Le PJD aura malgré tout un groupe parlementaire    Un ex-ministre algérien des Finances sous mandat de dépôt    Collectivités territoriales: 1,93 MMDH d'excédent à fin février 2021    Algérie : La harga fait un drame en haute mer    Meknès: célébration du 200è anniversaire du décès de Rabbi Raphaël Berdugo    Le peuple dans la rue, craint «un retour à la dictature Ben Ali»    Les opportunités d'investissement présentées aux hommes d'affaires chiliens    Une compétition alliant protection de l'environnement et action sociale et solidaire    Le Maroc à l'honneur !    Usyk détrône Joshua aux points et à l'unanimité    Rentrée universitaire : à quand une révision du décret de la création de l'ISADAC?    Un septembre automnal à Paris    France: le Prix Caméléon 2021-2022 met le Maroc à l'honneur    Parution :partis politiques et protestations au Maroc (1934-2020)    Le PI remporte la présidence de 5 communes sur 6 dans la province d'Aousserd    Armement : Ankara lorgne vers un nouveau lot de S-400 russes    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 septembre 2021 à 16H00    Coronavirus. Les patchs de vaccination arrivent !    L'Opinion : En attendant l'allégement...    MoulZeri3a.com l Une plateforme digitale pour « pérenniser » un métier traditionnel    Entretien entre l'ambassadeur du Maroc et le nouveau ministre libanais des AE Beyrouth    Sahel : La mission Barkhane serait « de plus en plus difficile politiquement »    Lutte contre les menaces NRBC : David Greene relève l'efficacité des FAR    La malédiction Brahim Ghali hante le gouvernement Espagnol    Rabat-Salé-Kénitra : première session du conseil régional consacrée à la refonte du règlement intérieur    Foot africain : Le Ghana vire son sélectionneur national    Coupe du monde de futsal (Lituanie 2021): "Le Maroc a bousculé l'équipe la plus titrée de la compétition", selon la FIFA    Australie : La pratique de l'alternance au Maroc saluée lors d'un séminaire    Reim Partners va gérer le premier OPCI de la CMR    Participation du Maroc à la 2e édition de l'exposition économique et commerciale Chine-Afrique    Ministère de la jeunesse, ministère de la culture... la force et l'âme !    Botola Pro D1 "Inwi" (4ème journée): Aujourd'hui à 19h15, la Jeunesse de Soualem face à l'Olympique de Khouribga    Rapt au Nigeria : libération de dix étudiants    Séisme en Grèce: Un mort et 11 blessés    Tourisme: une stratégie de relance se prépare à Agadir    Attijariwafa bank, « Banque la plus sûre en Afrique » selon Global Finance    Construction/Industrie manufacturière : Les chefs d'entreprises se montrent optimistes    Sept personnes interpellées : Saisie de 2 tonnes de chira à Agadir    Sinopharm et Pfizer: le Maroc recevra des quantités importantes de vaccins    Covid-19 : Plus de 8,26 millions de cas confirmés en Afrique    L'ancien patron de Tesco veut investir 22 milliards de dollars à Guelmim pour résoudre la crise énergétique au Royaume-Uni    Canada. ASMEX promeut le Halal et le Bio «Made in Morocco»    Allemagne : Le parti social-démocrate remporte les élections législatives    Mondial de futsal: le Maroc vaincu par le Brésil    Témoignage : «Monkachi, un homme politique»    Exposition : Voyage dans l'âme de Zokhrouf    Image : La FNM célèbre la photographie artistique    Festival: Il était une fois... le Street Art (Part I)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La 8ème édition se poursuit jusqu'au 24 novembre à Marrakech : Le sommet Africités atteint la maturité sur terre marocaine
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 11 - 2018

«Le 8ème sommet Africités est celui de la maturité».
Les propos de Soham El Wardini, présidente du comité politique du sommet et de l'organisation Cités et gouvernements locaux unis d'Afrique (CGLU), en ouverture mardi de cet événement qui se poursuit, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, jusqu'au 24 novembre à Marrakech, sont pertinents. Ils le sont de par l'expérience accumulée par cette manifestation triennale, qui célèbre, selon Jean Pierre Mbassi, secrétaire général de CGLU, sa 20ème année d'existence. Cette maturité étant également censée régner pour faire face aux défis que connaît l'Afrique.
Les collectivités locales, actrices de solution
«Les problèmes de l'Afrique doivent trouver des solutions en Afrique et dans les collectivités africaines», précise Mme El Wardini. La présidente se félicite également du choix du thème de l'événement : «La transition vers des villes et territoires durables : le rôle des gouvernements locaux africains».
Pour elle, la transition vers le développement durable est «devenue une exigence». A propos des leaders des collectivités territoriales d'Afrique, elle indique que ceux-ci sont «tenus de faire une Afrique réconciliée avec l'humanité». Mais ce n'est pas tout !
D'autres instruments pour les gouvernements locaux
De son côté, Mpho Parks Tau, président de CGLU, a mis l'accent sur le renouvellement des systèmes de financement et le développement des capacités des gouvernements locaux. «Mais ce n'est pas suffisant. Il faut recourir à des instruments pour l'accès des gouvernements locaux aux ressources dont ils ont besoin», estime-t-il.
Le président ne manque pas également de mettre en avant le rôle des CGLU. «Notre organisation est engagée à être le porte-voix des gouvernements locaux», enchaîne-t-il.
L'événement sous un angle marocain
Egalement de la partie, Abdelouafi Laftit, ministre de l'intérieur, met pour sa part l'accent sur la décentralisation. «Ce système est un enjeu pour le développement des peuples en Afrique», indique-t-il. Pour lui, le continent est, par l'occasion, apte à réaliser ses objectifs socio-économiques malgré les problèmes sociaux et environnementaux qui l'entravent. «La coopération Sud-Sud est un bon moyen pour surmonter ces problèmes», poursuit-il. Le ministre n'hésite pas à présenter l'expérience du Royaume en gestion locale. «Le Maroc a donné des prérogatives aux collectivités locales pour refléter les ambitions des populations», ajoute M. Laftit. Par rapport au continent, il plaide pour une approche afin d'aboutir à des solutions pour l'exploitation des prérogatives des responsables locaux en Afrique.
«Il faut tenir compte du leadership des jeunes africains», estime le ministre. Quant à Mohamed Boudra, président de l'Association marocaine des présidents des communes, il a mis en avant le rôle de la structure qu'il chapeaute. «Dans notre association, nous nous félicitons des activités destinées à promouvoir les réalisations des collectivités en Afrique et les perspectives de développement durable», indique-t-il. Le président ne manque pas, lors de l'événement qui se tient pour la 2ème fois à Marrakech, de mettre l'accent sur «le manque de moyens dans les conseils communaux en Afrique». De son côté, Mohand Laenser, président de l'Association des régions du Maroc, estime qu'il n'existe «pas de développement sans collectivités territoriales. Et pas de décentralisation sans déconcentration». Ce développement étant censé, selon ses dires, être spatial. «C'est la région qui incarne la convergence entre les collectivités territoriales», enchaîne-t-il. Cela étant, l'événement était l'occasion pour Mohamed Larbi Belkaid, maire de Marrakech, d'exprimer l'ambition de faire de la ville, pour la première fois, une capitale africaine de culture en 2020.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.