Il fait l'actu : Rachid Aouzal, nouveau DG de National Aviation Services Maroc    Paris : Les MRE victimes d'escroquerie immobilière manifestent au « SMAP IMMO »    Le Maroc et la France renforcent leur coopération en matière d'aviation civile    La Gendarmerie royale et la Guardia Civil se réunissent à Agadir    Le 8ème congrès national de la JS reporté à la mi-septembre    Benabdallah: Elire une nouvelle direction capable de dépasser les dysfonctionnements    Maroc Telecom: les détails de l'OPV    Objectif Downing Street : Qui face à Boris Johnson ?    Un panneau publicitaire blesse grièvement un homme à Casablanca…    Le marché de l'art sur la voie de la digitalisation    Nouveau clip : Abdelbasset Mriqi lance «Bogossa»    Remise des prix aux lauréats Marocains du concours national de la langue russe    Couverture sanitaire universelle : Un droit fondamental    Accréditation : London Academy Casablanca homologuée    Le Meeting International Mohammed VI d'athlétisme tient ses promesses    L'équipe du Maroc s'incline pour la seconde fois    Zahira Tigtate: Sa conception exemplaire d'art et de créativité    Une cellule liée à EI démantelée à Tétouan    Brésil: Bolsonaro face à la grogne populaire…    Voiture électrique. La ministre El Ouafi donne l'exemple    Production. L'industrie en convalescence    Finances publiques. Les recettes grimpent et dépenses stagnent    Hilale: Pas de solution à la question du Sahara en dehors de la souveraineté du Maroc    Les schémas de guerre    Port de Casablanca : L'ANP renforce le contrôle des marchandises    Le Maroc prend part aux Journées MENA-OCDE à Tunis    Pour l'amour du ballon rond ?    Boxe. La sélection nationale s'échauffe à Cuba    Forte participation marocaine au Salon international de l'aéronautique du Bourget    Le musée de la publicité inauguré à Rabat    Sublime Marcel Khalifé !    Edito : Inquiétant !    News    Rapport final de la XXVIIème Assemblée régionale Afrique de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie    Driss Lachguar s'entretient avec Vo Van Thuong, membre dirigeant du Parti communiste vietnamien    Le Maroc et le Portugal souhaitent consolider davantage la coopération énergétique bilatérale    Les lipides laitiers contribueraient à réduire le risque cardiovasculaire    Au menu, 5 grammes de plastique par semaine    Formation à Laâyoune sur l'intégration de la dimension handicap dans les programmes régionaux de développement    Mouvement des étudiants grévistes en médecine et en pharmacie    Insolite : Taper sur Trump ?    Présidentielle en Mauritanie : De joyeuses soirées sous la tente rythment la campagne    "Sarriverderci" Chelsea, Sarri à la Juventus    Patrice Bommel : Préserver d'abord le groupe    Prisme tactique : Le milieu de terrain, symbole de tous les maux    Réforme de l'administration publique : Le droit et le "new public management"    Ces tournages qui ont tourné au drame    La richesse du patrimoine culturel sahraoui au cœur du carnaval de Tan Tan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Moussem d'Asilah fait peau neuve
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 07 - 2004

La ville d'Asilah s'apprête à accueillir du 23 juillet au 15 août prochain la 26ème édition du Moussem d'Asilah. Des colloques, des spectacles, du cinéma, tout a été prévu pour joindre l'utile à l'agréable.
Avec une population de 32.000 habitants, la ville d'Asilah a l'occasion de s'épanouir grâce à son moussem annuel qui se déroule chaque été. Cette année, cette manifestation caractéristique d'Asilah souffle sa 26ème bougie avec une nouveauté : il s'agit de la rencontre du cinéma Sud-Sud. Celle ci aura lieu du 23 au 29 juillet. Cette rencontre est une première du genre dans le monde.
Cette fois ci, les cinéphiles pourront profiter de l'occasion pour assister cette fois-ci à la projection des films produits par les pays du Sud. C'est aussi selon Mohammed Benaïssa, ministre des Affaires étrangères et aussi secrétaire général du Forum d'Asilah, «une occasion de découvrir la richesse du cinéma des pauvres». Et d'ajouter dans ce sens: «La véritable richesse est celle que les peuples investissent dans leurs penseurs, créateurs et intellectuels».
L'idée d'intégrer le volet cinéma dans ce moussem vient du fait que les organisateurs espèrent donner plus d'ampleur à cette manifestation. Aussi, il s'agit également «de prouver que le cinéma n'est pas le parent pauvre du Moussem d'Asilah», déclare M. Benaïssa.
Pour son baptême de feu, le Moussem d'Asilah avait débuté avec le secteur des arts plastiques. Ce volet constituait, pour un début, l'épine dorsale de cet évènement. Les ruelles d'Asilah animées et illuminées par des peintures murales, réalisées par les pionniers de l'art contemporain au Maroc.
Un ensemble d'artistes ont contribué de par leurs œuvres et leurs pensées à accroître la notoriété de cette ville. Mais cet évènement a aussi pour vocation de contribuer au développement de la ville et de ses habitants.
Un développement qui, selon M. Benaïssa, ne se compte pas en termes d'économie et d'argent mais surtout en terme de développement des comportements et des modes de vie. Ici, le Moussem d'Asilah semblerait avoir pour slogan : «L'art et la culture au service du développement ».
Ces objectifs ne sont pas visibles à court terme, mais pourraient le devenir. C'est le domaine des arts qui, selon M. Benaïssa, a pu développer la ville d'Asilah : «La création artistique dans ses diverses manifestations a fait d'Asilah la «Ville des arts » par excellence». Il ajoute également : « Asilah est l'unique ville, actuellement du monde dit du Sud, qui a fait de la création artistique la plaque tournante de ses manifestations culturelles ».
Le jury de ce cette rencontre sera présidé par le Suisse Moritz De Hadeln. Ce dernier sera entouré notamment par l'acteur sénégalais Makena Diop, ainsi que d'Ali Abou Saïd, critique cinématographique égyptien.
Des films d'Iran, de Chine, du Liban, d'Inde, d'Argentine, du Nigeria et du Maroc seront au programme de cette manifestation. Cette première édition de la rencontre du cinéma Sud-Sud rendra hommage à la cinéaste marocaine Farida Belyazid.
Parallèlement au cinéma, les organisateurs prévoient également, pour cette 26 ème édition, une conférence sur 50 ans d'art contemporain au Maroc, des expositions d'artistes marocains et étrangers. Il y aura, de même, au programme une exposition de l'artiste japonaise Mizue Sawano, ainsi qu'une exposition d'artistes marocains ayant réalisé des peintures murales à Asilah.
Enfin, des colloques sont également prévus pour couronner l'événement. Les festivaliers pourront assister à cinq conférences aux thèmes différents. Parmi les thèmes de ces colloques, figurent : «Arabes et Américains, face à face: défis et réformes», ainsi que «l'Afrique: les espoirs perdus ».
«Au fil des ans, le Moussem d'Asilah a pu devenir le carrefour des arts et de la créativité, c'est aussi une référence pour les chercheurs et les intellectuels du monde entier», ajoute in fine M. Benaïssa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.