Jeux Méditerranéens / Football / Maroc-Italie (1-2) : Les Lionceaux joueront la 3e marche du podium face aux Turcs    CAN Féminine 2022 / Maroc-Burkina Faso 1-0 : 3 points très importants pour la suite ! Ghizlane Chebbak Meilleure joueuse du match    Espagne : La compagnie Binter inaugure une ligne aérienne depuis et vers Fès    فيروس كورونا : المغرب يسجل 3306 إصابات جديدة و3 وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Jeux méditerranéens : La sélection marocaine de football (U18) battue en demi-finale    Formule E : Le pilote suisse Edoardo Morata remporte l'e-prix de Marrakech 2022    Jeux méditerranéens : Trois médailles d'argent et deux de bronze pour le Maroc (athlétisme)    Italie : La communauté marocaine bénéficie d'un consulat mobile    Diaspo #246 : Zineb Mekouar suit la littérature comme un fil d'Ariane grâce à sa grand-mère    Météo Maroc: temps assez chaud ce dimanche 3 juillet    CAN féminine: bon départ pour les Lionnes de l'Atlas (VIDEO)    Restrictions commerciales algériennes : l'Espagne transfère à l'UE les plaintes des hommes d'affaires    Mali: l'ambassadeur d'Espagne convoqué après des propos sur une implication de l'Otan    Région TTA: plus de 14.800 candidats passeront le rattrapage du bac    Maroc/Covid-19: 3.306 nouveaux cas et 3 décès ces dernières 24h    Covid-19: le ministère de la santé recommande une dose de rappel du vaccin pour les personnes âgées    Immigration illégale : Le Maroc fait face à une "situation extrêmement complexe" affirme le ministre espagnol de la Migration    Amal Ayouch réagit à la condamnation de Faouzi Skalli    Le leadership marocain en matière de sécurité énergétique et alimentaire mis en avant à Naples    Dakar: "Annato" de Fatima Boubekdi remporte le Grand Prix du chef de l'Etat du 3-ème Festival de cinéma "Les Téranga"    L'activité industrielle poursuit son amélioration    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Abdelhadi Baraka    Echange de tirs dans le Kentucky: Trois policiers tués, l'assaillant arrêté    Casablanca, capitale marocaine du Jazz pendant trois jours (vidéo)    Maroc-Japon: Signature d'un Accord de prêt de 1,6 MMDH pour améliorer l'environnement des apprentissages    L'apostille : Dbibina a bien cru être atteint de Polyopie, avant que Fouad Abdelmoumni, Aziz Chahir et Ali Anouzla ne le rassurent    Ambiance festive pour l'ouverture de Jazzablanca (VIDEO)    Casablanca : Mise en échec du trafic de 2 tonnes de résine de cannabis    Devant la Commission des finances, Nadia Fettah décortique la loi sur les pratiques anticoncurrentielles    Marché des capitaux : Plus de 27,7 milliards DH de levées    African Lion 2022 : Cap Draâ sous un déluge de feu    Abattage, écorchage, stockage... Les conseils de l'ONSSA pour l'Aïd al-Adha    Sahara : Séminaire sur la dévolution des compétences législatives dans les régions autonomes    Selon le Sunday Business Post, le roi Mohammed VI a changé la face du Maroc    Vidéo. Jeux méditerranéens: une deuxième médaille d'or pour le Maroc    Renouvellement du mandat de la MINUSMA: Bamako pose ses conditions    Libye: des manifestants investissent le siège du Parlement    Un étudiant déguisé en femme pour passer les examens condamné à de la prison ferme    L'ANME tient une « rencontre communicationnelle » à Casablanca    Remise des prix de la deuxième phase du programme éducatif « inwi Challenge » (VIDEO)    Maroc: lancement de la campagne de sensibilisation à la cybersécurité    Sahara: Staffan de Mistura attendu samedi à Rabat pour une nouvelle tournée dans la région    Marhaba 2022 : Journée infernale pour des Marocains bloqués à Ceuta    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feue Maria Rosa de Madariaga    Général Stephen J. Townsend : « Les Forces Armées Royales ont atteint les standards de l'OTAN »    Maluma sort du silence après l'annulation de son concert à Marrakech    Agenda culturel: les bons plans de ce vendredi et du week-end    Théâtre Cervantes : L'appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation est lancé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les petits calculs d'Aznar
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 13 - 05 - 2002

Pratiquant une fuite en avant dangereuse sur des dossiers d'intérêt commun, en matière de sécurité en Méditerranée et de coopération économique, l'Espagne prend le risque de s'enfermer dans un chauvinisme étroit et dans une attitude d'hostilité manifeste à l'égard du Maroc et de ses intérêts vitaux.
Le ciel hispano-marocain s'assombrit de jour en jour. Les relations entre Rabat et Madrid, données pour convalescentes un certain temps, quelques semaines après le rappel, il y a plus de six mois, de l'ambassadeur du Maroc à Madrid, Abdeslam Baraka, semblent de nouveau alitées.
Les déclarations inamicales de plusieurs responsables espagnols, le Premier ministre José Maria Aznar en tête, ne sont pas étrangères à cette détérioration.
Dimanche 12 mai, le chef du gouvernement espagnol continuait sur sa lancée hostile au Maroc en déclarant dans une interview au journal «Razon» que le Maroc avait l'obligation de veiller au contrôle de l'infiltration des mineurs dans les présides occupés de Sebta et Melillia. Une nouvelle incursion de José Maria Aznar dans le dossier épineux de l'immigration, visité régulièrement à chaque fois que la stratégie du gouvernement Aznar nécessite de mettre le Maroc sur la sellette. L'ambassade d'Espagne s'etait empressée jeudi dernier de transmettre une note verbale au ministère des Affaires étrangères marocain exprimant la «préoccupation» des autorités espagnoles face a ce qui a été qualifié de «problèmes humanitaires» consécutifs à l'entrée illégale de mineurs marocains dans les présides occupés de Sebta et Melillia et les difficultés posées par leur réadmission.
Sur le même sujet, le ministre espagnol de l'Intérieur, Mariano Rajoy n'avait pas hésité à accuser les autorités marocaines, le 9 mai devant les sénateurs espagnols, de «ne manifester aucune préoccupation pour l'état de leurs mineurs», au moment même où la délégation marocaine à l'assemblée générale extraordinaire de l'ONU consacrée à l'enfance, s'activait à New York. Et d'un.
Dans le même entretien, José Maria Aznar, qui avait crié à l'ingérence marocaine ans les affaires intérieures espagnoles lors de la visite effectuée par le chef de l'opposition José Luis Rodriguez Zapatero, y est allé d'une nouvelle analyse concernant la question du Sahara marocain. Pour le chef du gouvernement espagnol, ce serait la décision du Maroc d'accorder des autorisations d'exploitation pétrolières au Sahara à des firmes américaines, qui serait à l'origine du changement de la position des Etats-unis à ce sujet et de sa position en faveur d'un territoire jouissant d'une large autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine. Solution, que José Maria Aznar considère comme étant «discutable du point de vue de la légalité internationale», plaidant pour une «solution qui soit décidée par toutes les parties».
Des propos qui ne sont pas sans rappeler la sortie, mardi 7 mai, du secrétaire d'Etat chargé de la politique extérieure, Miquel Nadal, qui n'avait pas hésité à parler devant une commission de députés espagnols d'un Sahara «de plus en plus occupé par des citoyens marocains», se faisant par la même occasion le défenseur du «peuple sahraoui» qui subit une «souffrance physique et morale».
Une sollicitude subite des Espagnols à l'égard des séparatistes qui avait aussi marqué l'activisme du Premier ministre José Maria Aznar lors de sa récente visite officielle aux Etats unis, ce dernier s'acharnant auprès du président Georges W. Bush et des sphères dirigeantes américaines, pour altérer l'entente maroco-américaine au sujet de l'intégrité territoriale du Royaume. Des efforts qui, semble-t-il, n'ont pas abouti, donnant lieu à la sortie de M. Aznar au sujet des concessions de prospection pétrolière accordées aux américains. José Maria Aznar pourra toujours évoquer l'entière disposition de son gouvernement à normaliser les relations avec le Maroc. Ce n'est pas à travers de telles hostilités qu'il imposera le retour de l'ambassadeur du Maroc à Madrid.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.