L'ONMT s'engage à renforcer le déploiement de Ryanair au Maroc    Turquie-France. Erdogan pète les plombs    Israël-Soudan. Le troisième accord de paix est dans la boîte    Inscription exceptionnelle du 2 au 4 novembre aux CPGE    Sanction des camions marocains en Espagne : le Maroc contre-attaque    Inauguration à Rabat de l'ambassade de la République de Zambie au Maroc    France: l'Assemblée nationale valide la prorogation de l'état d'urgence sanitaire    Evolution du Coronavirus au Maroc : 4045 nouveaux cas, 194.461 au total, samedi 24 octobre à 18 heures    Mobilité internationale des étudiants marocains (1/5) : la destination France reste la plus prisée    Algérie: le président Tebboune entre en confinement volontaire    Le wali Ahmidouch invite les entreprises privées de Casablanca à mettre en place et généraliser le télétravail    Tanger: trois jeunes devront répondre de leurs actes    Le message du roi Mohammed VI au président zambien    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Barça-Real: les buts de la première mi-temps (VIDEO)    Le Maroc rejoint la coalition internationale pour le renforcement de l'autonomisation économique des femmes    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    Ahmed Rhassane El Adib : " la crise du coronavirus a provoqué une prise de conscience de l'importance des services d'urgence"    Namibie : Des milliers de bébés otaries retrouvés morts (vidéo)    Tanger: deux jeunes frères reçus par la DGSN (PHOTO)    Destination Maroc: Le deal ONMT et Ryanair    Sahara marocain : le Burundi réaffirme son soutien à la solution politique.    Islamisme en France: les éclairages de Pascal Boniface, fondateur et directeur de l'IRIS [Vidéo]    Maroc : voici le calendrier des jours fériés 2020-2021    LDC: retour sur l'élimination du Wydad (VIDEO)    LDC: Brahim Nekkach s'exprime après l'élimination du WAC    Météo Maroc: brume et nuages pour la matinée du samedi 24 octobre    Sous le signe du Covid 19, la 9ème édition du festival de l'Astronomie lancée    Khaoula El Filahi, ou le long voyage d' une jeune passionnée de lecture    Un autre pays arabe va normaliser ses relations avec Israël    Une édition numérique pour le Festival maghrébin du film d'Oujda    Le documentaire "Al Hasla " vivement dénoncé par le tissu associatif de Hay Mohammadi    Trump attaque Biden sur les affaires de son fils, sans ébranler son rival    La FNM enrichit son capital culturel    Le Real Madrid de pire en pire avant le clasico    Affaire CNSS : peine confirmée pour Rafik Haddaoui, Abdelmoghit Slimani acquitté    Transport aérien : Ryanair reprend ses vols sur le Maroc cet hiver    Les grosses écuries au rendez-vous de la première journée    La Renaissance sportive de Berkane aux portes de l'histoire    Sahara marocain : les pays des Caraïbes soutiennent l'initiative d'autonomie et le processus politique    Jean-Michel Blanquer estime que "l'islamo-gauchisme fait des ravages"    Un artiste hors du temps et des canons    Ligue des Champions : Le match Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Marrakech-Safi : Une saison culturelle qui s'annonce riche et diversifiée    Maroc-Espagne : pour la mise en œuvre effective du partenariat stratégique global    Un 7ème pays africain ouvre son consulat à Dakhla    Rabat: le roi Mohammed VI a présidé une séance de travail    Omnisports : Courrier du Nord-Est    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réunion régionale des directeurs politiques de la coalition mondiale à Skhirat : Le Maroc terre de lutte contre Daech
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 27 - 06 - 2018

Cette rencontre a principalement une dimension continentale. L'accent a été mis sur la présence de l'«EI» en Afrique ainsi que les priorités pour les multiples axes d'action de la coalition (combattants terroristes étrangers, financement antiterroriste et discours anti-radicalisation).
Skhirat capitale mondiale de lutte contre «Daech». En effet, la petite ville côtière accueille la réunion régionale des directeurs politiques de la coalition mondiale contre Daech portant sur la menace de ce groupe terroriste en Afrique. L'événement connaît la participation d'un groupe restreint de pays membres de la oalition contre Daech, notamment une délégation interinstitutionnelle américaine, conduite par l'envoyé spécial du président Trump pour la coalition mondiale contre Daech, Brett McGurk. Dans ce sens, le département d'Etat US avait indiqué alors que «la coalition continue de travailler avec des partenaires locaux pour libérer les bastions restants de «l'Etat islamique» (EI) en Syrie, cette réunion sera l'occasion pour les partenaires de la coalition de discuter des prochaines étapes pour assurer une défaite durable de Daech en Irak et en Syrie, ainsi que les moyens d'accélérer notre approche collective de lutte contre les ambitions mondiales du groupe jihadiste».
L'événement a également connu la participation du ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita. Très attendue, cette rencontre a principalement une dimension continentale. L'accent a été mis sur la présence de l'«EI» en Afrique ainsi que les priorités pour les multiples axes d'action de la coalition (combattants terroristes étrangers, financement antiterroriste et discours anti-radicalisation). Ainsi, les participants ont eu l'occasion de débattre des prochaines étapes pour assurer une défaite durable de Daech en Irak et en Syrie, ainsi que les moyens d'accélérer l'approche collective de lutte contre les ambitions mondiales du groupe dit Etat Islamique (EI). Dans une intervention lors de l'ouverture des travaux, Nasser Bourita a fait savoir que «la lutte contre la propagande de Daech en Afrique ne pourra être efficace que si les messages et les vecteurs développés par la coalition tiennent compte des subtilités du terrain».
Le chef de la diplomatie a noté que «le redéploiement des combattants de Daech vers l'Afrique nécessite également une forme de coopération avec les Etats africains qui puisse permettre d'améliorer leur connaissance des dynamiques de leurs redéploiements, d'anticiper la formation de fiefs durables et de renforcer les capacités de détection des partenaires africains» faisant savoir que «l'efficacité de la lutte contre le terrorisme en Afrique requiert une prise en compte adéquate des causes profondes de ce fléau (…) sans laquelle notre action demeurera vaine». Bourita a indiqué que les vulnérabilités liées à l'impact des changements climatiques sur les populations africaines, l'appauvrissement de communautés entières du fait de l'absence d'une croissance économique inclusive, aggravée par une démographie galopante, constituent un terrain fertile favorisant l'infiltration puis l'enracinement des groupes terroristes et de leurs idéologies extrémistes. De même, «l'absence d'une coopération qui soit à la hauteur de l'évolution croissante de ces défis, combinée à l'incohérence de certaines approches adoptées, exposent les Etats africains à des pressions multiformes», a relevé le ministre.
Lutte antiterroriste : Le rôle décisif du Maroc
Le Maroc a joué un rôle «décisif» au premier plan des efforts mondiaux de lutte contre le terrorisme, a affirmé, mardi à Skhirat, l'envoyé spécial du président Trump pour la coalition contre Daech, Brett McGurk. Ce dernier qui s'exprimait à l'ouverture de la réunion régionale des directeurs politiques de la coalition mondiale contre Daech portant sur la menace de ce groupe terroriste en Afrique, a rappelé notamment que le Royaume avait établi un hôpital médico-chirurgical de campagne en Jordanie qui fournit des soins à des milliers de réfugiés syriens et que le Maroc co-préside le Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF).
L'envoyé spécial américain a saisi cette occasion pour remercier le Maroc pour les efforts qu'il déploie, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, aux côtés de l'Arabie Saoudite et de nombreux pays participant à cette réunion dans la lutte contre l'idéologie haineuse de Daech et d'autres organisations terroristes. «Nous sommes déterminés non pas à obtenir des victoires rapides contre Daech, mais plutôt à lui faire subir une défaite permanente», a souligné M. McGurk.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.