La Commission régionale des droits de l'Homme de Casablanca-Settat tient sa deuxième réunion ordinaire    Les vols directs entre le Maroc et Israël commencent dans les deux mois à venir    Galerie Living 4 Art: Une exposition collective de 19 artistes peintres    Agence Bayt Mal Alqods : les lauréats du concours "Les couleurs d'Al Aqsa" primés    Stupeur et condamnation en France après des actes ciblant les musulmans    Les Ligues régionales de football en réunion à Laâyoune : Les présidents pour un 3e mandat du président actuel de la FRMF    Covid-19: la troisième vague sera plus féroce que la deuxième, estime un expert en systèmes de santé    Classement Forbes : deux Marocains parmi les milliardaires africains en 2021    Justice: avec la pandémie, le secteur contraint d'accélérer les réformes    La prestation d'Achraf Hakimi contre Cagliari    Future débâcle des Lions de l'Atlas : La procédure habituelle est lancée    Footballeurs marocains de l'étranger : Hamdallah convoqué devant la Commission de Discipline de la Fédération saoudienne    Covid-19: En France, la vaccination ouverte dès lundi aux 55 ans et plus    Salé: un policier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un repris de justice dangereux    Ligue des champions : Le Zamalek accuse Attarajji et le Mouloudia d'entente illicite    Adoption d'un nouveau statut pour les enseignants chercheurs : Le démenti du ministère de l'Education    En Algérie, la pénurie d'huile à l'origine de scènes de chaos et de files d'attente interminables    Interview avec Me Mohammed Mehdi Salmouni Zerhouni: "Le projet de la loi n°95/17 me semble être contraire à la Constitution"    L'Association marocaine des droits des victimes tient son assemblée générale constitutive    «Des assassinats au goutte-à-goutte» : l'ONU condamne des exécutions extrajudiciaires au Tindouf opérées par l'Algérie    Relance économique: la nouvelle charte de l'investissement, un dispositif suffisant ?    Nigeria : des djihadistes attaquent des installations humanitaires    L'Association marocaine des droits des victimes, contre l'impunité et la complaisance envers les bourreaux    LDC Afrique : Les 8 équipes qualifiées pour les quarts de finale    Hamdaouia, les flammes d'une belle âme    Théâtre: Fedwa Misk et nos mères    OCP Africa et la BID au chevet de la riziculture ivoirienne    Combien y a-t-il de végans au Maroc ?    Le Maroc à l'OMC: La révolution contre les déchets plastiques aura-t-elle lieu ?    Covid-19 : Bientôt, le Maroc recevra 10 millions de doses du vaccin de Sinopharm    Réforme électorale : la Cour constitutionnelle inflige un revers au PJD, qui s'insurge    Développement du sourcing local: Marjane Holding s'engage auprès des industriels locaux    Contribution professionnelle unique: La DGI annule les pénalités de dépassement des délais d'inscription au-delà du 4 avril    Météo Maroc: les températures en hausse ce dimanche 11 avril 2021    Heure légale GMT. Marocains, n'oubliez pas de régler vos montres !    Hamid El Aouni brigue un second mandat à la tête de la FRMSPSH    Covid-19/Maroc : Séance commune des deux chambres du parlement lundi    Liga: Real Madrid bat FC Barcelone 2-1 et s'empare du fauteuil de leader    19è festival du film éducatif de Fès : ''Hakakech'' remporte le prix de l'œuvre complète    La France, un «ennemi traditionnel et éternel», fulmine un ministre algérien    Somalie : un kamikaze se fait exploser, au moins six morts    Exemption de visa : Le journal colombien El Tiempo promeut le Maroc comme destination touristique post-pandémie    La BM disposée à apporter son appui financier et technique aux différents chantiers de réformes lancés par le Maroc    Covid-19: Otmani attendu lundi au Parlement    Lois électorales: la Cour constitutionnelle a tranché    Marrakech : Une vente aux enchères d'oeuvres artistiques en hommage à l'artiste peintre Mohamed Melehi    Lamiaa Chraibi, productrice: "L'inégalité du genre dans l'industrie du film est systémique et non pas un simple phénomène "    Tourisme patrimonial : Volubilis mènera son expérience «phygital»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Religion : Le Compagnon du Prophète, `Umayr Ibn Sa`d Al-Ansârî
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 25 - 11 - 2002

Nous vous proposons dans cette section de brèves présentations de quelques compagnons, qui ont grandi dans l'Ecole du Sceau du Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur Lui, et qui ont puisé dans la lumière de sa guidance.
`Umayr Ibn Sa`d se retrouva orphelin alors qu'il était encore très jeune. Son père mourut, laissant sa mère et lui- même, pauvres et démunis. Puis sa mère se remaria avec l'un des hommes les plus riches de Médine. Il s'appelait Julas Ibn Suwayd de la puissante tribu des Al-Aws. Julas veillait attentivement sur `Umayr et de son coté `Umayr l'aimait autant qu'un fils s'accorde à aimer son père. Il en oublia ainsi qu'il était orphelin.
Au fur et à mesure qu'`Umayr grandissait, l'affection et la tendresse de Julas à son égard grandissaient également. Julas était particulièrement frappé de l'intelligence qu'`Umayr manifestait dans ses affaires ainsi que de son comportement empreint d'honnêteté et de loyauté. `Umayr embrassa l'islam, alors qu'il avait à peine dix ans. La foi trouva en son tendre cœur un refuge sûr et pénétra tout son être. Bien que très jeune, il ne manquait jamais d'accomplir, en son heure, la prière dirigée alors par le noble Prophète (Paix et Bénédiction de Dieu sur Lui). On le retrouvait souvent au milieu des fidèles du premier rang, aspirant à ce repentir promis à ceux qui se hâtent de bonne heure vers les mosquées et s'assoient dans les premiers rangs. Sa mère se réjouissait la première de le voir ainsi aller à la mosquée et en revenir tantôt seul, tantôt accompagné de son mari. Les journées d'Umary se déroulaient ainsi, sans aucun souci dans le calme et la satisfaction. Pourtant cette situation idyllique ne pouvait durer infiniment et `Umayr allait bientôt devoir affronter une bien dure épreuve pour un garçon de son âge, une épreuve qui bouleversera l'atmosphère paisible et aimante de son foyer et ébranlera l'immuabilité de sa foi. Lors de la neuvième année après l'Hégire, le Prophète (Paix et Bénédiction de Dieu sur Lui) fit part de son intention de mener une expédition militaire contre les forces byzantines situées à Tabuk. Il ordonna donc aux musulmans de se préparer. Or, d'ordinaire, lorsque le Prophète (Paix et Bénédiction de Dieu sur Lui) envisageait une campagne militaire, il ne donnait aucun détail sur ses intentions ou encore se dirigeait dans la direction opposée à sa réelle destination. Il agissait ainsi pour des raisons de sécurité afin de prendre à contre-pied les espions de ses ennemis. Il ne le fit pas lorsqu'il annonça l'expédition sur Tabuk, peut-être à cause de la distance conséquente qui séparait cette dernière de Médine, des difficultés énormes qui étaient à prévoir ainsi que de l'écrasante puissance de l'ennemi. D'importantes préparations furent nécessaires à cette expédition.
En dépit du fait que la saison estivale s'annonçait et que ces vagues de fortes chaleurs généraient fatigue et langueur, malgré le début de la période des récoltes, les musulmans répondirent avec enthousiasme à l'appel du Prophète (Paix et Bénédiction de Dieu sur Lui) et se mirent activement à la préparation de l'expédition. Il y avait un groupe d'hypocrites qui extérieurement avaient fait allégeance à l'islam, mais qui à l'intérieur d'eux-mêmes n'y croyaient pas. Ils critiquaient et tentaient d'affaiblir la motivation des musulmans. Ils allaient même jusqu'à ridiculiser le Prophète (Paix et Bénédiction de Dieu sur Lui) lors de leurs assemblées privées. L'incrédulité et la haine étaient scellées dans leurs cœurs.
Un jour, très peu de temps avant que l'armée ne se mette en marche, le jeune `Umayr Ibn Sa`d rentra chez lui après avoir accompli la prière à la mosquée. Il était tout excité. Il venait, en effet, d'être témoin de la générosité et de l'esprit de sacrifice spontanés qui animaient les Musulmans dans leurs préparatifs de l'expédition. Il avait vu les femmes des Muhajirin et des Ansars offrir leurs bijoux et leurs parures pour acheter l'approvisionnement et l'équipement des soldats. Il avait vu Othman Ibn Affan, que Dieu soit satisfait de lui, remettre au Prophète (Paix et Bénédiction de Dieu sur Lui) une caisse contenant près d'un millier de dinars-or ainsi qu'Abdur Rahman Ibn Awl porter sur ses épaules deux cents awqiyyah en or et les placer devant le noble Prophète (Paix et Bénédiction de Dieu sur Lui).
• Abdul Wâhid Hâmid


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.