Tunisie : Kais Saied et Nabil Karoui au second tour de la présidentielle anticipée    Heetch accompagne les auto-entrepreneurs    Sahara : La Grande Bretagne réitère son plein soutien au processus onusien et aux efforts du Maroc    Arbitrage, corruption à la CAF, rapport financier... Tout sur l'Assemblée générale de la FRMF    Le surfeur Ramzi Boukhiam qualifié pour Tokyo 2020    Global Teacher Conclave & Awards 2019 : Un Marocain primé    Affaire Griezmann: une sanction de 300 euros ou un huis clos pour le Barça    Sebta et Melilia. Les parlementaires de Vox veulent ériger un mur    Lancement officiel et adoption des recommandations de l'OMS    Agadir : Pour un meurtre, un chauffeur clandestin condamné à 20 ans de réclusion criminelle    Meknès : Il poignarde mortellement son voisin    «Le Roi : le Maroc de Mohammed VI », un livre pour comprendre le Royaume « au-delà des clichés »    Fête de l'Huma: Les chemins de l'Humanité!    Gestion migratoire : Le Commissaire de l'UA salue le rôle du Maroc    Logement social : La Cour des comptes identifie les failles    Ligue des Champions d'Afrique : RCA et WAC à un pas de la phase de poules    3e meeting du Barbe et Arabe-Barbe, championnats nationaux et Salon du cheval : La filière équine sur sa lancée    Mariage des mineures. Le verdict du CESE attendu demain    Marrakech à l'heure de l'Oriental Fashion Show    «Double face»: dans la peau d'un écrivain pas comme les autres!    Attribution du dépôt légal à plus de 4.300 ouvrages au cours des 8 premiers mois    Marrakech, Oasis des plus grands Djs du monde    Spoliation foncière : la lutte se poursuit    Administration publique : Le Maroc et Québec signent un accord    Nasser Bourita : La CEDEAO doit prendre le leadership dans la lutte contre le terrorisme    Iran : Le guide suprême exclut toute négociation avec les Etats-Unis    Brexit: La suspension controversée du Parlement britannique devant la Cour suprême    Sous pression, Angela Merkel dévoile sa stratégie climatique    Crise des migrants: Erdogan menace l'Union Européenne…    Audiovisuel : MBC5 veut rayonner sur le Maghreb    Soins auto-administrés : Le Maroc adopte les recommandations de l'OMS    Hajar Raissouni, la demande de liberté provisoire sera examinée jeudi    Sécurité pénitentiaire. Les raisons de la bérézina    Le Fonds de solidarité contre les évènements catastrophiques est en selle    Contrôle frontalier : Les fiches d'embarquement- débarquement supprimées    Journée mondiale de l'arthrose    Le glacier d'Aletsch pourrait disparaître d'ici à 2100    Ligue des champions : Liverpool rêve d'Istanbul et les clubs français d'exploit    Le choc entre les deux Olympiques débouche sur un nul    Réinsertion des détenus : Un slogan alléchant    Divers sportifs    Nasser Bourita : Le développement humain est la clé de la durabilité de l'action contre le terrorisme    Divers Economie    Déficit budgétaire de 33,5 MMDH à fin août    Rejet total de l'annexionnisme israélien par l'OCI    Ces stars qui se sont mariées en secret    "GTI", le prof de maths français qui rappe sur Pythagore    Brad Pitt en cosmonaute dans "Ad Astra"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Investissement : 32,32 milliards DH et 6.190 emplois directs à créer
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 01 - 2018


48 projets approuvés par la commission nationale
Une quarantaine de projets, plus de 30 milliards de dirhams à injecter et environ 20.142 postes directs et indirects à pourvoir. Telles sont les grandes lignes des conventions d'investissements approuvées au 10 janvier 2018. En effet, la commission nationale des investissements, réunie sous la présidence du chef de gouvernement, a donné le coup d'envoi de 48 projets totalisant un investissement global de 32,32 milliards de dirhams. Ils permettront ainsi la création de 6.190 emplois directs et 13.952 emplois indirects. Ce chantier enclenché témoigne de la confiance des investisseurs au climat des affaires du Maroc. Une conjoncture en amélioration continue. En témoignent les places gagnées par le Maroc dans le rapport Doing Business, indice de la facilité de faire des affaires à l'échelle internationale. Sur les 169 pays classés, le Royaume se positionne actuellement à la 69ème place. Le pays s'engage à atteindre les 50 économies mondiales dans ce rapport à l'horizon 2021.
Laâyoune-Sakia El Hamra : Un pôle d'investissement
Les investissements nationaux raflent une grande part des projets approuvés. Ils totalisent une valeur globale de 27,53 milliards de dirhams, soit 85% des investissements projetés. Cette forte présence revient aux grands projets relevant de secteurs structurants tels que l'industrie, le commerce, le transport et les infrastructures. Les joint-ventures, quant à elles, représentent 12% de l'investissement global. Elles s'inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de grands projets, notamment dans les secteurs du dessalement d'eau de mer et des énergies renouvelables. Par secteur, l'industrie arrive en tête des propositions. 59% des investissements projetés sont orientés vers ce secteur totalisant ainsi une valeur de 18,97 milliards de dirhams. Ces projets permettront la création de 2.650 emplois directs dans le secteur, ce qui représente une part de 42,81% des emplois à créer. De même, 3,46 milliards de dirhams seront investis dans le dessalement d'eau de mer couvrant à cet égard 11% des investissements projetés. La troisième position est attribuée au secteur du transport et infrastructure avec 10% des investissements projetés.
En analysant la répartition régionale des investissements, on constate une très forte dynamique au niveau de Laâyoune-Sakia El Hamra. Plus de la moitié des investissements approuvés seront implémentés au niveau de cette région. Les projets prévus totalisent un montant de 17,18 milliards de dirhams. La région se hisse également comme étant le premier pourvoyeur de l'emploi. 2.815 postes seront créés dans ce sens, soit 46% des emplois directs prévus.
La région de Casablanca-Settat ne constitue que 16% du total des investissements. Ces projets, d'un investissement global de 5,14 milliards de dirhams, favoriseront la création de 1.822 emplois directs représentant 29% du total des emplois. Rabat-Salé-Kénitra arrive en 3ème position. Le total d'investissements prévu dans la région avoisine les 4,7 milliards de dirhams permettant la création de 591 emplois (10% du total des emplois à créer).
Une conjoncture favorable
Nombreux sont les chantiers lancés au Maroc pour stimuler l'investissement. La réforme et la mise à niveau des Centres régionaux d'investissement (CRI) reflètent la vision du Maroc de devenir une destination d'investissement attractive. Ce chantier récemment engagé permettra aux CRI de mener à bien leurs missions d'incitation à l'investissement, de promotion du développement, d'exploitation des grandes potentialités d'investissement et d'accompagnement du développement que connaît le Royaume. De même, la mise en place de l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) et le lancement de l'Agence du développement digital viennent renforcer la dynamique d'investissement au Maroc. La mission étant de mettre en œuvre la stratégie de l'Etat dans le développement des investissements nationaux et étrangers, de promouvoir et encourager les exportations des différents produits et services ainsi que de renforcer la productivité et la compétitivité des entreprises. S'agissant des mesures incitatives, on énumère la création des entreprises en ligne dont le cadre juridique et technique est en cours de finalisation. Ce process permettra de simplifier les procédures, de réduire les délais et d'échanger les informations entre les administrations concernées de manière simple et numérique.
48 projets en infographies


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.