Marhaba 2021: le roi Mohammed VI demande un dispositif spécial d'accompagnement    L'Algérie retire l'accréditation à France 24    Blue Origin. Un milliardaire a déboursé 28 millions de dollars pour être avec Jeff Bezos    Le Raja s'incline contre Berkane et perd du terrain pour la première place    Djokovic-Tsitsipas: les meilleurs moments de la finale (VIDEO)    Jerrada : Nouveaux projets pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    Hamid Fettah, nouveau coordinateur de l'Istiqlal à Fès    Législatives algériennes : le parti islamiste MSP revendique la majorité    Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    Aérien. La RAM dévoile ses nouveaux tarifs vers le Maroc    Botola / HUSA-WAC (3-5) : Un match renversant au score renversé !    Euro 2020 : Les Anglais convaincants ont battu les Croates décevants (1-0)    Facilitation des démarches consulaires, douanières et sanitaires...les nouvelles directives de SM le Roi en faveur des MRE    Evolution du coronavirus au Maroc : 270 nouveaux cas, 523.890 au total, dimanche 13 juin 2021 à 16 heures    La résolution européenne sur le Maroc est "erronée" et "inappropriée", selon une sénatrice italienne    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    Opération Marhaba 2021: des incertitudes planent toujours    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Algérie: les élections législatives ne vont pas régler le problème (Think tank US)    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les absences injustifiées des médecins: Louardi déclare la guerre
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 14 - 05 - 2014

Le ministre de la santé déclare la guerre à l'absentéisme. Lhoussaine Louardi a fait diffuser hier une circulaire promettant plus de sévérité et d'intransigeance envers les absences injustifiées. Pourquoi maintenant ? Le ministre se dit préoccupé par le nombre des absences dans les différents départements et organismes sous la tutelle de son ministère.
Mais ce sont plutôt les motifs de ces absences qui inquiètent le plus le ministre. «Les absences injustifiées de certains fonctionnaires du ministère ont attiré mon attention. Certains utilisent les certificats médicaux pour des raisons autres que le traitement alors que d'autres profitent de leurs absences pour s'adonner à des activités libérales génératrices de revenus sans autorisations, notamment dans le secteur de la médecine privée», dit le ministre dans sa circulaire.
Louardi a demandé aux responsables de mettre en œuvre les procédures disciplinaires légales en cas de constatations d'une absence injustifiée.
Le ministre menace ainsi de suspendre les auteurs de ces actes. «Dans le but de lutter contre ce phénomène, tous les cas repérés de ceux qui s'adonnent à des activités libérales génératrices de revenus sans autorisation ou justifications légales ainsi que toutes les absences injustifiées seront considérés comme de graves atteintes aux engagements professionnels et doivent être sanctionnés en enclenchant la procédure prévue par l'article 73 du statut fondamental de la fonction publique prévoyant la suspension immédiate», ajoute le ministre. Ce dernier invite tous les responsables de son ministère chargés de la mise en œuvre de la circulaire à prendre les sanctions qui s'imposent sans la moindre hésitation.
Lhoussaine Louardi s'adresse notamment aux directeurs et directeurs centraux ainsi qu'aux dirigeants des différents établissements sous la tutelle du ministère, sans oublier les délégations régionales de santé. La circulaire a, par ailleurs, détaillé les cas qui méritent d'être sanctionnés en précisant exactement les procédures disciplinaires qui seront engagées. En diffusant cette circulaire, le ministre de la santé ouvre donc un nouveau front notamment avec les médecins du secteur public.
Le ministre avait déjà interdit quelques mois auparavant aux médecins de la fonction publique d'exercer dans le secteur privé. Après un bras de fer qui a duré pendant des semaines, les médecins du public seront autorités à exercer dans le privé les samedis. A noter que la direction des ressources humaines au sein de ce ministère a déjà traité un nombre considérable de procédures disciplinaires pour des motifs similaires.
C'est probablement l'ampleur du phénomène qui a poussé Lhoussaine Louardi à diffuser une circulaire sur le sujet. Reste à savoir si l'activation des procédures disciplinaires sera effectivement respectée, sans parler de la réaction des médecins et en particulier les syndicats. Un nouveau bras de fer se profile à l'horizon. Affaire à suivre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.