Conseil de gouvernement à Rabat: ce qui est prévu jeudi prochain    Violence subie par les hommes: les chiffres alarmants du HCP    Contrôles pendant Ramadan: l'ONSSA se mobilise    Fusillade devant un hôpital à Paris: un mort et un blessé grave    Football / Ligue du Gharb : L'équipe «Al Achbal » remporte le tournoi des U12    L'élevage avicole algérien affecté par la fragilité économique et les faiblesses technologiques    Mohamed Benchaâboun : « Il est nécessaire d'encourager la production de vaccins dans les pays en développement »    FRMF : Zakaria Aboub, seul rescapé de la restructuration de la DTN    Ligue des Champions : l'Afrique du nord en force en quarts de finale    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Coronavirus : les déclarations chinoises sur une faible efficacité des vaccins sont un «malentendu»    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    Football : mort d'un joueur après s'être effondré lors d'un match de championnat amateur    Maroc: Cours de change des devises étrangères contre le dirham pour lundi 12 avril    MM. Bourita et Le Drian réaffirment l'excellence des relations bilatérales    La Chine approvisionnera le Maroc de 10 millions de doses de vaccins courant avril et mai    DMG : de fortes averses orageuses et rafales de vent attendues mercredi et jeudi    Les clés de la solidarité pour ouvrir les portes du Ramadan.    Le président de la commune de Louta visé par une enquête    L'Arabie saoudite annonce le début du mois de Ramadan    Raja: ce qu'a dit El Bekkari après la victoire contre Pyramids (CAF)    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    Nadir Yata incarnait une formidable force militante    Tanger: localisation de deux mineurs objets d'un avis de recherche dans l'intérêt des familles    L'Ouganda et la Tanzanie se lient pour la construction d'un oléoduc    Ramadan 2021: voici les horaires de travail dans les administrations au Maroc    Le Sahara marocain plombe la diplomatie algérienne et envenime les relations entre Alger et Paris    Pyramids-Raja: les buts du match (VIDEO)    Liga : Bounou, En-Nesyri et Munir attendus face au Celta Vigo    Selon le FMI, le Maroc sur une bonne trajectoire    Météo au Maroc: le temps qu'il fera ce lundi    Droits des sociétés : Les principales nouveautés    France: stupeur et condamnation après des actes ciblant les musulmans à l'approche du Ramadan    Lois électorales : Feu vert de la Cour constitutionnelle    JSK-RSB (0-0) : Les Berkanais se compliquent la tâche    Tijara 2020 : La formation du capital humain, un véritable levier de développement    Edito : Débat clos    Salé : Voici les lauréats du concours de sculpture métallique monumentale récompensés    Regain de tension dans le Donbass    Nora Iffa, une voyageuse engagée    Melehi et Chebaa à l'affiche    L'écriture poétique et l'esprit de l'amour… !    "L'Oiseau bleu " de Mouha Ouhdidou, Grand Prix du Festival national du court-métrage d'Oujda    Classement Forbes : deux Marocains parmi les milliardaires africains en 2021    Agence Bayt Mal Alqods : les lauréats du concours "Les couleurs d'Al Aqsa" primés    Le Maroc à l'OMC: La révolution contre les déchets plastiques aura-t-elle lieu ?    Covid-19/Maroc : Séance commune des deux chambres du parlement lundi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marsa Maroc : Le titre séduit les investisseurs
Publié dans Les ECO le 02 - 01 - 2017

La valeur Marsa Maroc performe sur la Bourse de Casablanca, encouragée par les solides fondamentaux du groupe, et ses bonnes perspectives tant au niveau national qu'international.
Le titre Marsa Maroc poursuit sa lancée sur la place casablancaise. En effet, la valeur gagne 80% en performance depuis son premier jour de cotation, jusqu'à l'heure où nous mettions sous presse vendredi dernie. Ainsi, le cours de ladite valeur est passé de 65 DH à 117 DH, en deçà de son plus haut de l'année, 120 DH. D'après les analystes que nous avons contactés, le comportement boursier de Marsa Maroc revient notamment aux bonnes perspectives dont bénéficie le groupe, ainsi qu'à ses solides fondamentaux. Ce qui rend le titre assez convoité par les investisseurs. D'après les mêmes analystes, ce dernier connaîtra une baisse par rapport à son plus haut de l'année 2016, pour débuter l'année 2017 sur un cours d'environ 115 DH.
De bons agrégats financiers
Au niveau des résultats semestriels, le chiffre d'affaires consolidé réalisé par Marsa Maroc à fin juin 2016 a atteint 1,27 MMDH contre 1,037 au cours de la même période de l'année 2015, enregistrant une hausse de 23%. Cette embellie revient notamment à la modification du mix produit en faveur de trafics plus rémunérateurs tels que le conteneur et les produits raffinés. De son côté, le résultat d'exploitation s'est apprécié de 52% à 430 MDH au premier semestre de l'année 2016. Ce résultat tient compte d'une augmentation des charges de personnel de 37% à fin juin 2016, due principalement à l'octroi d'une prime à l'occasion de l'introduction en bourse d'un montant de 75,6 MDH, et à une revalorisation salariale de 15,4 MD. Retraitée de ces deux effets, la hausse des charges de personnel s'établirait à 4%. Au final, le résultat net consolidé s'est établi à 286 MDH à fin juin 2016 contre 224 MDH à fin juin 2015, marquant une hausse de 28%. Du côté de l'activité, le trafic global des marchandises traité par Marsa Maroc s'est établi à 18,5 millions de tonnes à fin juin 2016, soit le même niveau réalisé au terme du premier semestre de 2015. Toutefois, hormis le trafic des vracs liquides qui est en baisse de 24%, le trafic des autres segments de marchandises a augmenté de 13%. Autre indicateur reflétant les bons agrégats financiers du groupe d'après les analystes, le niveau de la dette négative et une réserve de cash avoisinant les 600 MDH, mais également l'évolution des capitaux propres consolidés de Marsa Maroc qui sont passés de 2,637 MMDH (2013) à 2,731 MMDH (2014) pour finalement ressortir à 2,812 MMDH en 2015, reflétant encore une fois les bonnes assises financières du spécialiste des opérations portuaires. D'après les analystes, la bonne situation financière de Marsa Maroc vient appuyer la capacité de l'entreprise à mobiliser des fonds rapidement et à un taux intéressant. Ainsi, le marché dans son ensemble reste attentiste quant à la publication des résultats annuels de Marsa Maroc, qui viendront sans doute confirmer la bonne santé du spécialiste portuaire.
De bons indicateurs boursiers
Bénéficiant d'une bonne tenue de son cours boursier et d'appréciables fondamentaux, les analystes recommandent de conserver la valeur Marsa Maroc dans les portefeuilles. Autres éléments appuyant cette décision, la politique de dividende de Marsa Maroc, qui a historiquement versé des dividendes en tenant compte des besoins de financement nécessaires à son programme d'investissement ainsi que des besoins de son actionnaire. Le dividende par action a connu une hausse, passant de 32 DH par action au titre de l'exercice 2013 à 40 DH (avant division de la valeur nominale) par action au titre de l'exercice 2014. En 2015, le dividende distribué s'est quant à lui établi à 882 MDH, soit un dividende par action de 120 DH par action (avant division de la valeur nominale). Ainsi, le rendement de dividende du groupe a pu marquer une hausse exceptionnelle de 18% en 2015. D'après les analystes de la place, le rendement de dividende tourne historiquement autour de 5% ou 6%, restant supérieur au marché qui, lui, oscille autour de 4%.
Renforcement du positionnement
Par ailleurs, le spécialiste portuaire compte poursuivre sa stratégie de développement et de renforcement de sa position de leader sur le marché portuaire, notamment via la nouvelle concession du terminal à conteneurs à Agadir, à travers une filiale détenue à 51%, et dont l'activité a démarré le 1er septembre 2016. De même le terminal à conteneur du port de Casablanca a démarré en octobre dernier. Du côté des perspectives toujours, Marsa Maroc prévoit la mise en exploitation du terminal à conteneur 3 au port de «Tanger Med 2», attendu pour 2019. Marsa Maroc poursuit la mise en œuvre de son plan stratégique à travers la prospection de nouvelles opportunités de développement au niveau national et au niveau régional. Pour rappel, Marsa Maroc a été présélectionné dans un appel d'offres en vue de l'exploitation d'un port spécialisé dans le vrac au Ghana.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.