Kénitra : Réception en l'honneur des MRE    La Bourse de Casablanca clôture ses échanges en hausse ce jeudi    Immobilier : Mubawab Advisory annonce le lancement du Landscape Digital    Aérien : L'ère des billets à 10 euros est révolue, selon le patron de Ryanair    L'ambassadeur de Chine au Maroc : La Visite de Nancy Pelosi à Taïwan, « un évènement grave qui viole le principe d'une seule Chine »    Maroc/Covid-19: le dernier bilan de ces dernières 24 heures    Officiel : Vahid Halilhodzic demis de ses fonctions    Le Maroc, un partenaire stratégique « fiable et influent » au Proche-Orient et en Afrique    Colonies de vacances au profit des enfants d'Al-Qods à partir du 12 août    Saad Lamjarred profite pleinement de ses vacances au Liban (VIDEO)    Paulino Ros : «Les Marocains en Espagne ont changé la société et l'économie en mieux» [Interview]    La Colombie rétablit ses relations diplomatiques avec la RASD    Ukraine: 168è jour de guerre, inquiétudes sur la centrale nucléaire de Zaporijjia    Royaume-Uni: arrestation d'un des « Beatles » présumés de l'Etat islamique    Coopération militaire: l'axe Bamako-Moscou se renforce    Etude : Quand le changement climatique aggrave les maladies infectieuses !    Syrie : Offensive de l'armée sur la ville de Tafas    Panama : L'art culinaire marocain en vedette    5èmes Jeux / Solidarité Islamique / Turquie /Handball : Elimination de l'équipe nationale    Sport et éducation: La FRMSPH et l'ONEE pour un sport inclusif de l'environnement durable    Supercoupe UEFA : Le Real bat l'Eintracht et s'adjuge le Trophée    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Une rencontre de communication au profit des MRE à Khénifra    Autoroutes: ADM rappelle l'interdiction de rouler ou de s'arrêter sur la Bande d'Arrêt d'Urgence sauf en cas d'extrême urgence    Autoroutes: ADM rappelle l'interdiction de rouler ou de s'arrêter sur la bande d'arrêt d'urgence    Déradicalisation : Comment le Royaume gère ses détenus extrémistes ?    Casablanca : Une infirmière arrêtée pour corruption et remise de faux certificats médicaux    Chichaoua : Un homme découvert mort... Une enquête est ouverte    Mariage des mineures : il est temps d'abroger l'article 20 de la Moudawana    Perspectives économiques mondiales et inflation : Le Maroc reste malgré tout optimiste    Interview avec Hicham Lasri : « La majorité des films marocains sont des soap opéras »    Journées portes ouvertes à la SNRT : Des associations MRE témoignent de la promotion de la culture amazighe    Oussama Almouhandiz, un maquilleur cinémato-graphique à la quête de renommée mondiale    Ifrane : 22 sorbas au festival régional de Tbourida de la zaouïa de Sidi Brahim    Gucci Beauty fait sensation avec sa gamme de make-up pour peau foncée    2023 sous le signe du social    Banques: les créances en souffrance de près de 85 milliards de dirhams en 2021    Jeux de la solidarité islamique : 4 médailles de bronze pour le Maroc dans le sport-boules    L'apport des MRE au développement local mis en exergue à Kénitra    Football : La CAF annonce une Super Ligue africaine dès août 2023    Medradio à ses auditeurs : Grand Merci !    BCIJ: Interpellation à Tétouan d'un partisan de "Daech" très actif sur les réseaux virtuels    Washington révèle un plan iranien pour assassiner un ex-haut responsable américain    Les consulats français continuent « d'humilier » les Marocains en refusant à les demandes de visas    Casablanca : Une Journée nationale du migrant axée sur les Marocains du monde    Football : La FRMF et Halilhodžić discutent du départ du sélectionneur du Maroc    Oscars 2023: lancement d'un appel à candidatures pour sélectionner le long-métrage qui représentera le Maroc    PLF-2023 : La langue amazighe, une priorité gouvernementale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lettre ouverte à mes enfants
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 27 - 07 - 2017


Que Dieu bénisse notre patrie !
Chers Merieme, Zineb, Aida et Ali,
Je vous écris aujourd'hui pour vous parler de notre pays, le vôtre, celui que vous léguerez à vos enfants inchallah. Je vous écris pour vous parler du Maroc, notre patrie, notre nation. Ce Royaume millénaire qui a su traverser les siècles et survivre à toutes les perturbations que le monde a connu. Je ne vous parlerai pas d'histoire, je sais que cela vous ennuie. Vous faites partie d'une génération qui a horreur de regarder en arrière. De plus, vous êtes à un âge où l'on préfère conjuguer au futur et on déteste revenir sur le passé. Je ne vous parlerai donc que du futur.
Mais un petit aperçu sur notre vécu s'impose. Notre pays se trouve géographiquement dans une situation assez particulière. Il a deux façades maritimes : la Méditerranée et l'Atlantique.
Il fait face à l'Europe vers le Nord, il a un prolongement africain vers le Sud et il a le monde arabe à sa droite. Il est donc normal qu'il fasse l'objet de beaucoup de convoitises dans un monde qui se déchire pour le moindre intérêt économique et pour toute position stratégique. Le Maroc, aussi, et surtout, détient le plus grand gisement mondial de phosphates avec plus de 70% des réserves mondiales. Et les études récentes ont démontré que le phosphate deviendra la matière la plus convoitée au monde à l'aube de 2030. Les terres agricoles mondiales sont arrivées à un niveau d'épuisement des sols qui commence à devenir une sorte de menace pour l'avenir de l'humanité. Savez-vous, mes chers enfants, que plus de 40% des terres censées être cultivables dans notre planète ne le sont plus et que, aujourd'hui, plus d'un milliard de personnes souffrent de la famine? Vous pouvez donc imaginer à quel point les phosphates marocaines sont importantes pour le monde. Et là, je vais vous imposer, quand même, un petit retour sur l'histoire. Mais je serai bref. Jusqu'en 1999, le Maroc était un pays essentiellement agricole. Il comptait sur la pluie pour faire une bonne année économique. Il vendait ses phosphates à l'état brut à un prix assez modéré et n'avait d'ambition que la stabilité interne et la préservation d'un équilibre dans ses relations avec les puissances mondiales.
Mais il y a dix-huit ans, le Roi Mohammed VI a accédé au Trône. Son arrivée à la tête du pays avait coïncidé avec le début de mutations internationales qui ont bouleversé tous les équilibres politiques et surtout économiques. En Roi visionnaire, ayant pour responsabilité essentielle d'assurer la pérennité de la Nation marocaine, de garantir la souveraineté de l'Etat et de préserver les intérêts du pays, le Souverain a opté pour une stratégie révolutionnaire à rythme accéléré pour faire face à une donne mondiale en mutation permanente où toutes les puissances traditionnelles et nouvelles se font une guerre sans merci pour leurs intérêts respectifs et pour lesquels elles sont prêtes à écraser tout le monde. Notre Roi a adopté une stratégie basée sur deux axes : profiter de cette compétition mondiale à l'échelle nationale au lieu de la subir et œuvrer à la promotion d'une coalition continentale pour constituer un bloc fort ayant la capacité de gérer les intérêts du continent en position de force face aux puissances économiques mondiales. C'est ce qui s'illustre, mes chers enfants, par la création des infrastructures et autres chantiers au Maroc qui ont fait que les grandes puissances industrielles sont entrées en compétition pour s'y installer (ex: Tanger Med avec l'usine Renault suivie de Peugeot puis d'autres constructeurs et maintenant l'arrivée des investisseurs chinois pour y créer une ville industrielle...). Ainsi, et au lieu que les puissances voient dans notre pays un marché de consommation pour lequel elles vont se bagarrer, on les a poussées à se bagarrer pour y investir. Pendant ce temps-là, le Maroc, lui, tissait toute une trame d'intérêts économiques en Afrique subsaharienne en y investissant à fond. Ce qui lui a permis de prouver à ses frères qu'il est un pays sérieux dans sa quête de coalition des forces africaines. Sa crédibilité lui a permis, d'ailleurs, de renforcer ces relations et de couronner son œuvre par un retour magistral dans sa famille institutionnelle africaine.
Maintenant, je voudrais vous parler des phosphates. Comme je vous ai déjà expliqué, les réserves du phosphate marocain constituent l'avenir de l'alimentation mondiale. Et la sécurité alimentaire est la chose la plus importante pour les stratèges du monde entier. Le Souverain marocain a opté pour une politique continentale qui vise à faire profiter ses frères africains des phosphates marocains pour assurer la sécurité alimentaire dans cette partie du monde. Car, quand on est autonome sur le plan alimentaire, on peut aller de l'avant et travailler pour se développer à tous les niveaux.
Mais, vous pouvez imaginer qu'il existe des adversaires à cette politique d'émancipation nationale et continentale dirigée par le Roi de notre pays. Il existe des puissances qui cherchent à mettre la main sur les gisements marocains et, aussi, à maintenir le continent africain en état de dépendance alimentaire. Cela explique beaucoup de manigances et d'intrigues auxquelles nous assistons aujourd'hui et qui visent à déstabiliser le Royaume pour détourner son attention de ses objectifs et de le pousser à abandonner sa politique de développement national et continental. Longuement contrarié sur la cause du Sahara marocain sans résultat puisque les Marocains ont toujours démontré leur union indéfectible autour de cette question, et n'ayant pas sombré dans l'instabilité suite au plan du prétendu Printemps arabe, aujourd'hui on cherche à perturber sa marche à travers d'autres moyens dont une prétendue révolution au Nord que l'on ne cesse d'attiser de l'extérieur du Royaume dans l'espoir de le voir s'incliner devant les intérêts internationaux.
Mais le Maroc, mes chers enfants, et l'histoire l'a prouvé, est un pays qui a une particularité qui fait de lui une nation millénaire : il est fort de la solidarité et de l'intelligence de ses enfants. Les Marocains ont toujours fait preuve d'abnégation face aux intérêts généraux de la nation et ont toujours intelligemment réagi face aux intrigues de ses adversaires.
Je tiens donc à vous dire qu'il est de votre responsabilité de pérenniser la culture de la fierté d'être marocain, d'inculquer à vos enfants les mêmes principes d'union nationale que je vous ai inculqués et d'œuvrer à ce que votre pays maintienne le cap dans son avancée vers la prospérité et la quiétude qu'il mérite de par son histoire et de son potentiel.
Que Dieu vous bénisse
Que Dieu bénisse notre Patrie
Que Dieu bénisse notre Roi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.