Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Entretien avec M.Hassan Sentissi El Idrissi    Etat des réalisations et programmation estivale 2019    Japan's Banks Are About to Get Even Feebler    Procès de l'attentat d'Imlil    Fondation Mohammed V pour la Solidarité    5ème édition du Festival "Aji T'hdm"    La loi 49-15 sur les délais de paiement toujours en panne    Bilan de mi-mandat, les non-dits d'El Othmani    Le Ramadan au Maroc, délices et gourmandises    SM le Roi Mohammed VI autorise l'ouverture de 20 nouvelles mosquées    On le savait pas: Excellente idée    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    La DGSN réagit à l'agression de l'humoriste Amine Radi    Cristiano Ronaldo élu meilleur joueur en Italie    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Aziz Lahlou: «Aziz Belal, économiste du socialisme»    Journée Internationale de l'infirmière    Vigilance et mobilisation!    Amina Rachid, La soldate des planches    Les bienfaits des activités physiques    Olk Werner à la tête des Lions pour 2 rendez-vous sans gloire    Le Maroc en CAN à travers l'histoire    Hamid Bennani, le cinéaste accompli…    «Wachma» ouvre le bal des «mercredis du cinéma marocain»    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    La Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains lance son site web    Laâyoune se dote d'un laboratoire de santé publique    Partenariat stratégique entre l'Université Mohammed VI Polytechnique et MassChallenge    Boxe. La sélection marocaine féminine remporte 5 médailles d'or au Gabon    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Vidéo – Le WAC s'en sort avec un nul face à l'IRT (2-2)    Golfe: Les tensions montent d'un cran    Les recettes douanières franchissent la barre des 100 MMDH en 2018    Kantar intègre le Maroc    Plaidoyer pour la réduction des délais de paiement    Nouveaux membres et nouvelle vie pour les amputés du Soudan du Sud    Le Raja jouera, jouera pas son match contre le MAT ?    Le WAC et le Raja sanctionnés financièrement    Quatre Marocains nommés membres des commissions du CIO pour 2019    Poussée attendue des populistes à J-6 avant le coup d'envoi des Européennes    News    L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme commémore le 16 mai    Malek : Tout ce qui tend à accompagner les jeunes talents est primordial    A Cannes, un cri d'alarme sur le sort des banlieues    Le ministère annonce l'ouverture prochaine de dix salles de théâtre dans l'ensemble des régions du Royaume    Indice de perception de la corruption : Le Maroc a gagné 17 places en deux ans    Boeing : La mise à jour du système anti-décrochage du 737 MAX est prête    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Produits du terroir : Le projet Pampat est à l'œuvre.
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 25 - 09 - 2013

Le projet d'accès aux marchés pour les produits agroalimentaires et de terroir est en marche. Le coup d'envoi a été donné d'Agadir le 23 octobre, en présence du wali de la région, l'ambassadeur suisse Bertrand Louis, le président de la région du Souss-Massa-Drâa, Brahim Hafidi, ainsi que des responsables de l'Agence de développement des zones oasiennes et de l'arganier (ANDZOA), l'ONUDI et la direction régionale de l'agriculture d'Agadir et de l'Agence de développement agricole (ADA).
Visant à booster la performance ainsi que l'accès aux marchés, ce projet est financé par le secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) de la Confédération suisse. L'enveloppe budgétaire accordée à cette stratégie, par le SECO, est de l'ordre de 32,6 millions de dirhams, sur une durée de quatre ans.
Le Pampat vient ainsi épauler la stratégie nationale de développement des produits du terroir, prônée dans le cadre du Plan Maroc Vert. L'objectif de ce projet, qui s'inscrit dans le programme Suisse-Afrique du Nord 2011-2016, est de promouvoir le développement économique durable.
Il devrait permettre ainsi de rehausser les performances et d'améliorer les conditions d'accès aux marchés des deux chaînes de l'argan et du cactus-figue de barbarie d'Ait Baâmrane dans la région du SMD. Notons que ces deux chaînes ont été choisies, selon une approche participative, en coopération avec le ministère de l'agriculture, en prenant en compte les perspectives et possibilités de développement qu'offrent ces deux chaînes à la région aussi bien en matière économique que sociale (création d'emploi, autonomisation des femmes à la réduction de la pauvreté).
En effet, les différents partenaires de ce projet ont rappelé leur appui aux deux filières et les objectifs assignés à ce programme. Le Pampat viendrait ainsi compléter les efforts déployés, via le contrat-programme de développement de la filière arganière, signé en 2011. Notons que la filière de la figue de barbarie a également bénéficié précédemment d'une enveloppe de 85 millions de dirhams pour améliorer les structures de production, de labellisation, valorisation et commercialisation.
«Afin d'assurer la durabilité des résultats du projet, un axe stratégique du projet concernera le renforcement des capacités nationales et des pays de la région (Maroc, Tunisie, Egypte et Afrique de l'Ouest) en matière de valorisation et promotion des produits du terroir», soulignent les initiateurs de ce projet. Notons dans le même cadre que cette intervention sera axée sur plusieurs points. «Les activités prévues porteront sur la formation des institutions d'appui, l'organisation d'un concours national des produits du terroir, des échanges d'expériences et de bonnes pratiques au niveau régional et la dissémination, dans le cadre de la promotion de la coopération Sud-Sud, de l'expérience marocaine dans d'autres pays d'Afrique», expliquent-ils.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.