Fête du trône : les vœux du roi Felipe VI d'Espagne    Fête du Trône : Plusieurs édifices emblématiques du Canada illuminés aux couleurs du drapeau marocain    Maroc: Le dirham s'apprécie de 0,20% face au dollar du 23 au 28 juillet (Bank Al-Maghrib)    Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit le Wali de Bank Al-Maghrib    Youssoufia : Sessions de formation à partir du 02 août sur le rôle des coopératives dans l'économie sociale    Le Roi d'Espagne félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    France: plus de 200 mille manifestants conte le pass sanitaire    Fès: la salle omnisports 11 janvier transformée en centre de vaccination    Compteur coronavirus : 7.529 nouvelles infections, le nombre des cas actifs dépasse les 51.000 personnes    Maroc : la découverte d'un biface acheuléen jette une nouvelle lumière sur la préhistoire de l'Afrique du Nord    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La vérité sans détours : Nos adversaires cherchent à porter atteinte à ce qui fait notre force
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 17 - 08 - 2017

Il est temps de dire les choses telles qu'elles sont. Arrêtons de maquiller les discours et d'opter pour des détours au lieu d'expliquer les choses avec la clarté qui s'impose en ces temps de turbulences provoquées.
Il est une situation aujourd'hui qui n'est pas normale où une partie dit les choses telles qu'elle a envie de les dire et que l'autre est astreinte à un silence auto-imposé. Pendant que le Royaume subit des attaques de partout, des voix minoritaires s'élèvent pour fustiger tout le système marocain et accaparent le discours public avec la complicité passive de tous ceux qui savent mais qui ne s'expriment pas. N'ayant pas le courage de manifester leur désaccord avec les snobs du militantisme droit-de-l'hommiste et du discours prêt-à-porter qu'une minorité véhicule dans les réseaux sociaux et leurre, de ce fait, une masse avide de discours. L'équation est simple : une minorité qui œuvre à détruire cette nation pour des ambitions individuelles ou qui le fait parce qu'elle est intéressée ou encore parce qu'elle est instrumentalisée, agit en toute liberté de marge de manœuvre car, en face, il existe un complot du silence qui n'est pas sain et peut mener le pays vers la dérive. Car la minorité en question a créé une sorte de bulle de protection de son discours en inventant un slogan selon lequel : ou tu es avec elle ou tu es juste un agent du régime (baltaji, 3ayach, 7aya7, etc.).
Maintenant, ayons le courage de dire les choses telles qu'elles sont : Oui, il existe un complot visant ce pays. Pourquoi? C'est une chose que j'ai déjà traitée par le passé et je n'ai pas l'intention d'y revenir. Aussi, je me contenterais de dénoncer le comment on s'y prend du côté de ceux qui exécutent ce plan.
En fait, plusieurs tentatives de déstabilisation ont visé le Royaume par le passé. Toutefois, il s'est avéré clairement que le Maroc n'est pas une cible facile et qu'il est assez solide pour y faire face.
Mais pourquoi le Maroc est-il aussi résistant ? La conclusion à laquelle on est parvenu du côté adverse est que la spécificité du Maroc réside dans cette union spéciale existant entre la monarchie et le peuple. C'est aussi clair et simple. De ce fait, toute tentative de déstabilisation du Royaume passe impérativement par l'attaque de ce pilier si fort et si résistant.
La force du Royaume réside dans la force de sa monarchie. On le sait du côté des adversaires du Maroc. Mais cette monarchie est forte car elle est à la fois incontestablement légitime et elle œuvre à la bonne marche et au développement du pays.
Comment les ennemis du Maroc s'y prendraient-ils donc pour déstabiliser le Royaume si ce n'est par l'attaque de sa monarchie?
Il suffit d'analyser leurs agissements et leurs discours pour y déceler les grandes lignes d'un complot visant la monarchie marocaine à travers l'attaque de sa légitimité.
Cette monarchie est basée non seulement sur une légitimité mais plutôt sur cinq : la légitimité historique (près de cinq siècles de la dynastie alaouite et plus de douze siècles de monarchie au Maroc) ; la légitimité religieuse (le Roi est Commandeur des croyants, une donne enracinée dans la culture marocaine et même au-delà de nos frontières et qui est annuellement renouvelée par le serment d'allégeance) ; la légitimité constitutionnelle ; la légitimité populaire (le Roi du Maroc bénéficie de l'amour et de la vénération unanimes du peuple marocain) ; la légitimité contextuelle (le peuple marocain est convaincu unanimement que son Roi est l'unique garant réel de son unité et de sa pérennité en tant que Nation multiculturelle et multiethnique dans un contexte régional et mondial très difficile).
Les adversaires du Maroc sont conscients de la difficulté de leur entreprise anti-marocaine en l'existence d'une monarchie aussi forte basée sur ces cinq piliers de légitimité. Ils ont donc entamé une stratégie d'attaque de ces cinq piliers.
Aussi, dans le discours de certaines mouvances et certains acteurs agissant dans leur giron de manière apparente et non apparente parfois, on décèle les signaux de l'existence d'une stratégie étudiée et planifiée d'attaque de la légitimité de la monarchie marocaine.
À propos de la légitimité historique, ils distillent de temps à autre un discours révisionniste de l'histoire de la monarchie marocaine en essayant de porter atteinte à l'image des Sultans marocains à travers l'histoire. Pour ce qui est de la légitimité religieuse, leur travail est multiforme : fomenter des courants intégristes, tenter de faire émerger des leaderships islamistes à vocation religieuse et non seulement politique, attaquer le soufisme marocain en le qualifiant de déviation de la religion islamique, etc. S'agissant de la légitimité constitutionnelle, la décrédibilisation systématique de la Constitution marocaine est une démarche flagrante que l'on retrouve dans le discours médiatique de manière récurrente parfois de façon frontale et généralement de manière à peine déguisée sous forme de discours soi-disant avant-gardiste et droit-de-l'hommiste. Pour ce qui est de la légitimité populaire, elle est attaquée par un discours nihiliste qui consiste à se cacher derrière la monarchie à chaque fois que le pays fait face à des problèmes (quand ça marche, c'est eux et quand il y a des problèmes on essaye de mettre en avant le Roi et son entourage.
Il reste la légitimité contextuelle, ils essaient de fomenter des situations conflictuelles et tenter de s'ériger en solution dans la finalité de se substituer à la monarchie dans l'esprit du citoyen qui est convaincu et qui croit profondément que la monarchie est son recours devant les problèmes auxquels le pays est confronté.
Je ne voudrais nullement décortiquer davantage en ce qui concerne les manipulateurs et ceux qui mènent le jeu dans cette stratégie. Il n'est nul besoin car il suffit de voir, à partir de cette analyse, ce qui se passe autour de nous sous un nouveau focus pour se rendre compte de leur identité.
L'essentiel est que, malgré leurs manigances et leur intrigue, il est sûr que rien n'ébranlera la foi des Marocains dans leur monarchie et que la Nation marocaine fera face à ses adversaires avec force et conviction. Maintenant que nos adversaires ont dévoilé leur jeu, chacun devra assumer sa responsabilité et devra rendre compte de ses méfaits devant le peuple marocain qui a toujours été d'une grande fermeté à l'égard de ceux qui ont tenté de le déstabiliser.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.