Des arrestations massives lors de manifestations en Birmanie    Alerte météo : fortes averses orageuses et chutes de neige jusqu'au 2 mars dans plusieurs provinces    Les indices s'enfoncent malgré un léger reflux des taux    Quand l'opposition dénonce la «propagande médiatique» du pouvoir algérien contre le «Hirak»    Algérie : «L'autoritarisme et la politique du fait accompli ne mèneront que vers l'impasse»    Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen    «Un retournement de tendance en Bourse?»    Classe prolétaire    Près de deux millions de Marocains seront alimentés en électricité    «Nidaa Oujda», un appel contre le discours de division    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud    Les arméniens réclament le départ du Premier ministre    Un «mini Maghreb» sans le Maroc et la Mauritanie, une idée aussi incongrue qu'irréaliste    Libye : près de 150 migrants secourus en mer Méditerranée    Le FUS s'offre l'AS FAR à domicile    La sélection nationale participe au Championnat d'Afrique en Egypte    Liga: Barcelone bat le FC Séville et enchaîne    Un acquis important pour relever les défis    Voyages : voici les pays européens prêts à lancer leurs passeports vaccinaux    Delta Holding: Un CA en baisse de 15% en 2020    Le premier radiotélescope du Royaume installé à Marrakech    Présentation du beau livre «Pour une Maison de l'Histoire du Maroc»    «Tout ira bien», nouveau recueil de poèmes de Driss Meliani    Interview avec Selma Benomar, l'ambassadrice du luxe à la marocaine    Plusieurs eurodéputés interpellent Josep Borrell sur la répression et la coercition politiques en Algérie    Mustapha Ramid opéré au lendemain de sa démission    Botola Pro D1 « Inwi » (8è journée): Classement    Maroc-Tunisie: Aboub critique l'arbitrage (CAN U20)    La CAF autorise la programmation des matchs internationaux en Libye    Sahara : la neutralité passive de l'Europe dessert la stabilité et l'intégration régionales, selon un média italien    Transavia, filiale low-cost d'Air France va ouvrir une nouvelle ligne vers le Maroc    Manuels et cahiers scolaires : les imprimeurs gagnent leur bataille pour la préférence nationale    Covid-19 : les Etats-Unis autorisent un troisième vaccin    Températures (par villes) prévues pour le dimanche 28 février 2021    Tendances déco 2021 : Les couleurs à adopter    Le groupe sanguin O, est-ce un rempart contre le Covid-19 ?    Anniversaire : SAR la Princesse Lalla Khadija souffle sa 14ème bougie    Hirak, saison 2: Le Figaro fait le point sur la situation en Algérie    Change : Le dirham s'apprécie face au dollar du 18 au 24 février    Harcèlement sexuel : de nouvelles allégations contre le gouverneur de New York Andrew Cuomo    Voici le temps qu'il fera ce dimanche    Nigeria : 42 personnes relâchées, dont 27 élèves, après un enlèvement dans un pensionnat    CAN U20 : Les tirs de la chance privent le Maroc de la demi-finale !    AS FAR-SCCM (1-1) : Les Militaires rejoints sur la ligne d'arrivée !    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marsa Maroc affiche ses ambitions à l'international: Son activité dans le pays est en nette augmentation
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 07 - 04 - 2017

Le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 2.567 MDH, en hausse de 18% par rapport à 2015. Cette hausse provient principalement de la progression du trafic global traité par Marsa Maroc au niveau national de 3,3%.
«Nous avons l'ambition de nous développer sur le continent». L'intention est exprimée, jeudi à Casablanca, par le président-directeur général de Marsa Maroc, lors d'une conférence consacrée aux résultats financiers de l'entreprise au titre de l'exercice 2016.
Aux yeux de Mohamed Abdeljalil, «les opportunités de développement sont très nombreuses dans le secteur portuaire». Déjà, cette société d'exploitation des ports a identifié des opportunités. «Le principal dossier se situe au Ghana en réponse à un appel d'offres lancé par l'autorité portuaire de ce pays», détaille le PDG de Marsa Maroc en précisant que les résultats devaient être annoncés en mars.
«Nous devrions être fixés sur ce projet en juin», poursuit-il en précisant que 2017 est consacrée à la prospection des opportunités de développement à l'international. Le tout en rappelant les résultats financiers de Marsa Maroc pour 2016.
Progression à deux chiffres
En termes d'activité de l'acteur portuaire, celle-ci est en nette augmentation comme le laissent voir les résultats du groupe au terme de 2016. En détail, le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 2.567 MDH, en hausse de 18% par rapport à 2015.
Cette hausse provient principalement de la progression du trafic global traité par Marsa Maroc au niveau national de 3,3%. Cette progression masque en réalité deux évolutions. La première étant la baisse du trafic de vrac liquide au port de Mohammedia suite à l'arrêt de la raffinerie Samir de 13%.
Quant à la 2ème évolution, elle consiste en la hausse de l'ensemble des autres trafics (conteneurs, vracs solides, conventionnels, TIR et véhicules). Concernant les vracs liquides, ceux-ci connaissent une baisse du volume de 13%, à 10,2 MT, s'expliquant par l'arrêt de l'importation du pétrole brut suite à la fermeture de la raffinerie de Mohammedia. Cependant, les vracs solides connaissent une forte progression du trafic de céréales (+1,4 MT) et aliments de bétail (+0,6 MT) traités par Marsa Maroc suite à la faible production céréalière au Maroc.
Part de marché et nouveaux ports
«Nous ferons de notre mieux pour augmenter notre part de marché», ajoute le PDG de Marsa Maroc ayant amélioré sa part à 64% à fin 2016 et dont le résultat net s'est élevé à 580 MDH, en progression de 55%, sous l'effet de la progression du résultat d'exploitation de 33%. Cette augmentation reflète la hausse du chiffre d'affaires au moment où l'évolution des charges d'exploitation est de 13%.
Ceci étant, le groupe envisage d'être présent dans d'autres infrastructures. «Nous avons l'intention de trouver une place dans les nouveaux ports de Safi et Nador», précise le PDG de Marsa Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.