Pour Washington, la colonisation israélienne ne viole pas le droit international    Deuxième journée des éliminatoires de la CAN-2021 : Le Maroc doit se ressaisir face au Burundi    Coupe du Trône de futsal : Le Fath de Settat s'offre le titre aux dépens de la Ville Haute de Kénitra    Luis Enrique reprend les commandes de la sélection espagnole    Arrestation à Marrakech d'un individu pour trafic de drogues dures    Charte de déontologie de la presse    Lâayoune Charkia: un policier dégaine son arme pour neutraliser un individu dangereux    Bolivie: Les dessous du complot anti-Morales…    Zineb El Rhazoui, la marocaine qui "divise" en France    Aminux lance sa radio ?    Jeu vidéo sur le cloud: Google entre en scène avec Stadia    Une usine Fiat au Maroc    Vidéo. Un camion chargé de migrants fonce dans un poste-frontière de Bab-Sebta    Salwa Akhannouch revient au-devant de la scène    Mustapha Iznasni, un Grand de la Presse nationale s'est éteint    Le Maroc se prépare au grand froid    Marrakech : Artcurial met en vente un chef d'œuvre d'Etienne Dinet    Jerome Powell rappelle à Donald Trump l'indépendance de la Fed    Que veut-on ?    Destitution: Trump « envisage » de témoigner, les auditions s'accélèrent    Ouverture du 24e FICAR: Wafaa Amer et Daoud Aoulad Syed honorés    Marrakech : des uniformes pour les conducteurs des calèches touristiques    Projets verts «Rhamna E-Mob» : 30 motos électriques remises aux autorités locales    Modèle de développement. L'Istiqlal et le RNI croisent le fer    Al Omrane Expo Marocains du Monde : Le programme «Istitmar» présenté aux Marocains de France    Un centre de dialyse et un autre de santé urbain inaugurés à Hay Hassani    Météo : Le ministère du transport appelle à la vigilance    Transport de marchandises. Les conditions d'accès préoccupent les partenaires sociaux    Edito : Anticiper    Du nouveau dans l'affaire du "semsar" ayant promis d'intervenir pour alléger la peine d'une détenue    Bolsonaro, roi Salmane, Mahmoud Abbas, ... félicitent le roi à l'occasion de l'indépendance du royaume    Le Tihad Athletic Sportif de Casablanca remporte sa première Coupe du Trône    Moustapha Cissé Lô : Le Maroc intégrera bientôt la CEDEAO    Driss Lachguar : L'USFP a toujours servi les intérêts de la nation    Les jeunes leaders de la Méditerranée à l'honneur à Essaouira    Hommage à Bruxelles à la première génération des Marocains de Belgique    Le cheval Rajeh remporte le GP de S.M le Roi Mohammed VI du pur-sang arabe    Le flux des migrations n'est pas près de s'estomper    1000 taekwondistes présents au tournoi international d'Oujda    Le plan Maroc vert, un modèle à suivre    "Le Mans 66" en tête du box-office    L'art plastique marocain s'invite à Tunis    L'artiste plasticien Salem Chouatta ou l'art de rendre visible l'invisible    Forum euro-méditerranéen d'Essaouira: Maryam AIT MOULAY remporte «Prix pour Jeunes Leaders»    Sous la pression de la rue, Mohamad Safadi renonce à devenir Premier ministre du Liban    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    Nous sommes tous concernés par le diabète    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cybersécurité, un must pour le développement des entreprises
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 11 - 05 - 2018

Avec la multiplication des appareils connectés, la cybercriminalité a évolué et prend désormais plusieurs formes. Les solutions de protection ne suffisent pas, une vraie stratégie de cybersécurité est nécessaire.
Toutes les entreprises sont visées, soit directement via des actions ciblées, soit par des attaques de large spectre. Le phénomène est à portée internationale. En 2018, les cyber-attaques ont coûté à l'économie mondiale 445 milliards de dollars. Au point que le World Economic Forum les place désormais au troisième rang des risques mondiaux ! Face à ces risques, le Maroc a adopté un arsenal juridique dans le cadre du plan Maroc Numeric 2013 et a mené des campagnes régulières de sensibilisation aux cyber-attaques et aux moyens de protection.
Les cyber-attaques prennent plusieurs formes et atteignent des chiffres alarmants. Que ça soit le Ransomware (logiciel malveillant qui prend en otage des données personnelles), le Phinshing (pour obtenir des informations personnelles) ou le Défacement (détournement de site web), la tendance est à la hausse. Comme en témoignent les 752% de croissance des attaques de type ransomware en 2017 ou encore les 400 millions de nouvelles variantes de logiciels malveillants enregistrées en 2017.
Au Maroc, les services managés en sécurité sont en plein essor. Inwi, acteur central de la transformation digitale, s'est associé à des références mondiales de la sécurité informatique pour lancer un portefeuille d'offres intitulé « Inwi Cyber Défense. »
En fonction des besoins du client, l'opérateur téléphonique propose trois offres :
1. SOC inwi Business : 1er SOC opérateur marocain
Le SOC inwi business est une véritable tour de contrôle de la sécurité au Maroc avec son centre opérationnel de la sécurité informatique pour les entreprises, au cœur de Casablanca. Il fonctionne 24h/24, 7J/7, 365 jours/an. Il est adapté à toutes les tailles d'entreprises avec une offre de service unique. Le SOC inwi Business détecte, analyse et réagit aux vulnérabilités en temps record. Le SOC inwi Business apporte aux entreprises marocaines une protection haut de gamme en matière
de sécurité, de la proximité, de la tranquillité, de l'efficacité opérationnelle, de la fiabilité, de la résilience et une continuité d'activité. Inwi scelle deux partenariats afin de renforcer son expertise. L'un avec Ineos, acteur reconnu de l'intégration des solutions complexes de Sécurité et l'autre, avec Symantec, le n°1 de la cybersécurité.
2. Business Protect :
Business Protect protège des cyber-attaques, du cheval de Troie, des e-mails de spam ou accompagnés de virus, de la vulnérabilité de certains logiciels, des structures dépendantes d'internet, des infections par des logiciels espions (spywares), des attaques d'applications, des vols de données, des technologies vieillissantes ou non mises à jour, des Ransomware et logiciels malveillants.
Quelles fonctionnalités utilise Business Protect ?
Comment est-ce déployé ?
– Aucune installation nécessaire, la protection et la gestion centralisée sont assurées par la plateforme NGF (Pare-feu Nouvelle Génération) de inwi Business Des équipements sont installés dans les sites du client et la gestion centralisée est assurée depuis le Cloud inwi Business.
– Inwi conclue deux partenariats, l'un avec Ineos, acteur reconnu de l'intégration des solutions complexes de Sécurité et l'autre, avec Paloalto Networks, spécialiste de la sécurité de nouvelle génération.
3. Managed Anti-DDoS
Le Managed Anti-DDoS est une offre de protection contre les attaques par déni de service, qui visent à rendre indisponible un service, l'accès à un serveur, etc.
Deux partenaires viennent rejoindre inwi : Arbor Networks, qui sécurise les réseaux les plus exigeants et les plus complexes du monde contre les attaques DDoS et les menaces avancées et Ineos, acteur reconnu de l'intégration des solutions complexes de Sécurité.
«À travers ce panel d'offres, inwi Business répond à un double enjeu. Nous contribuons, d'une part, au développement d'un Cloud souverain marocain, d'autre part, nous répondons à un défi majeur posé par la directive de la DGSSI en matière de lutte contre la cybercriminalité et pour lequel inwi Business apporte, aujourd'hui, des réponses ciblées, performantes et adaptées. Cela prouve une nouvelle fois l'engagement de inwi Business aux côtés des entreprises nationales et sa détermination pour les aider à réussir leur transformation digitale», conclut Guillaume Perdriaud, Directeur inwi
Business.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.