Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    La Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains lance son site web    Laâyoune se dote d'un laboratoire de santé publique    Psycause: Carte de résident    Partenariat stratégique entre l'Université Mohammed VI Polytechnique et MassChallenge    Zoom: Laisser aimer    Boxe. La sélection marocaine féminine remporte 5 médailles d'or au Gabon    ONSSA. Destruction de 56 tonnes de produits alimentaires    Aéroports du Maroc : Le trafic commercial en forte hausse    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Vidéo – Le WAC s'en sort avec un nul face à l'IRT (2-2)    Aji T'hdm. "Les Inqualifiables" enflamment la scène    Fès/Tourisme: Jnane Sbil sur les traces du Jardin de Majorelle    Jésus, une grande figure biblique du Coran/Episode 5: Les fondements de la Loi juive    Golfe: Les tensions montent d'un cran    Guerre commerciale: Trump semble prêt à aller jusqu'au bout…    Comment les familles perçoivent l'école marocaine    «Arabæsque», une synthèse subtile entre traditions musicales orientales et occidentales    Le nombre des directrices de publication des journaux électroniques en hausse    Le Raja jouera, jouera pas son match contre le MAT ?    Le WAC et le Raja sanctionnés financièrement    Quatre Marocains nommés membres des commissions du CIO pour 2019    L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme commémore le 16 mai    Les recettes douanières franchissent la barre des 100 MMDH en 2018    Nouveaux membres et nouvelle vie pour les amputés du Soudan du Sud    Insolite : Champignons hallucinogènes    Ces tournages qui ont tourné au drame : Taxi 2    Comment les céréales complètes protègent des maladies    Poussée attendue des populistes à J-6 avant le coup d'envoi des Européennes    News    Kantar intègre le Maroc    Plaidoyer pour la réduction des délais de paiement    Malek : Tout ce qui tend à accompagner les jeunes talents est primordial    A Cannes, un cri d'alarme sur le sort des banlieues    Le ministère annonce l'ouverture prochaine de dix salles de théâtre dans l'ensemble des régions du Royaume    #9hartouna: le hashtag contre les gilets jaunes casablancais    Propositions de loi. Les dispositions législatives vont enfin être activées    29ème journée de la Botola Maroc Telecom : Le sprint final lancé    La «Nakba» qui interpelle le monde    Indice de perception de la corruption : Le Maroc a gagné 17 places en deux ans    Casablanca. Coups de feu dans l'arrestation d'un trafiquant de drogues    Hervé Renard félicite les internationaux marocains    Vidéo – Un avion de combat F-16 s'écrase contre un entrepôt en Californie    Angelillo moins chanceux que les Lions    Abdellah Amrani, un artiste tout simplement…    Boeing : La mise à jour du système anti-décrochage du 737 MAX est prête    Hamid Lechhab : L'ouverture des médias sur les intellectuels est sélective    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur du Yémen à Rabat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Investissement : 32,32 milliards DH et 6.190 emplois directs à créer
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 01 - 2018


48 projets approuvés par la commission nationale
Une quarantaine de projets, plus de 30 milliards de dirhams à injecter et environ 20.142 postes directs et indirects à pourvoir. Telles sont les grandes lignes des conventions d'investissements approuvées au 10 janvier 2018. En effet, la commission nationale des investissements, réunie sous la présidence du chef de gouvernement, a donné le coup d'envoi de 48 projets totalisant un investissement global de 32,32 milliards de dirhams. Ils permettront ainsi la création de 6.190 emplois directs et 13.952 emplois indirects. Ce chantier enclenché témoigne de la confiance des investisseurs au climat des affaires du Maroc. Une conjoncture en amélioration continue. En témoignent les places gagnées par le Maroc dans le rapport Doing Business, indice de la facilité de faire des affaires à l'échelle internationale. Sur les 169 pays classés, le Royaume se positionne actuellement à la 69ème place. Le pays s'engage à atteindre les 50 économies mondiales dans ce rapport à l'horizon 2021.
Laâyoune-Sakia El Hamra : Un pôle d'investissement
Les investissements nationaux raflent une grande part des projets approuvés. Ils totalisent une valeur globale de 27,53 milliards de dirhams, soit 85% des investissements projetés. Cette forte présence revient aux grands projets relevant de secteurs structurants tels que l'industrie, le commerce, le transport et les infrastructures. Les joint-ventures, quant à elles, représentent 12% de l'investissement global. Elles s'inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de grands projets, notamment dans les secteurs du dessalement d'eau de mer et des énergies renouvelables. Par secteur, l'industrie arrive en tête des propositions. 59% des investissements projetés sont orientés vers ce secteur totalisant ainsi une valeur de 18,97 milliards de dirhams. Ces projets permettront la création de 2.650 emplois directs dans le secteur, ce qui représente une part de 42,81% des emplois à créer. De même, 3,46 milliards de dirhams seront investis dans le dessalement d'eau de mer couvrant à cet égard 11% des investissements projetés. La troisième position est attribuée au secteur du transport et infrastructure avec 10% des investissements projetés.
En analysant la répartition régionale des investissements, on constate une très forte dynamique au niveau de Laâyoune-Sakia El Hamra. Plus de la moitié des investissements approuvés seront implémentés au niveau de cette région. Les projets prévus totalisent un montant de 17,18 milliards de dirhams. La région se hisse également comme étant le premier pourvoyeur de l'emploi. 2.815 postes seront créés dans ce sens, soit 46% des emplois directs prévus.
La région de Casablanca-Settat ne constitue que 16% du total des investissements. Ces projets, d'un investissement global de 5,14 milliards de dirhams, favoriseront la création de 1.822 emplois directs représentant 29% du total des emplois. Rabat-Salé-Kénitra arrive en 3ème position. Le total d'investissements prévu dans la région avoisine les 4,7 milliards de dirhams permettant la création de 591 emplois (10% du total des emplois à créer).
Une conjoncture favorable
Nombreux sont les chantiers lancés au Maroc pour stimuler l'investissement. La réforme et la mise à niveau des Centres régionaux d'investissement (CRI) reflètent la vision du Maroc de devenir une destination d'investissement attractive. Ce chantier récemment engagé permettra aux CRI de mener à bien leurs missions d'incitation à l'investissement, de promotion du développement, d'exploitation des grandes potentialités d'investissement et d'accompagnement du développement que connaît le Royaume. De même, la mise en place de l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) et le lancement de l'Agence du développement digital viennent renforcer la dynamique d'investissement au Maroc. La mission étant de mettre en œuvre la stratégie de l'Etat dans le développement des investissements nationaux et étrangers, de promouvoir et encourager les exportations des différents produits et services ainsi que de renforcer la productivité et la compétitivité des entreprises. S'agissant des mesures incitatives, on énumère la création des entreprises en ligne dont le cadre juridique et technique est en cours de finalisation. Ce process permettra de simplifier les procédures, de réduire les délais et d'échanger les informations entre les administrations concernées de manière simple et numérique.
48 projets en infographies


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.