OPCVM : Plus de 939 MMDH de souscriptions en 2020    Maroc/Météo : Temps assez chaud ce mardi 3 août    Tokyo 2020 / Athlétisme : Première médaille d'or pour le Maroc grâce à Soufiane El Bakkali    Adjudications: Hausse de 46,2% des émissions du Trésor en 2020    La canicule sévit en Grèce, les vagues de chaleur se font fréquentes en Europe    Covid-19/ Casablanca : Reportage au cœur des services de réanimation du CHU Ibn Rochd    Hommages olympiques du roi Mohammed VI à Soufiane El Bakkali après son sacre    Eagle Hills livre la première phase de « Rabat Square »    Le Parlement Jeunesse du Maroc tient sa 3ème session législative    Israël accuse et menace l'Iran qui rejette toute implication    Lancement du Guide de la procédure d'extradition    Le Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre des Etats-Unis reçu par le ministre chargé de l'Administration de la Défense Nationale    JO-2020 : El Bakkali offre au Maroc l'Or olympique    Une coupe spectaculaire... sur les traces de la Botola    Dissolution de la direction technique nationale et gel de toutes les activités    Rabat/plage des Oudayas : Le surf de plus en plus populaire (Reportage)    Amrani met en exergue les choix visionnaires de Sa Majesté le Roi    Baisse des revenus des sociétés de financement en 2020    Ministère de l'Economie, des Finances et de la réforme administrative. Un nouvel organigramme entre en vigueur    Pfizer et Moderna augmentent le prix de leurs vaccins contre le Covid    L'intérieur dément les allégations sur la désertion des Forces auxiliaires à Sebta    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur    Fatima Regragui tire sa révérence    Le groupe marocain Asif est de retour avec « Balbala »    Couvre-feu à 21H, interdiction des déplacements, fermeture des salles de sport...le gouvernement annonce de nouvelles restrictions    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    Chambres professionnelles : plus de 12.000 candidats aux élections    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Sites marchands/e-marchands. Les transactions par cartes bancaires atteignent un chiffre record    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 2 août 2021 à 16H00    L'ancien maire de Marrakech, Omar Jazouli, tire sa révérence    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    JO de Tokyo : « L'or » de la vérité a sonné    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



760 KG de haschisch dans un camion militaire espagnol
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 11 - 2002

Le véhicule de l'armée espagnole transportant la drogue, pour une valeur équivalente à 20 millions de DH, a été démasqué au port de Mellilia en partance pour Almeria. Le lobby militaire espagnol est le principal bénéficiaire de l'économie grise et des trafics en tous genres sur les présides. Des intérêts et des privilèges qui expliquent la montée en puissance de la pression de ce lobby sur le pouvoir central madrilène.
Le gouvernement espagnol est confronté à un nouveau scandale qui touche son armée. La découverte, lundi, dans le port de la ville occupée de Melillia, d'un camion militaire espagnol chargé de 760 kilogrammes de Haschich est une affaire qui risque d'avoir de graves conséquences et de révéler d'autres secrets sur les comportements douteux des généraux espagnols.
En effet, dans l'après-midi du lundi, vers quinze heures, la garde civile en poste dans le port de la ville spoliée de Melillia a intercepté un camion de l'armée espagnole qui se s'apprêtait à quitter la ville à destination de la péninsule alors qu'il était chargé de 760 Kg de résine de Cannabis.
La drogue transportée par le camion militaire a été détectée par un chien de la garde civile du port dans un contrôle ordinaire qui est habituellement réalisé sur des véhicules qui embarquent de ce port vers la péninsule.
Le Haschich était dissimulé dans des sacs de sport couleur kaki qui étaient cachés sous des vivres que ce camion transportait pour le compte du régiment des ingénieurs numéro huit. Aussi, faut-il mentionner que le camion allait embarquer à bord d'un navire de l'armée pour partir à Almeria où le régiment en question allait exercer des manœuvres militaires. Le camion intercepté devait servir pour le compte de la cuisine, ont affirmé des sources militaires à l'agence EFE.
Selon des informations recueillies sur place, un juge d'instruction s'est immédiatement déplacé au port de Melillia pour se charger de l'affaire. L'enquête a été confiée à l'unité de la police judiciaire du commandement de Melillia qui est désormais chargée de déterminer les responsabilités et de retrouver les mandataires de cette tentative de trafic de drogue.
Cette affaire est de nature à déclencher l'éclatement d'une suite de scandales puisqu'elle met à nu l'existence d'un grand trafic au sein des commandements militaires des deux villes occupées de Sebta et Melillia. An fait, la présence influente des militaires dans les deux présides et la nature spécifique des deux enclaves a permis aux responsables militaires en poste de se transformer en des barons des trafics toutes branches confondues.
Bénéficiant du fait qu'ils contrôlent les pseudo-frontières existant avec le Maroc et toute la zone côtière, ils se sont impliqués dans les trafics de la drogue et dans l'organisation des opérations d'immigration clandestine. Rappelons qu'à maintes reprises, des soldats espagnols avaient été impliqués dans des affaires de trafic de personnes humaines et ce à Sebta comme à Melillia, en permettant le passage à des sub-Sahariens à travers les fameuses clôtures construites le long des frontières coloniales. Mais, à chaque fois, les personnes concernées étaient remises à leur commandement militaire et n'étaient pas présentées à la justice. La question qui s'impose, après l'éclatement de ce scandale du trafic de drogue dirigé par les militaires espagnols, est de savoir si le gouvernement populaire dirigé par José Maria Aznar permettrait que l'enquête judiciaire puisse aller jusqu'au bout pour déterminer les vrais coupables ou se mobilisera-t-il pour protéger, comme d'habitude, l'armée et ses généraux afin de "limiter les dégâts". Car, l'implication des officiers supérieurs est évidente. Et nul ne peut croire qu'une quantité aussi importante de drogue puisse pénétrer dans la ville, être acheminée vers une caserne militaire, et gardée dans l'enceinte militaire quelques jours jusqu'au jour de départ vers la péninsule pour des prétendues manœuvres militaires, pour être ensuite chargée dans un camion militaire faisant partie d'un convoi, sans que le commandement ne soit impliqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.