La RSB assure à Berkane avant la confirmation à Alexandrie    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    La Cour des Comptes publie son rapport sur les services publics en ligne    Flash hebdomadaire    Bouskoura. Mort par asphyxie de 3 ouvriers dans un canal des eaux usées    Coopération bilatérale : Bourita s'entretient avec son homologue libérien    Rabat : Arrestation d'une quadragénaire qui vendait illégalement, des boissons alcoolisées    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    49ème édition du cycle de conférences de la Fondation Attijariwafa bank : Valeurs éthiques et vivre-ensemble au centre des échanges    Le Festival international de musique andalouse à Casablanca    1er numéro du «Bulletin du patrimoine de Marrakech et de sa région»    Journée internationale : La diversité biologique célébrée à Rabat    L'Arabie Saoudite intercepte des missiles visant la Mecque et Djeddah    Service militaire : Le nombre de candidats dépasse toutes les espérances    Casa Transport lance les travaux d'une trémie au niveau de Ghandi    Huawei ne cédera pas à la pression de Washington, assure son fondateur    Les professeurs universitaires annoncent un grève nationale    P&G renouvelle son opération solidaire "Iftar Saem"    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Casablanca-Settat : Destruction de 56 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation    L'ancien ministre RNIste, Taieb Bencheikh, n'est plus    CAN2019. Mascotte, plateforme de vente de billets... l'organisation s'active    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Kylian Mbappé élu meilleur joueur du Championnat français    La CGEM octroie son Label RSE à Géocycle Maroc    Le CESE donne la parole aux citoyens    Abdelhak Zerouali, le maître du monodrame    US – Iran : Téhéran minimise les risques de conflits malgré les menaces américaines    Les sans-papiers protestent à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle    Salon Viva Technology. Quid de l'offre Maroc ?    La Chambre d'agriculture de Draâ-Tafilalet primée en Tunisie    Edito : INDH évolutive    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Et si notre amnésie était dégénérescente… ?    Ramadan et diabète riment obligatoirement avec des dispositions spécifiques    WhatsApp attaqué par Pegasus    Projets d'extension de la SOMACA et de création d'un Institut de formation aux métiers de l'automobile à Casablanca    Mohamed Jalid Les intellectuels marocains ne sont pas suffisamment ouverts sur les médias !    Ces Marocains dits de la 3ème et de la 4ème générations Tiraillés entre l'identité revendiquée et celle attribuée    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    L'humoriste Bassou offre un spectacle captivant au public r'bati    Meknès abrite son premier Festival international du film arabe    Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Album «Talalit»: Une nouvelle naissance pour Timitar et le groupe Inouraz
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 15 - 07 - 2016

Depuis sa formation en 2006, Inouraz qui signifie «espoir» en tamazight nourrit cet élan d'ouverture et multiplie les tournées aux niveau national et international. Et si le périple a commencé pour les quatre membres du groupe sur les sentiers des sonorités, aujourd'hui une voix féminine se joint à eux.
Il y a des musiques comme le pissenlit qui savent s'enraciner dans le sol et laisser, quand il est temps, leurs pompons délivrer de fines aigrettes qui voyagent vers d'autres terres. Le périple se poursuit et d'une naissance à l'autre les champs et les airs s'enjolivent par leurs poussées et départs. Pour le groupe «Inouraz» le voyage initiatique a commencé depuis quelques années. Et si les graines de la culture amazighe demeurent, le cosmopolitisme des sonorités pousse vers d'autres cieux et terres. Qualifier les rythmes de leur musique de spirituel serait tenter de les cantonner dans une case. Les multiples sonorités des instruments se rencontrent, cèdent l'une à l'autre, galopent, s'arrêtent, se rejoignent dans une fluidité naturelle. Les instruments locaux (ribab, loutar, naquouss, tam-tam, guembri...) majestueusement maîtrisés acceptent leurs convives multiples : le daf iranien, le calabass africain, la tabla indienne et les sons de la nature improvisés après une longue quête.
Chaque instrument raconte un bout d'un voyage, la rencontre d'une culture, une fenêtre qui s'ouvre sur l'âme du monde. Depuis sa formation en 2006, Inouraz qui signifie «espoir» en tamazight nourrit cet élan d'ouverture et multiplie les tournées aux niveau national et international. Et si le périple a commencé pour les quatre membres du groupe sur les sentiers des sonorités, aujourd'hui une voix féminine se joint à eux.
Et comme des nomades qui tracent leur chemin sur les dunes du désert, les cinq éléments du groupe poursuivent aujourd'hui leur voyage en explorant les pistes secrètes d'une nouvelle quête. Khalid Berkaoui (percussionniste), Karima Boutadoute (vocaliste), Mustapha Amal (Ribab et Loutar), El Hassan Boumlik (Loutar et Ribab) et Omar Akhatar (guitare classique, basse et guembri) sortent leur nouvel album «Talalit» (Naissance) financé par le Festival Timitar Signes et Cultures. Une nouvelle genèse pour ce groupe qui expérimente pour la première fois le chant comme composante de sa production artistique.
«Ce nouveau projet artistique est réalisé avec Timitar Signes et Cultures. Le groupe Inouraz a toujours été connu par sa musique instrumentale mais nous avons reçu des demandes d'intégrer le chant dans nos productions artistiques.
Chose sur laquelle nous avons travaillé dans cet album en introduisant la voix de Karima, des duos et chants en solo. Tous nos instruments sont acoustiques.
L'album se compose de huit tracks. Les textes sont écrits par Ahmed Baâzi connu sous le nom d'Ahmed Abaâmran», nous explique le fondateur et percussionniste du groupe Inouraz, Khalid El Berkaoui. Parmi les thèmes évoqués dans les textes de cet album nous retenons l'émigration et l'orphelin. Les morceaux instrumentaux de cet album, quant à eux, restent fidèles à l'appel du voyage par l'opus «Amoudou» et à la nature par le morceau «Assif» (Le fleuve).
La sortie de l'album «Talalit» marque un nouveau tournant dans le parcours artistique de ce groupe. La gestation pour donner naissance à cet album en vente a duré quelques mois. D'un voyage à l'autre, d'une naissance à l'autre, le groupe «Inouraz» ouvre une nouvelle lisière pour la lumière que seuls les arts peuvent procurer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.