahara : L'Algérie courtise les nouvelles autorités colombiennes    Météo Maroc: températures maximales en légère hausse ce jeudi 11 août    Le Real Madrid remporte la Supercoupe de l'UEFA contre l'Eintracht Francfort    Jeux de la solidarité islamique/Taekwondo: Abdelbasset Wasfi décroche la médaille d'or, Safia Salih et Nezha El Assal en bronze    Hammouchi reçoit le patron de la police espagnole    Donald Trump suggère que le FBI pourrait avoir «placé» des preuves lors de la perquisition    Le Maroc organise des colonies de vacances au profit des enfants d'Al-Qods à partir du vendredi    Le secteur de la santé se réforme, les financements s'annoncent lourds    فيروس كورونا: 148 إصابة جديدة وحالتي وفاة خلال ال24 ساعة الماضية    Vague de chaleur vendredi et samedi dans plusieurs provinces du Royaume    Oscars 2023: lancement d'un appel à candidatures pour sélectionner le long-métrage qui représentera le Maroc    La FRMF convie Vahid Halilhodzic à une réunion qui déboucherait sur son licenciement    Bourse de Casablanca: Clôture en légère hausse    PLF-2023 : La langue amazighe, une priorité gouvernementale    Relever le nez du guidon !    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 10 Aout 2022    L'UE présente le « texte final » visant la réactivation de l'accord de Vienne    La Jeunesse Socialiste dénonce le terrorisme de l'entité sioniste    Une vie et demie pour la profession et la patrie    Un point de connexion pour se réunir et vivre une nouvelle expérience    Un autre coup cinglant au patrimoine de la ville    « Surveiller » ! Le Maroc et la peu reluisante vocation des Apparatchiks d'Alger    Contre vents et marrées, Biden engrange des succès    44e Assemblée Générale de la CAF (Tanzanie) / Motsepé : "L'avenir du football africain est prometteur''    Algérie: Deux anciens ministres condamnés pour corruption    Education: le PLF2023 décline les grandes lignes de la réforme    Bejaad : Festival du cinéma et des arts plastiques    El Jadida : Entre les Doukkalis et le cheval, un lien particulier    Cinéma junior : Et de 5 pour le Festival éducatif de Soura    Vaccins contre le Covid: L'UE et Moderna anticipent les livraisons    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    La deuxième vague Omicron, c'est fini !    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Première offre bancaire dédiée aux 12-17 ans : La Banque Populaire lance «Swipe»    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La grogne des festivals de cinéma!
Publié dans Albayane le 26 - 06 - 2022

La première tranche des festivals de cinéma, bénéficiaires de l'appui financier accordé par le Centre Cinématographique Marocain (CCM) pour le compte de l'année 2022, vient d'être rendue publique.
Les délibérations du comité d'octroi de subvention que préside Driss Lyazami, ont retenu et classé les quatorze dossiers, jugés à même de jouir dudit soutien, suivant l'ordre decrescendo depuis le lauréat de tête. A peine le communiqué fut-il divulgué qu'il suscita une colère bleue parmi des responsables de nombre de festivals, à travers le pays.
Le Jury national, composé quasiment des mêmes membres de la tutelle assurée par l'actuel ministre de la jeunesse, la culture, et la communication, Mohamed Bensaïd, est pointé du doigt pour avoir failli, selon les reproches des contestataires déçus, aux règles des critères de choix. « On voudrait bien connaître les fondements sur lesquels se base leur verdict de classement ! », tonne un directeur de festival international du film, tout en estimant que l'évaluation des prestations s'entache de beaucoup de déloyauté.
A entendre son grognement virulent, lors d'un appel téléphonique, cet insatisfait nous confie que son festival, réel fleuron de sa région en pleine expansion multidimensionnel, se sent profondément lésé par ce «favoritisme» démotivant. Choqué par ce qu'il appelle «injustice» envers cette zone rayonnante du sud de la Nation, il pense que c'est une aberration que de «favoriser» d'autres festivals moins fringants sur la scène culturelle nationale alors que le sien s'érige en véritable joyau sur toutes les dimensions, imprimant à la région sensible, en grand essor diplomatique et socio-économique, une notoriété culturelle des plus saisissantes dans ce sillage de ce dynamisme.
De son côté et sur le même ton, un jeune artiste-plasticien connu dans les milieux artistiques de la capitale du Souss, considère également que l'expérience thématique du festival international cinéma et migration d'Agadir, mérite une appréciation beaucoup plus importante de la part de la commission ad hoc. D'autant plus que cet avènement du haut de ses dix-huit ans sans nul relâche, gagne en maturité et magnificence, en termes d'affluence accrue aussi bien des cinéastes de tous bords que de foules de tout acabit, de qualité idéelle de recherches et de débats autour du phénomène d'émigration et techniques de traitement et d'analyse, d'aura en matière de fulgurance créatif et retombée médiatique.
«On ne comprend pas pourquoi on aurait si maladroitement «dévalué» sa place de choix, au cœur d'une métropole hissée en position centrale du Royaume et jouissant d'un intérêt Royale grandissant par la mise en avant des grands travaux dont l'art et la culture se situent désormais, en avant-garde. Et de poursuivre avec profonde indignation : «Le festival du court métrage d'Aït Melloul, est encore plus intéressant à plus d'un titre, mais contre toute attente, il serait privé hélas, du moindre intérêt de l'Etat !», tout en louant les efforts déployés par ce jeune festival de notoriété.
Des réseaux sociaux et des mordus du cinéma ne tardent pas non plus, à donner de la voix dans ce qu'ils jugent en discordance avec la logique loyale et l'équité spatiale, suite à l'annonce des résultats de la première manche qui, à leurs yeux, ont généré une vague de protestation car ils sont loin de s'aligner sur les critères du mérite et de l'excellence. Du pain sur la planche pour le jeune ministre qui paie, sans doute, les pots cassés d'une commission jugée «partiale» et dont il hérite des prédécesseurs!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.