« Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Le parlement de l'enfant : Une expérience prometteuse    Le Registre national électronique des sûretés mobilières prévu pour le printemps 2020    La sélection nationale des joueurs locaux s'impose face à la Guinée    Casablanca accueille la 3ème édition de China Trade Week    Angleterre: Avec Mourinho, ça va déménager à Tottenham!    Les avocats manifestent contre l'article 9 du PLF    Ford se lance dans l'électrique, avec sa marque emblématique Mustang    «Le Mans 66» vrombit en tête du box-office nord-américain    Range Rover Evoque. Sur les traces du Velar    La Hassania d'Agadir se sépare de Gamondi    Ferrari Roma. Honorée par son chef d'Etat    Tkayes School dédie sa 6ème édition à la région de Casablanca    La sécurité au coeur de la stratégie de Vivo Energy Maroc    Une journée autour l'innovation dans l'industrie automobile    Le HCP dresse l'état des entreprises au Maroc    Vidéo. Un séisme frappe le Mexique    Japon: Shinzo Abe bat le record de longévité d'un Premier ministre    Funérailles de Mustapha Iznasni à Rabat    Le peuple marocain célèbre l'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Hasnaa    Dépollution et environnement    15.000 postes sont à pourvoir : Près de 160.000 candidats au concours des enseignants-cadres des Académies    Coupe du Trône: Le TAS de Casablanca entre dans l'histoire    Rajae Lahlou: La quête de soi        Jean Numa Caux à l'espace Rivages à Rabat    Mehdi El Jazari dans «Hayna»    L'Iran dit avoir « repoussé l'ennemi », après de violentes manifestations    Législation. Les conseillers approuvent la loi 57-18 sur les sacs en plastique    SIDA. L'expérience marocaine évaluée    Sport-étude. TIBU s'allie avec des Américains    Forum des jeunes leaders. Une plateforme d'expression    Le PPS dans l'opposition    Presse francophone. Le Maroc présent aux assises de l'UPF    Destitution de Trump: Les républicains attaquent un témoin lors d'auditions marathon    Violences sur les réseaux : Seule une femme victime sur dix porte plainte    Migration. Les sans-papiers marocains au cœur du conflit catalan    L'intégration socioprofessionnelle des migrants au Maroc mise en lumière à Genève    Hay Mohammadi en fête    Taourirte bientôt dotée d'un nouveau tribunal de première instance    Participation marocaine au Forum de Dakar sur la paix et la sécurité    Les fonds envoyés à l'étranger par les résidents de l'UE en hausse à 35,6 milliards d'euros en 2018    La Biennale de Rabat et l'exposition "Trésors de l'Islam en Afrique" dépassent la barre de 100.000 visiteurs    Alae Megri érige un pont artistique entre le Maroc et l'Amérique latine    Les artistes marocains dominent les nominations aux "Africa Music Awards"    Eliminatoires CAN-2021 : Les Lions de l'Atlas dominent le Burundi (0-3)    Coupe du Trône de futsal : Le Fath de Settat s'offre le titre aux dépens de la Ville Haute de Kénitra    Les jeunes leaders de la Méditerranée à l'honneur à Essaouira    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand le «palais» des Marocains rencontre la gastronomie américaine
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 06 - 2009


Le Maroc célèbre la culture américaine durant toute une semaine du dimanche 31 mai au dimanche 7 juin 2009. Et comme les plaisirs de l'intellect passent essentiellement par les plaisirs du «Palais», il va sans dire que c'est la meilleure occasion de tenir le festival culinaire américain. Ainsi, après la semaine de l'art culinaire italien au Maroc, place à la gastronomie des Etats-Unis. Le grand hôtel Royal Mansour Méridien sert d'enceinte à l'événement et fait revivre ainsi ces traditionnelles semaines gastronomiques où il s'engage à faire découvrir à ses clients et à l'ensemble des visiteurs un art de table venu d'ailleurs. L'événement est cette fois-ci organisé en collaboration avec la Chambre de commerce américaine (AmCham), le consulat général des Etats-Unis et Dar América. «J'ai toujours pensé que les échanges culturels et surtout économiques passaient essentiellement par la découverte des traditions et du mode de vie de l'autre, et c'est pour cela que cet événement revêt autant d'importance à nos yeux», a déclaré Rabia El Alama, directrice de l'AmCham Maroc, lors d'une conférence de presse tenue, jeudi 27 mai 2009 à Casablanca. En effet, l'événement est surtout destiné à alimenter les échanges commerciaux et «favoriser d'abord les échanges, le savoir-faire et l'expérience». Au programme, des soirées aux rythmes d'un jazz bien de chez eux, mais surtout de la dégustation… ça va du petit déjeuner au bacon, avec des saucisses, des œufs au plat ou brouillés, auxquels s'ajoutent des pancakes, des gaufres, des muffins et aussi une pièce montée de fruits à faire saliver. «Le petit déjeuner américain tire en grande partie ses spécialités des cuisines irlandaise, allemande et écossaise», a précisé le chef cuistot de l'hôtel. S'ajoute à liste des mets, le pain qui y compte pour beaucoup. Deux ou trois tranches de pain grillé au beurre est typique au breakfast américain. «Dans les Etats du Vieux Sud, un petit déjeuner traditionnel comporte aussi ces petits pains épais et non-sucré dits biscuits accompagnés de beurre et de confitures ainsi que des grits qui sont une bouillie de maïs à laquelle on ajoute du beurre ou du jus de viande », précise le chef cuisinier. Pour le déjeuner, les cuistots de l'hôtel réservent de nouvelles surprises à l'assistance toujours émerveillée par des découvertes gustatives très agréables. «Il faut que le monde sache qu'aux Etats-Unis, les gens mangent bien, on ne se contente pas de hamburgers et de hot dog comme pense la plupart des gens, nous avons une gastronomie et une culture culinaire propre à nous», a déclaré Elisabeth Millard, consule générale des Etats-Unis à Casablanca. En effet, la surprise est toujours grande de découvrir des spécialités américaines autres que les hamburgers. Le crabe est aussi à l'honneur dans cette fête gastronomique. Des barbecues, des pizzas, des fritures, des salades, des soupes, bref des plats à n'en pas finir. « Je suis rassasié rien que de goûter à tout, je préfère ne pas prendre de plat spécifique pour avoir le plaisir de tout découvrir», lance un invité très émerveillé. Le buffet est en effet à donner envie.Très coloré et très riche. «Parce que les Etats-Unis d'Amérique ont attiré de nombreux immigrants d'une très grande variété de pays et de cultures, il n'est pas surprenant que leur cuisine soit extrêmement diversifiée et si difficile à définir. D'une certaine façon la cuisine américaine est une synthèse des cuisines du monde, un style de cuisine qu'elle a emprunté aux amérindiens et à chacune de ces communautés d'immigrants», a précisé le chef pâtissier de l'hôtel. Pour sa part, il a réservé à l'assistance une table spectaculaire. Une sorte de fontaine colorée de fruits juteux et de pâtisseries succulentes avec des sculptures de pastèques à ravir la vue. Le tout se passe dans une ambiance des plus chaleureuses où sourires et exclamations sont de mise. Cependant l'évènement n'est pas seulement une fête de l'art de la table, mais aussi une vitrine sur la culture américaine souvent mal jugée à travers des films trop superficiels. Ainsi, l'espace d'une dizaine de jours, le Royal Mansour Méridien résonne sur des sonorités jazzy et célèbre l'Amérique à travers le prisme de l'art, du design, de la mode mais surtout de la gastronomie.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.