Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    BMCE Bank of Africa Lance le 1er rapport annuel digital au Maroc    Le HCP et la Banque mondiale se rapprochent davantage    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Lutte contre les maladies non transmissibles : le Maroc réitère son engagement    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Atlanta Assurances : le plan stratégique continue de porter ses fruits    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Loi cadre de l'enseignement. Une commission gouvernementale pour fixer les priorités    100 ans de l'aéropostale : Une exposition met en avant le rôle du Maroc dans l'histoire de l'aviation    El khalfi: "Le chef du gouvernement a entamé les concertations sur le remaniement ministériel"    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Entretien avec Fouad Hani, auteur-compositeur et interprète : «Je travaille beaucoup sur ma musique»    Premières Assises nationales du Développement humain    Après les Assises du développement humain, quelles priorités ?    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Banque Centrale Populaire. La performance au rendez-vous    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Crise économique mondiale : L'OCDE tire la sonnette d'alarme !    Bordeaux accueille le sommet Afrique-France en juin 2020    «#b7arblaplastic» : Une opération de collecte de déchets dans les plages signée Label'Vie    PLF 2020. Le calendrier se précise    Le RNI organise la 3ème Université d'été ce vendredi à Agadir    Question d'intégration    Rabat: L'UE lance un projet de migration légale circulaire entre le Maroc et l'Espagne    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    Au Groenland, les chiens de traîneau menacés par la fonte des glaces    Ces stars qui se sont mariées en secret    La gestion des risques de santé, sécurité et environnement débattue à Casablanca    Le Maroc, une cible importante pour la cybercriminalité    Insolite : Rivière teinte en vert fluo    Sensibiliser pour ne plus faire les frais de l'addiction aux antidouleurs    Appel aux dons    Un plan d'action pour la relance du tourisme à Béni Mellal-Khénifra    Tenue à Rabat du Forum des parlementaires arabes sur la population et le développement    Paris corrige Madrid : L'issue de parité sanctionne le choc Atlético-Juventus    Di Maria, la "MCN" à lui tout seul    Le stade d'Honneur d'Oujda fait peau neuve    "Woh!" d'Ismahan Lahmar projeté au Festival international du film de femmes    "Esthétique de la création poétique'', un nouvel ouvrage célébrant l'œuvre de Mohamed Serghini    Bouillon de culture    Championnats du monde de boxe : Mohamed Hamoute éliminé en 8èmes de finale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Produits du terroir : Le projet Pampat est à l'œuvre.
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 25 - 09 - 2013

Le projet d'accès aux marchés pour les produits agroalimentaires et de terroir est en marche. Le coup d'envoi a été donné d'Agadir le 23 octobre, en présence du wali de la région, l'ambassadeur suisse Bertrand Louis, le président de la région du Souss-Massa-Drâa, Brahim Hafidi, ainsi que des responsables de l'Agence de développement des zones oasiennes et de l'arganier (ANDZOA), l'ONUDI et la direction régionale de l'agriculture d'Agadir et de l'Agence de développement agricole (ADA).
Visant à booster la performance ainsi que l'accès aux marchés, ce projet est financé par le secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) de la Confédération suisse. L'enveloppe budgétaire accordée à cette stratégie, par le SECO, est de l'ordre de 32,6 millions de dirhams, sur une durée de quatre ans.
Le Pampat vient ainsi épauler la stratégie nationale de développement des produits du terroir, prônée dans le cadre du Plan Maroc Vert. L'objectif de ce projet, qui s'inscrit dans le programme Suisse-Afrique du Nord 2011-2016, est de promouvoir le développement économique durable.
Il devrait permettre ainsi de rehausser les performances et d'améliorer les conditions d'accès aux marchés des deux chaînes de l'argan et du cactus-figue de barbarie d'Ait Baâmrane dans la région du SMD. Notons que ces deux chaînes ont été choisies, selon une approche participative, en coopération avec le ministère de l'agriculture, en prenant en compte les perspectives et possibilités de développement qu'offrent ces deux chaînes à la région aussi bien en matière économique que sociale (création d'emploi, autonomisation des femmes à la réduction de la pauvreté).
En effet, les différents partenaires de ce projet ont rappelé leur appui aux deux filières et les objectifs assignés à ce programme. Le Pampat viendrait ainsi compléter les efforts déployés, via le contrat-programme de développement de la filière arganière, signé en 2011. Notons que la filière de la figue de barbarie a également bénéficié précédemment d'une enveloppe de 85 millions de dirhams pour améliorer les structures de production, de labellisation, valorisation et commercialisation.
«Afin d'assurer la durabilité des résultats du projet, un axe stratégique du projet concernera le renforcement des capacités nationales et des pays de la région (Maroc, Tunisie, Egypte et Afrique de l'Ouest) en matière de valorisation et promotion des produits du terroir», soulignent les initiateurs de ce projet. Notons dans le même cadre que cette intervention sera axée sur plusieurs points. «Les activités prévues porteront sur la formation des institutions d'appui, l'organisation d'un concours national des produits du terroir, des échanges d'expériences et de bonnes pratiques au niveau régional et la dissémination, dans le cadre de la promotion de la coopération Sud-Sud, de l'expérience marocaine dans d'autres pays d'Afrique», expliquent-ils.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.