Casablanca. Saisie de smartphones Oppo à Derb Ghallef : une action diligentée depuis la France    Athlétisme : Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour un succès    Aïd Al-Mawlid : la région Fès-Meknès renforce ses mesures préventives    Les E.A.U. ouvrent un consulat à Laâyoune, un nouveau paradigme se profile    Messages d'Al-Sissi et Kaïs Saïed au roi Mohammed VI    Principales sociétés cotées : Baisse de la masse bénéficiaire ajustée    Reconfinement en France: l'essentiel des mesures annoncées (VIDEO)    LDC: vers un nouveau report de Zamalek-Raja?    Aïd Al Mawlid: le roi Mohammed VI célèbre une veillée religieuse    L'artiste-peintre Mohamed Melehi tire sa révérence    Algérie : Tebboune en Allemagne pour des «examens médicaux»    Evolution du coronavirus au Maroc : 3985 nouveaux cas, 207.718 au total, mercredi 28 octobre à 18 heures    Coronavirus : la France se reconfine    Mortelle incertitude    Les Verts visent l' exploit au pays du Nil    Installation des membres de la commission régionale des droits de l'Homme de Casablanca-Settat    CRI de Casablanca-Settat : un plan 2020-2022 qui promet plus de 22.000 emplois directs    Jack Ma, le retraité milliardaire d'Alibaba    Devant le silence du gouvernement, les blouses blanches montent au créneau    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna    Johnny Depp toujours en guerre contre "The Sun "    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Andalousies Atlantiques d'Essaouira. Une édition 2020 virtuelle    Agadir : Inauguration du 5ème Sela Park    Ahmed Belhassan, PDG des Huileries du Souss, n'est plus    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Le Prix de la littérature arabe : Deux auteurs marocains entrent en lice    Nos vœux    Communiqué du bureau politique du PPS    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Reda El Hajhouj signe au FUS pour trois ans    FC Barcelone: Bartomeu démissionne!    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Régionalisation: Laftit a fait une annonce    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Air Arabia lance une nouvelle liaison au départ de Casablanca    Fitch Ratings: le Maroc perd son «Investment grade»    Nadine Morano: « le Maroc est un pays ami, mais… »    Gérald Darmanin. De quoi je me mêle!    Vaccin anti-Covid: Sanofi et GSK font des promesses    Aïd Al Mawlid: le nord du Maroc renforce les contrôles    Vidéo : Pour lever la résistance au masque de protection contre le coronavirus    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    Atteinte aux sacralités de l'Islam : Le RNI exprime son indignation    France-Turquie. Les « fils de chiennes » ont encore frappé.    L'Intérieur veillera à son instauration dans plusieurs villes L'analyse des eaux usées, un nouveau protocole anti-Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





24ème Festival des musiques sacrées du monde de Fès : Les «savoirs ancestraux» se mêlent au 4ème art
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 06 - 2018

Dès ce vendredi, le 24ème Festival des musiques sacrées du monde de Fès enchantera ses adeptes en provenance des quatre coins du monde. Cette manifestation, qui s'étale jusqu'au 30 juin sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, se tiendra cette année sous le thème des «Savoirs ancestraux».
En optant pour ce sujet, la fondation Esprit de Fès, initiatrice du festival, veut célébrer l'ancienne ville de la capitale spirituelle du Royaume. «Le Festival de Fès des musiques sacrées du monde est à l'image de sa médina : franchir ses portes est une manière de s'imprégner de traditions millénaires, de valeurs de tolérance et de spiritualité», estime le président Abderrafih Zouitene.
Ainsi, cette manifestation fera, comme il le précise, le lien, dans cette nouvelle édition entre un héritage artisanal exceptionnel dont la pierre angulaire demeure la spiritualité et une création contemporaine offrant des perspectives très prometteuses. Quant à la programmation musicale, elle rassemblera, lors de cette édition, des artistes issus de plus d'une vingtaine de pays. Entre la solidarité mondiale avec Goran Bregovic et ses lettres à Sarajevo, les tissages musicaux orchestrés par le maître Jordi Savall avec son spectacle «Ibn Battuta, voyageur de l'Islam», le Gospel de Soweto d'Afrique du Sud, «Au coeur de l'Afrique soufie» avec l'ensemble Mtendeni Maulid de Zanzibar, l'ensemble de la Haute Egypte et le chant des khadres soufis du Sénégal et le programme musical de la diaspora séfarade à la synagogue Slat Al Fassyine, le public sera indéniablement émerveillé. Pour rappel, cette synagogue s'ajoute cette année aux sites du festival outre les fameux espaces de Bab El Makina et le jardin Bab Sbil entre autres.
A son tour, le directeur artistique du festival, Alain Weber, met l'accent sur le thème du festival. «L'artisan transmet originellement son savoir dans un contexte sacré, révélé et reconduit par un système corporatiste et confrérique», estime M.Weber. Pour rappel, ce travail artisanal sera exprimé en musique lors du concert grandiose d'ouverture le temps d'une scénographie magique. Le directeur artistique détaille également la programmation en précisant que cette nouvelle édition mettra à l'honneur le soufisme de par l'inspiration poétique de Dhafer Youssef dans son spectacle «Diwan of Beauty and Odd» ou à travers la soirée inédite dédiée au soufisme en Afrique.
De plus, le forum qui se tiendra du 23 au 25 juin sera marqué par la participation de plusieurs chercheurs, écrivains et philosophes qui mettront en exergue la tolérance et le vivre ensemble à travers les arts et la musique. De quoi développer l'intellect des festivaliers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.