Carrefour diplomatique: à Rabat, rencontre sur l'investissement    IPC et inflation sous-jacente : progression de 1,4% et de 1,7% en 2021    Edito : Gouvernement d'action    Industrie aéronautique marocaine : Décollage imminent    Les prix des fruits et légumes ont bondi de 9% en France entre 2019 et 2021, selon Familles rurales    USA: Suspendus à cause de la 5G, Emirates reprend « temporairement » ses vols    Achraf Hakimi dans l'équipe de l'année d'EA Sports    Covid-19: Gestion des cas contact et pic épidémique.. Le point avec un spécialiste    Météo Maroc: temps assez froid ce vendredi 21 janvier    Casablanca: le propriétaire d'un café risque très gros    France : le gouvernement dévoile le calendrier de « levée progressive » des mesures restrictives    Avion dérouté par le Bélarus: la justice américaine inculpe des responsables de Minsk    Le Datacenter du ministère de l'Economie et des Finances certifié "Tier III" d'Uptime Institute    Léger recul des homicides au Mexique, toujours miné par la violence    Bourita s'entretient avec son homologue malien    Russes et Américains se parlent à Genève pour tenter de désamorcer la crise ukrainienne    Sekkouri: Le programme "Awrach" reflète l'engagement du gouvernement à soutenir les piliers de l'Etat social    CAN 2021: Programme des 8ès de finale    Covid-19: chute du nombre de cas en Afrique, la 4e vague reflue (OMS)    Les Pharaons s'imposent sur le fil    Terrorisme : Le parquet fédéral belge enquête sur l'agression de la ressortissante à Agadir    Hachem Bastaoui a-t-il réellement mis fin à sa carrière ? Son frère Oussama brise le silence    CAN 2021 : Les Fennecs éliminés par les Eléphants    M. Bourita s'entretient avec son homologue malien    La Russie s'emporte contre les menaces américaines    NourAyadi, la pianiste qui évolue dans la cour des grands    Adonis le spirituel dissident !    Audience des chaînes nationales : que regardent les marocains ?    Covid-19 : 9 061 nouveaux cas, plus de quatre millions de personnes ont reçu les trois doses    Le Conseil de gouvernement prend connaissance d'un accord portant création du siège de l'Union Panafricaine de la Jeunesse à Rabat    Service militaire : L'annonce du ministre de l'Intérieur    Maroc: 206 nouveaux GAB en 2021 (CMI)    La FIFA annonce une nouvelle réglementation pour les prêts    Accord pour faciliter l'accès à la pilule anti-Covid de Merck dans 105 pays    Un récif corallien très rare découvert près de Tahiti par une mission de l'UNESCO    Après une année à la Maison Blanche, Biden évoque de nombreux « défis » et « d'importants progrès »    Les efforts de SM le Roi en faveur de la question palestinienne mis en avant devant le Conseil de sécurité    Espagne : Plus de 285.000 Marocains inscrits à la sécurité sociale    Ouverture des frontières : Ryanair jette l'éponge, Akhannouch reste évasif    Largement touchée par le Covid : Mission difficile pour la Tunisie face à la Gambie    Barça à Dembélé : '' On ne veut plus de vous M. Dembélé. Partez dès cet hiver SVP !''    Patrimoine : Rabat et Washington unis pour préserver les mosaïques historiques de Volubilis    Le poète El Houcine El Qomri est décédé    Tan-Tan : 16 arrestations dans une affaire d'immigration illicite et de trafic d'êtres humains    Akhannouch , Inshallah pour un gouvernement de résultats    CAN 2021 / Programme de ce jeudi : La Tunisie se présente avec seulement 16 joueurs !    José Manuel Albares : parvenir à un accord définitif sur le Sahara est un «impératif moral»    L'Oriental Fashion Show retrouve la scène de la mode parisienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rabat au rythme du Jazz
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 15 - 05 - 2002

La 7ème édition du Festival jazz aux Oudayas aura lieu du 7 au 11 juin à Rabat. Les groupes les plus représentatifs des tendances jazz en Europe ont été invités. Ils se produiront en compagnie de musiciens marocains.
Concentré autour du jazz européen, le festival des Oudayas n'en est pas moins ouvert à des rencontres avec des musiciens marocains. C'est probablement l'un des moments les plus appréciés de cette manifestation. Les musiciens marocains et les groupes européens ont une durée très limitée pour répéter ensemble avant de se produire sur scène. Ce qui peut parfois hausser leur rencontre au rang de l'un des grands moments de jazz - musique dont l'improvisation reste une composante essentielle. La liberté qui fonde ces unions est propice à la création.
Au demeurant, la direction artistique du festival a été confiée cette année à un connaisseur de cette musique. Ralf Dombrowski est journaliste dans le plus grand quotidien en Allemagne : «Süddeutsche Zeitung». Il collabore à plusieurs revues spécialisées dans le jazz et dirige depuis cinq ans un grand festival dédié à cette musique en Allemagne : Schloss Elmau.
Selon Ralf Dombrowski, le jazz européen affiche actuellement une meilleure santé que le jazz américain. Il a en plus une identité reconnaissable par tous. «Il tient cette identité de la pluralité des musiques qu'il absorbe. C'est ainsi que plusieurs musiques des régions européennes se mélangent avec la tradition d'improvisation qui vient du jazz» dit-il à ALM. Il a invité pour cette édition les meilleurs représentants de cette musique en Europe. Ainsi le trio franco-italien Mirabassi/ Biondini/ Godard qui permettra au public de se faire une idée sur le brassage du folklore authentique avec la musique jazz. Ce trio formé en 2001 a déjà enregistré un album. Mais personne ne l'a jamais vu jouer sur scène. C'est donc à une première mondiale que le public sera convié le premier soir. Un autre moment fort de ce festival nous viendra d'Angleterre. On le doit au trio AAB. Deux des membres formant ce groupe sont frères-jumeaux. Il s'agit de Phil Bancroff (au saxophone) et Tom Bancroff (à la batterie). Ils sont colosses, et le spectacle de leurs corps massifs se contorsionnant au rythme de la musique est impressionnant. Le grand moment musical qu'ils dispensent sur scène est augmenté par le plaisir qu'il y a à regarder leurs corps de géants se démener pour arracher aux instruments des sons enchanteurs. Le public vivra un autre grand moment de jazz avec un trio néerlandais : Jess van Ruller Trio. Ce trio permet de se faire une idée sur l'évolution de ce genre musical. Il interprète de façon individuelle des mélodies du passé. Le jazz évolue en effet. C'est un genre musical hors-la-loi. Un genre hétéroclite, impur à l'extrême : on ne reconnaît pas une partition de jazz à sa forme, elle n'en a pas de propre. Elle est multiforme.
Le jazz fait feu de tout bois. Il prend parfois des formes établies et s'y ajuste exactement. Le jazz aux Oudayas permet dans ce sens de comprendre que le swing, le bebop et le modern mainstream ne fondent plus cette musique. Il convainc aussi du fait que la création en matière de jazz est plus vigoureuse en Europe qu'elle ne l'est aux USA. Le brassage avec d'autres musiques constitue indéniablement un indice de sa bonne santé. Majid Bekkas, musicien et co-directeur artistique du festival, ne tarit pas d'éloges sur l'apport de ce festival. Il confie à ALM : «Ce festival donne aux Marocains l'occasion de s'exprimer sur scène. Ceux qui sont soucieux de recherches musicales, qui ne pratiquent pas la musique commerciale, gagnent beaucoup en se produisant avec les grands du jazz européen».
À signaler que ce festival est organisé par nombre d'Instituts culturels de la Communauté européenne en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication et la wilaya de Rabat-Salé. Un chapiteau sera dressé aux Oudayas pour recevoir près de 700 personnes. Le prix d'entrée n'est pas dissuasif : 30 DH pour le public et 10 DH pour les étudiants. Une partie importante des recettes ira renflouer les caisses d'une organisation de défense des droits de la femme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.